pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Violence cinématographique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 20:26

Besoin de savoir où vous en êtes là-dessus parce que ce soir, je me sens très seule et super mal (rassurez-vous, ça va passer, mais en attendant, gloups...)

Mon fils a huit ans et demi et entre en CM1 (pour situer).
Il a déjà vu pas mal de films dans lesquels on trouve une certaine violence avec des poursuites (du type Harry Potter, Seigneur des anneaux, Indiana Jones, Blues brothers...)

Cet aprem, le papa a voulu lui montrer Matrix, que je n'avais pas vu. Quand j'ai demandé si c'était bien pour son âge, il a argué que son cousin américain (qui a deux ans de plus mais est plutôt sensible) avait adoré.
Nous avons donc regardé le film en DVD en famille... et dès les premières scènes, j'ai eu une grosse boule dans la gorge. Je me suis retenue pendant la moitié du film pour ne pas pleurer [par rapport à mon fils ; moi j'ai vu des cargaisons de films d'horreur !]. Le papa m'a regardé l'air méprisant à coups de "pffff !" l'air de dire "mais qu'est-ce que t'es con !" comme pour se déculpabiliser, dans ce que j'ai vécu comme un rapport de force. Je lui ai signifié (gentilment) à deux reprises que j'avais les boules, que ce n'était pas du tout pour son âge : bébé intubé de tuyaux et trucs électriques, personnes en sang trainés au sol, plusieurs à s'acharner à coups de pied contre un au sol, fusillades à la chaine ultra violentes avec grimaces etc., et j'ai trouvé beaucoup de sadisme (je passe sur les *détails* sexistes du type "fille en rouge" = objet à fantasmes, dialogues jalonnés d'insultes grossières et propos obscurs).
Le fiston a dit que c'était "trop bien", pas eu l'air traumatisé.
J'aurais sans doute vu le film autrement sans lui ; peut-être même passé un bon moment même si c'est assez moyen à mes yeux.

... mais voilà.
C'est mon petit, unique, que j'ai porté dans mon ventre, et qui se délecte à HUIT ANS (putain, 8 ans !) de meurtres en chaine, comme blasé, comme si c'était normal. Et évidemment, si je montre le moindre signe de désaccord, j'ai droit à une réaction de mépris de la part du père, comme si c'était moi qui avait fait une connerie.

Après vérification :
- Accord parental en France (anciennement = interdit aux moins de 12 ans)
- Classé R aux USA (= restricted = interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'une personne majeure)

Je ne sais comment faire entendre ma position sans avoir à gérer un conflit de plus.
Je pense que je vais juste souligner les restrictions du film et mon désaccord, mais je sais que ça ne changera rien pour la suite et que ce genre de visionnage est amené à se multiplier.

Je voudrais initier mon fils à la beauté, au respect de la vie, la tendresse, la bonté...

Le seul moment où il a caché ses yeux est quand la nenette embrasse le héros sur les lèvres.

Pfffffffffff... confus 

Je ne trouve pas le chemin intérieurement pur transformer ça en quelque chose de positif. Besoin de vos mots / avis les filles, quels qu'ils soient, parce que ce soir, j'ai concrètement envie de vomir (une vraie nausée).


Dernière édition par Matrona le Dim 1 Sep 2013 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 20:28

Je veux dire... à huit ans, on se construit avec ce dont on est nourri, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abricotine

avatar

Nombre de messages : 3987
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 21:03

C'est vrai, je pense que ce genre de visionnages va se multiplier, avec ou sans toi, avec ou sans ton accord... Grocâlin ! 

Tu peux être celle qui l'initie à la beauté, à la tendresse, à la bonté... Mais je pense que grandissant, tu auras du mal à l'empêcher de voir ce genre de choses.

Je ne te trouve pas les mots.

Je ne vois pas comment transformer ça en quelque chose de positif. Peut être en discuter avec ton fils. Lui dire ce que tu as ressenti pendant le film, ce que ça te fait qu'il ait vu ça, cette violence... Je ne sais pas, je réfléchi en même temps que j'écris... euh 

Je ne sais pas si je l'aurais laissé regarder le film, déjà parceque moi, je ne l'ai pas aimé...  

Grocâlin ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 22:26

On ne m'a pas demandé mon avis pour le film.

Dans l'absolu, je ne suis pas pour l'"empêcher de voir", mais parfois attendre un peu...
Je veux dire : il n'a pas encore vu un Hitchcock (par exemple) ; Matrix je trouvais juste ça prématuré.
Ensuite, comme il est fan de fantastique, et je pense que très tôt il va réclamer des films plus hard ; et comme on connait bien avec son père, autant les voir avec lui et l'aider à sélectionner.

C'est surtout que... 8 ans quoi. euh 

D'un autre côté, il a l'air plutôt bien dans ses baskets.

J'ai suggéré "Genesis" que nous avons en DVD pour la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
àtiredailes

avatar

Nombre de messages : 7675
Age : 43
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 23:07

Je suis mal placée pour me positionner, car ici, à 8 ans et demi, Moineau ne regarde aucun des films que tu as cité comme étant light. euh 
En fait, je me sens toujours en décalage sur le forum avec les mamans qui parlent des films que voient leurs enfants, car ici, ils sont d'une part rares car nous estimons que les filles ont mieux à faire de leur temps, et qu'ensuite ils nous paraissent tous un peu "gloups".

Je dirais que si tu as ressenti tout cela si fort, c'est qu'il y a une résonance à cela, Hélios est ton fils, et le papa doit entendre que tu souhaites qu'il voit des choses plus light. Même si le dialogue sera compliqué, ne passe pas à côté, vu l'état dans lequel cela t'a mis. Grocâlin ! Grocâlin ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 1 Sep 2013 - 23:57

ici, le gnome a huit ans et demi, et regarde des films de zombie, des post-apo genre the road, a vu tous les star wars (ancienne et nouvelle trilogie), LOTR, les films basés sur les comics, et d'autres encore en fantaisy, dark fantaisy et sf.
Il a toujours eu cette possibilité de regarder après premier visionnage par nous, et je crois que le fait d'avoir été bridée toute mon enfance par ma mère qui a fait de la grosse grosse censure a pas dû aider.
A coté de ça, il n'a pas droit aux jouets-armes, qu'ils tirent ou non des projectiles, et on le responsabilise beaucoup sur l'importance du respect de toute vie. Bon, notre coté vgl doit aider en même temps... Je crois qu'il fait bien la distinction réalité/imaginaire, il est très critique et empathique lorsque par hasard il entend des drames aux infos, à coté de ça, ça l'éclate de voir un gars hurler en se faisant boulotter par un zomb'... (écrit comme ça, je me doute que ça doit pas paraitre net!)
Enfin, ce que j'essaie de dire, c'est que je pense que ce qu'il faut, surtout, c'est expliquer la différence entre fiction et réalité, et éduquer à la non violence dans la réalité. Une fois cette barrière assimilée, je trouve que ça rassure beaucoup.
Il m'a dit un jour que la vie est précieuse, quand j'étais enceinte. Que la vie, ça met du temps à se construire, mais que ça peut disparaitre d'un coup. Et je crois que c'est ce jour là où j'ai été tout à fait confiante en lui... il a compris "la base" d'après moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9605
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Lun 2 Sep 2013 - 16:43

Tous les enfants ne sont pas prêts à faire cette différence réalité-fiction au même âge euh Ici il est hors de questions que mes filles (7 ans et demi et tout juste dix ans) regardent des films violents. D'ailleurs elles regardent très peu de films, plutôt des dessins animés, et sur la période du matin où elles regardent j'impose des trucs très softs type "les zouzous" quand I est dans les parages, parce qu'elle adore se coller sur ses soeurs en suçant son pouce et regarder avec elles... Les dessins animés longs, on les regarde en général tous ensemble. A regarde un peu plus des vrais films, mais il est plus grand (treize ans 1/2), et encore je ne donne pas mon accord sur tout, par exemple il ne regarde pas des séries que nous on peut regarder type "Spartacus" (parce que là, bonjour l'hémoglobine, mon mari adore, je dois dire que par moments je me cache les yeux en attendant la scène suivante Embarassed) ou "Dexter". Et lui, il fait partie des enfants qui ont beaucoup de mal à faire la différence entre fiction et réalité, longtemps même en regardant un dessin animé il me demandait si c'était des vrais gens euh Une fois il a voulu regarder le dernier Harry Potter... et il s'est endormi devant tellement ça le passionnait euh

Donc Matrona, je suis à 100% d'accord avec toi, pour moi 8 ans c'est bien trop jeune euh Ici, L commence tout juste à regarder les infos (ma limite c'est 10 ans... elle les a fêté il y a 15 jours...), et encore à condition qu'il n'y ait pas eu une catastrophe trop gorre dans la journée où je sais qu'ils vont montrer plein d'images sanglantes (mon mari est branché sur TF1 pour les infos en plus...). Et puis bon là l'école reprend, donc elle regardera peut-être un peu le week-end et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10692
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Mar 3 Sep 2013 - 14:02

Je crois que mon fils de 8 ans serait traumatisé par Harry Potter et les méchants Mangemeorts qui me foutent déjà la trouille à moi, les monstres du Seigneur des Anneaux, les nazis qui fondent dans Indiana Jones... En fait, le film le plus violent qu'il ait vu, c'est "Tintin et le secret de la Licorne", et il pleurait déjà devant la télé parce que Tintin et le capitaine Haddock étaient sur le point de se crasher en avion confus Il a eu peur de la sorcière et des ours dans "Rebelle" et refuse depuis de le visionner euh D'un autre côté, le croquemitaine des "5 légendes", pourtant pas cool, ne lui a pas fait trop d'effet euh Matrix chez nous, c'est donc clairement hors de question (la 1ère image qui m'est venue, c'est la grosse aiguille au niveau du bulbe rachidien burp No No No ).
On a regardé avec lui "Astérix mission Cléopâtre", je trouvais déjà qu'il y avait des gros mots Embarassed Mais bon, il en entend à l'école, alors je n'ai pas fait de remarque. Par contre, il est passé au travers de tous les jeux de mots euh
Chez nous on censure à mort, on choisit, on regarde avant, parce que je suis d'accord avec toi: il y a un âge pour chaque chose, et un enfant de 8 ans a -à mon avis- plus besoin de rêve que de cauchemar (parce que le cinéma fantastique, wow, ça fait peur!!!)
Le grand succès à la maison, depuis des années, c'est "Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson" (en plus, un petit garçon qui tourmente les animaux puis apprend à les respecter, c'est un thème pertinent ici )
Tu citais Hitchcock: je me rappelle avoir vu "Fenêtre sur cour" vers cet âge-là, et j'avais adoré, parce que j'avais délicieusement frissonné, et pourtant il n'y a pas de scène très violente (laisse tomber "Psychose" et "Les Oiseaux" ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1air2rien

avatar

Nombre de messages : 3165
Age : 36
Localisation : Valence
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Mar 3 Sep 2013 - 19:39

Je vois pour ma part deux problématique dans ton post :

- la première : celle de la violence cinématographique.
Je pense que chaque enfant est différent face à ça de part son caractère et son éducation.
Le miens supporte assez bien la violence car il a été élevé, avec son père, dans un univers de monstres & co et il adore ça. Il supporte donc facilement à 8 ans de regarder des films un peu "hard" (on est allé voir iron man au ciné par exemple).
Après je ne sais pas exactement tout ce qu il regarde chez son père et je pense que je ne serai pas d accord sur tout ses choix mais on est 2 parents, je ne peux pas tout contrôler et tant qu'il va bien (pas de cauchemars, d'angoisses, violences etc) je laisse les choses se faire.
En ce qui concerne Matrix je l ai vu y a très longtemps et ne m en souviens plus bien mais il me semble effectivement pas adapté à un enfant de son âge.

- la deuxième : celle d'un couple où l'un se sent imposer les choix de l'autre sur un domaine sensible (la protection de son enfant).
Pour moi le plus gros problème se trouve là et je t 'envoie tout mon soutien car je n'ai malheureusement pas de solution à t'apporter Grocâlin !


Dernière édition par 1air2rien le Mar 3 Sep 2013 - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1air2rien.canalblog.com/
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12053
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Mar 3 Sep 2013 - 22:23

C'est bien résumé, 1air2rien. chinois 

Moi non plus, je ne laisse pas ma fille regarder Matrix, ni Harry Potter, ni le seigneur des anneaux pour le moment. Les seuls films qu'elle a vu, ce sont des vieux films, genre la vache et le prisonnier ou voyage au centre de la terre (celui de 1959).

Perso, mon oncle et ma tante m'ont emmené voir Indiana Jones et le temple maudit quand j'avais 10 ans, et j'ai vraiment eu très peur. De longues années plus tard, je me souvenais de certaines images avec horreur, ça me trottait dans la tête et cela ne me plaisait pas du tout (et puis, j'ai revu le film, adulte, et je me suis dit que j'avais bien grandi Laughing ).

Ma fille réagit pareil: elle est déjà traumatisée par certains dessins animés, donc je ne vais sûrement pas l'autoriser à regarder un film qui va lui faire faire des cauchemars. De toutes façons, je la connais, elle ne resterait pas, elle partirait en disant "j'ai trop peur, je ne veux plus regarder" (elle m'a déjà fait le coup sur certains dessins animés).

Mais bon, ma fille, c'est ma fille, ce n'est pas ton fils. euh 

A la base, certains enfants sont plus sensibles que d'autres, tout comme certains adultes sont plus sensibles que d'autres: perso, les films d'horreur, c'est pas mon truc, déjà. Du coup, je ne peux pas dire quoi que ce soit sur la façon dont ton fils perçoit ces films: parles-en avec lui, essaye de voir ce qu'il en pense, comment il voit ça.

Tu sais, il peut aussi apprécier les films de son papa, tout en voyant la beauté du monde avec sa maman, ce n'est pas incompatible. Wink 

Ensuite, clairement, c'est sûr que je n'apprécierais pas du tout que mon mari fasse voir des trucs à ma fille alors que je ne suis pas d'accord et qu'il me traite comme si j'étais une arriérée parce que je ne suis pas d'accord avec lui là-dessus. Mais c'est un autre débat.

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine

avatar

Nombre de messages : 3672
Age : 44
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Mer 4 Sep 2013 - 13:03

1air2rien et Kro ont parfaitement résumé mon point de vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Violence cinématographique   Dim 8 Sep 2013 - 23:33

D'abord un immense merci pour toutes vos réponses. Je les ai lues mais ne prends le temps de répondre que ce soir.

Tout d'abord la suite : Le petit bonhomme n'a pas été traumatisé semble t-il.
Il fait parfaitement la différence entre le réel et la fiction et n'a pas d'angoisses (en tout cas visiblement) générées par le cinéma / les jeux vidéo ou autre. (Il a déjà vu les Star Wars, Harry Potter, etc. mais ce n'est pas aussi violent que Matrix ; c'est autre chose).

J'en ai reparlé avec le papa, qui a été assez dur avec le fait que je tirais une gueule pas possible pendant le film, à la mesure de ma réprobation. Là dessus il n'a pas lâché, mais j'ai pu dire simplement ce que j'avais ressenti, et il m'a avoué qu'il ne se souvenait pas que c'était aussi violent et qu'effectivement, il n'avait pas trouvé ça très adapté. Il semble OK pour vérifier avant la prochaine fois.
Cela dit, le fiston réclamait de voir les films d'horreur en photo dans Mad Movies, que son père feuilletait l'autre jour. On lui a dit qu'il allait falloir attendre... mais il faut se rendre aussi à l'évidence. Il est parti pour devenir un grand fan du genre, comme son père et son grand-père. Mais ça, je ne désapprouve pas : ses gouts seront ses gouts. Et puis il adore aussi Jacques Tati ou Charlie Chaplin, et les dessins animés !

1air2rien, nos enfants semblent avoir un profil comparable. Ton post met bien le doigt sur le problème, celui du choix que l'un impose à l'autre (et pas seulement autour de la violence cinématographique évidemment).
Kro : ce n'est pas tant qu'il me regarde comme une arriérée. En fait, je crois qu'il n'a pas compris combien ça a heurté ma sensibilité, viscéralement, physiquement (pas le film, le fait est qu'il le montre à Hélios). Je l'ai expliqué, mais comme sur beaucoup d'autres questions, ça lui est étranger et sur le coup, il a compris de travers le pourquoi de mon visage décomposé, et s'est focalisé là-dessus pour atténuer ses torts (puisque sur le fond il était d'accord in fine sur Matrix). On ne fonctionne vraiment pas de la même façon et je n'ai pas de solutions non plus. euh 

Bon, après, le fait est qu'Hélios a adoré, mais qu'on va éviter de lui montrer d'autre film de ce genre pour le moment. J'aurais été beaucoup plus en colère si il avait mal vécu le visionnage (je l'aurais arrêté en cours de route en ce cas, mais le papa l'aurait fait aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violence cinématographique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence cinématographique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre genre cinématographique préféré.
» Les classiques du cinéma
» La censure au cinéma
» Petit jeu cinématographique
» SWAP Adaptation Cinématographique [4/4 reçus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: Salon de thé :: Débats-
Sauter vers: