pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [maternité] La naissance d'Arthus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: [maternité] La naissance d'Arthus   Ven 10 Fév 2006 - 3:52

un an après...




Voilà le récit de mon accouchement, qui intéressera peut être celles qui ont suivi la saga du projet de naissance de Siobhan refoulée par certains hôpitaux...! (c'est un peu long, pardon).

Lundi dernier, après un week end de parlementations avec les divers membres de l'équipe médicale de l'hôpital où je devais accoucher à l'origine, je me décide à terminer mes valises. Je me suis un peu calmée et j'en ai assez de leurs c...ies alors dans mon bain l'après midi je parle à mon bébé et lui dis que s'il veut arriver maintenant je suis prête, que nous l'attendons, que tout est prêt pour lui et que nous avons hâte de le connaître.

18 h : des contractions toutes les 5 mn pile poil. Pas douloureuses.
La soirée passe, toujours des contractions toutes les 5 minutes.
On mange, on regarde 2 films, il me semble alors que l'intensité des contractions augmente.
J'ai le temps, et de toutes façons je souhaite faire une partie du travail à la maison.
Je tente donc de dormir car je sens que c'est le bon moment, que mon fils a commencé à arriver.
Je me couche mais impossible de dormir, les contractions sont toujours à 5 mn mais vraiment plus fortes maintenant.
Je me relève et je me connecte pour relire des posts sur les signes annonciateurs et voir si je trouve des copinettes en ligne.
Il est 1h du matin, je continue à chronométrer.
Vers 3h du matin, je vais prendre un bain où je peux me détendre entre les contractions mais elles augmentent. Je me lave les cheveux et fais une chasse aux poils... (je préfère devancer le dépoilage).
Je continue à me préparer et laisse dormir Zhom le plus longtemps possible. Je suis très zen et sereine mais très excitée aussi.
5h du matin : j'appelle l'hôpital pour voir ce qu'ils en pensent, les contractions sont maintenant toutes les 4 mn.
Ils me disent d'arriver alors on est partis ! (on a 100 km à faire).
6h30. Après 12 h de contractions, on arrive à l'hôpital, je vais aux admissions et j'annonce "bonjour, je viens pour accoucher" !
J'arrive au bloc, analyse pipi, monito, toucher : grosse déception, je suis à 1 seulement... Tout ce temps pour ça...
On me dit que c'est peut être un faux travail, on ne voit pas les contractions au monito... forcément, il est mal mis.
Les contractions sont de plus en plus fortes.
Au bout d'une heure, je peux me lever et aller marcher, "pour voir" et on refera un TV après la balade.
Je ne fais pas trop la maline car je commence à avoir sérieusement mal, et la balade n'est pas bien longue...
Je reviens au bloc et là... je suis à 3 !!! C'est bon, ça a vraiment démarré !!!!
Je suis super émue et contente, je me sens bien.
Là dessus arrive le chef de service...


Il nous prend de très haut Zhom et moi à propos du PROJET évidemment, toujours ce fameux pauvre projet qui embête tout le monde... En gros ce qu'il nous dit c'est que si on est là on doit se plier à tout sinon on n'a qu'à aller ailleurs... Tiens j'ai déjà entendu ça quelque part... Bon, je ne me prends pas trop la tête avec lui, j'argumente sur quelques points, tente même de calmer le jeu. J'ai eu un contact avec les SF, celle de nuit et celle qui va me suivre toute la journée et je ne les sens pas trop mal ,je ne reverrai jamais ce type...

Je vais dans la salle où je vais accoucher.
Je m'installe. Je ne peux pas bouger (monito) et mauvaise surprise, je n'arrive pas à refuser la perf, les filles me disent qu'au cas où je voudrais la péri, il faut qu'il y ait eu 1h de perf avant (c'est vrai ça ?).
Heureusement le "lit" sur lequel je suis permet de s'asseoir, car il est hors de question que je reste couchée, trop mal.
La matinée passe, je dilate régulièrement, 4, 5, 6, 7...
Les contractions deviennent vraiment très douloureuses. La poche des eux n'est pas encore rompue (je ne voulais pas qu'elle le soit artificiellement).
Vers 12h, on m'annonce que "c'est coincé", que je suis à 7 depuis 1 h et que si dans une heure ça n'a pas bougé il faudra du synto...
OUPS, ça , ça le fait pas du tout. C'est là que les choses ont commencé à aller mal.
Car je sais que si synto = péri, j'ai déjà du mal avec les contractions actuelles, je n'ose pas imaginer avec hormones...
On me perce la poche des eaux...
Je douille pendant l'heure suivante mais rien n'y fait je suis toujours coincée à 7...
Je suis furieuse car tout ce qui restait de mes souhaits, c'était "pas de péri" et je vais être obligée d'en demander une je suppose...
Je tente de discuter malgré tout : et si je me lève, et si je bouge, etc...
Toutes les 5 mn je demande à mon Zhom de vérifier ce qu'il y a dans la perf, le sachet de synto est déjà accroché mais pas encore raccordé à ma perf...
On me dit que si je refuse le synto ce sera une césarienne...
Je dis d'accord et je demande la péri la mort dans l'âme. Les contractions sont maintenant insupportables, je ne crie pas mais je pleure malgré moi.
L'anesthésiste met longtemps à arriver. Met longtemps à me piquer. Me pique pendant une contraction, m'engueule parce que je bouge (t'as jamais accouché, toi, ça se voit).
Douleur physique plus douleur morale de voir mon accouchement partir en vrille...
La péri commence à faire effet.
Je sens bien les contractions mais je n'ai pluscette douleur épouvantable. Je souffle, je commence à fatiquer, l'après midi avance.
Je dilate doucement, 8, 9...
Puis arrive la chance de ma journée : la SF arrive avec un papier qui propose à titre expérimental de pratiquer la position sur le côté ! J'en rêvais !!! Et le crétin de toubib du matin à qui j'avais posé la question m'avait dit que c'était hors de question : il ne sait même pas ce qui se passe dans son service, celui là !
Je signe, toute contente, et on me met en position.
Je pense que c'est grâce à cette position que mon bébé est descendu beaucoup plus vite qu'il ne paraissait devoir le faire.
Il est 16 h. Je sens l'envie de pousser, c'est magique !!! Ca fait mal aussi mais pas trop.
Par contre cette position n'est utilisée là que pour faire descendre le bébé et pas pour l'expulsion, qui se fait avec les étriers.
Donc on met les étriers et je pousse.
Plusieurs séries de 3, avec retour en position côté entre les séries.
Je sens que bébé arrive. On me pose des champs partout, la SF met un masque, des gants...
Je pousse mais j'entends vaguement que mon bébé est coincé aux épaules.
je continue à pousser parce que je le sens il faut l'aider à descendre, il arrive !
Je suis à moitié dans le brouilard mais je pousse. J'entends mon Zhom qui m'encourage.
Je vois un type entrer dans la pièce, habillé en chirurgien... kesk'il fait là lui ???
Je pousse et mon bébé est là...
Il est 17 h.
Il a le cordon serré autour du cou mais il crie et va bien.
Le type repart...
En fait j'ai frôlé la césa à quelques secondes près, c'est mon Zhom qui m'a expliqué après car je n'ai pas tout suivi.
J'ai une épisio pas mal grande et je suis toutes déchirée de partout, dedans dehors...
Le placenta sort. Et voilà l'hémorragie...
La SF me presse le ventre et des tonnes de choses sortent (caillots, sang...). Je ne vois pas grand chose, je ne sens pas grand chose, j'ai mon bébé sur moi et c'est tout ce qui m'intéresse, je la laisse faire son ménage. Je sens quand même de l'inquiétude autour de moi mais tout ce que je pense c'est : j'ai fait mon boulot, faites le vôtre maintenant. Un peu bizarre mais c'est ce qu'ai pensé.
Le temps passe, les travaux de couture commencent, j'insite lourdement pour avoir une surdose d'anesthésiant local car je commence à sentir des choses qui ne me plaisent pas du tout par là, et la couture se poursuit longtemps...
23h de travail... la SF n'a pas voulu me dire combien j'ai de points... trop sans doute... mais bon, je crois qu'il n'y avait pas grand chose à faire pour l'éviter parti comme c'était parti...

Au bilan : je n'ai pas eu l'accouchement que je souhaitais, loin de là...
Je n'avais pas envisagé tout ce qui pourrait arriver, normal.
MAIS : 2 choses positives :
- la péri a été à mon avis très bien dosée car j'ai tout senti, y compris les moments de pousser et le bébé passer.
- j'ai sorti le bébé moi-même, avec mon énergie et mes efforts.

Le reste... j'ai encore besoin d'y penser... et de digérer.

Mon fils est fabuleux, je suis folle de lui et l'allaitement se passe très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: [maternité] La naissance d'Arthus   Ven 10 Fév 2006 - 4:01

wow... un an après...

ben accouchement bien plus médicalisé que ce que je souhaitais...
j'ai frisé la cata (césariene évitée de peu, sans le savoir).
je me suis faite avoir avec le syntho, la péri est devenue inévitable...


si c'était à refaire ? peut être qu'on partirait plus tard de la maison...

après, j'ai 36 ans, une malformation cardiaque....
je ne sais pas...


voyons si Bb2 veut bien venir, et je pense sérieusement à Sainte Affrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10708
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: [maternité] La naissance d'Arthus   Ven 10 Fév 2006 - 10:52

Citation :
MAIS : 2 choses positives :
- la péri a été à mon avis très bien dosée car j'ai tout senti, y compris les moments de pousser et le bébé passer.
- j'ai sorti le bébé moi-même, avec mon énergie et mes efforts.

Oui, ce sont des point positifs. coeurs
Y en a marre d'être infantilisées et méprisées par le corps médical!!!



Au fait, Arthus, il est né à Limoges, Guéret, Châteauroux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 44
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: [maternité] La naissance d'Arthus   Ven 10 Fév 2006 - 13:21

je suis partagée entre coeurs et confus

tu auras ta revenche, ça se sent, tu en a la force! arc en ciel bisou

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: [maternité] La naissance d'Arthus   Ven 10 Fév 2006 - 15:07

Hinano a écrit:
Citation :
MAIS : 2 choses positives :
- la péri a été à mon avis très bien dosée car j'ai tout senti, y compris les moments de pousser et le bébé passer.
- j'ai sorti le bébé moi-même, avec mon énergie et mes efforts.

Oui, ce sont des point positifs. coeurs
Y en a marre d'être infantilisées et méprisées par le corps médical!!!



Au fait, Arthus, il est né à Limoges, Guéret, Châteauroux?


il est né à Limoges, au CHU.

je devais accoucher à Guéret mais ils ont eu peur de mon projet d'accouchement et m'ont fait comprendre que si je débarquais chez eux pour accoucher, ils me mettaient dans l'hélico pour Limoges. et pire : si mon bébé naissait chez eux ils l'expédiaient à limoges en hélico sans moi... l'hallu...


si Bb2 arrive, je pense que ce sera Sainte Affrique !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [maternité] La naissance d'Arthus   

Revenir en haut Aller en bas
 
[maternité] La naissance d'Arthus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (maternité amie des bébés - LHAB) Miss Hannah (part 2)
» Maternité / papiers
» [maternité] Mon accouchement !
» accréditation vs CSST vs congé de maternité
» Sophrologie - Atelier de préparation à la maternité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: Le grand jour : bébé arrive :: Les récits de naissance de nos enfants-
Sauter vers: