pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les naissances de mes enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 1:56

Autant faire un topic unique plutôt que deux séparés, puisque le second de mes accouchements découle en partie du premier...

Je suis tombée enceinte du gnome à 20 ans, sous pilule et pas avec la personne avec qui je comptait faire ma vie. Je me suis aperçue totalement fortuitement de mon état à 3 mois et demi de grossesse passés, et la première réaction du géniteur, je ne m'en remettrais jamais de tant de connerie, et espère bien que jamais mon fils n'en souffre.

J'étais extrêmement mal suivie, ai fait les échos n'importe quand, jamais au même endroit, toujours auprès de personnes pas humaines pour un sou et irrespectueuses.
Le corps médical dans son ensemble m'a traitée comme une matrice sans conscience ou avis. J'ai tout de même réussi à trouver là où j'habitais une maternité "amie des bébés" qui pratiquait l'accouchement dans l'eau, je m'y suis prise sur le tard, et n'ai eu qu'un rendez-vous avec une gynécologue, qui s'étonnant de l'absence d'une pelvimétrie, m'a envoyé la faire. J'aurais dû m'abstenir...
L'avant-veille de la DPA, toujours aucune contraction à l'horizon. Je me rends à un rendez-vous de suivi, où je suis reçue par un sage-femme, rendez-vous standard, "avez vous la pelvimétrie" oui, bien sûr, et là, gros blanc... le mec me dit qu'il va m'examiner "quand même" (c'est à dire???) je m'allonge, il fait le tour de l'arrête de mon bassin à travers ma paroi vaginale "je vais chercher quelqu'un" . Il revient et me demande si la seconde sage-femme, qu'il était parti chercher, peut également m'examiner "parce qu'on voit rarement si petit". Limite, je me sentirais cobaye que ce serait mieux à ce moment là...

le couperet tombe, pas d'autres solutions possibles d'après les deux experts, ce sera donc... césarienne... je demande à rentrer chez moi, quand même: rien ne presse, le gnome est toujours très haut, mon col fermé, aucune contraction, même indolore... mais il parait qu'il faut que je reste, qu'on m'amènera mes affaires, et qu'on m'ouvre demain, midi.
J'aurais eu l'expérience que j'ai aujourd'hui, je l'aurais envoyé bouler, j'aurais taper à toutes les portes, pesté, menacé, mais à l'époque, j'étais toute neuve, et sous la menace directe d'un fou furieux aka le géniteur du gnome (non, non, promis, j'exagère même pas)
Me voilà donc envoyé dans une chambre double, une infirmière vient me martyriser le bras une dizaine de fois tant et si bien que finalement, une autre me posera le cathéter dans le dos la main droite (quoi de plus pratique pour accueillir un bébé que d'avoir un cathéter dans le dessus de la main dont on se sert le plus...) Forcément, on m'oublie le soir, je devais être arrivée trop tard? (18h environ).

Le matin, je ne mange pas, par contre, j'ai droit à aller me doucher à la bétadine. une infirmière me tend un objet étrange, je demande ce que c'est: "une poire à lavement" je demande à quoi ça sert... j'aurais pas dû... je demande si c'est obligatoire: "oui oui oui, et insistez bien" bah bien sûre, je suis sans doute poire, mais moins que cet objet... il ne s'approchera pas de mes fesses! Une fois bien savonnée jaune, on me fait asseoir dans un fauteuil roulant (je comprends toujours pas pourquoi 8 ans plus tard! ) et on m'amène au bloc. J'ai froid, j'ai peur, j'ai jamais supporté les hopitaux, les seringues, les médecins et les opérations depuis le jour de ma naissance et la cicatrice tout le long de mon ventre que cette journée m'a valu...
L'anesthésiste me dit de faire le dos rond. Je panique tellement intérieurement que je suis une élève appliquée et très douée, selon ses dires. L'infirmier et lui m'allongent, je ne sens déjà plus mes jambes. On me sangle les bras, entre ça et mes membres inférieurs, c'est sûr, je ne peux plus m'enfuir!
L'anesthésiste suis mon rythme cardiaque sur son moniteur, le gynécologue arrive, dit à peine bonjour, on place le drap entre ma tête et mon ventre. le géniteur rentre, et il faut en plus que je gère son stress (comme si j'avais pas autre chose à foutre, là, dans l'instant ...) Je sens qu'on ouvre mon ventre, Ma mère m'a dit de regarder la lumière au plafond, pour voir de l'autre coté du champ... le gynécologue a son bras en moi, et on me dit de pousser. La blague. Quelqu'un m'appui sur le ventre, ce doit être une sage-femme.
J'entends le gnome pleurer, j'ai les larmes aux yeux, on me vole mon bébé, et je n'ai pas su nous défendre, lui et moi. La puéricultrice passe à coté de moi sans me l'amener même une seconde, elle est déjà partie pour les premiers soins. Je sens qu'on continue à me trifouiller l'intérieur, ça me retourne les intestins et me colle l'envie de vomir. Heureusement, j'ai le ventre vide. Je m'inquiète pour mon fils.
Je veux le voir, je veux l'avoir, je ne veux pas qu'on lui donne de biberon d'accueil, je le répète alors qu'on me recoud, mais qui irait prévenir quiconque? puis de toute façon, "vous l'aviez déjà précisé, madame, non? bon lors vous en faites pas" super rassurant, merci, vraiment.

On abaisse le champ, puis tous me soulèvent et aident à me transférer sur mon lit roulant. Chic, je vais retourner dans ma chambre. Pas du tout, je vais en salle de réveil. Et mon bébé? "vous en faites pas, il vous y rejoindra". Si, je m'en fais... J'attendrais au total 1h15 dans la salle de réveil avant qu'on ne m'amène le gnome.
Il est beau! Il a des yeux tellement sombres qu'ils ne sont pas bleus, mais violets. Il est calme, aussi. Je le mets tant bien que mal à mon sein (souvenez vous, le cathéter sur la main droite... en plus de la récente anesthésie, et du trou dans mon ventre). Personne n'est là pour m'aider. Amie des bébés mais pas des mamans, faut croire.
D'ailleurs, la semaine que je passerais là-bas sera dans le même ton.
Personne pour me soutenir lors de la chute d'hormones, ni pour me prévenir, fièvre pour moi, pas le droit de mettre mon bébé à la nurserie sous prétexte que j'allaite (merci pour le soutien, donc) . Je n'assisterais pas au premier bain de mon fils, puis même si j'ai demandé, c'était apparemment pas une option... Finalement, même pas une personne pour m'apprendre par la suite à laver mon bébé, il faudra que je compte sur son géniteur. Autant dire donc que j'ai appris seule :p
En bref, pour les courageux arrivés jusque là, autant dire que je n'étais pas spécialement motivée à refaire un bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 12:06

confus arg... confus

Du coup, la césa, on te l'a faite dans une maternité "amie des bébés"? Comme quoi, ce label... Rolling Eyes

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 12:10

c'est un label normalement garant d'un bon allaitement, j'ai accouché dans une clinique "amie des bébés" mais bon, visiblement, il y a des progrés à faire! Shocked
Ton récit est argh! Crying or Very sad Grocâlin ! Grocâlin ! Grocâlin ! Grocâlin ! Grocâlin ! Grocâlin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 12:21

Oui, je l'ai eu dans une maternité "amie des bébés"!
Avec les années, je me suis beaucoup posé de question sur le pourquoi de cette césarienne que j'ai ressentie précipitée sans vraiment savoir pourquoi: mon fils était prévu pour le 8 décembre, il est du 7. On pratique généralement les césariennes 15 jours avant le terme prévu. De plus, dans la région où j'ai accouché, le 8 décembre et la semaine dont il fait partie sont jours de fête, "internationale" il parait. M'étonnerait même pas qu'ils aient tâché de désemplir la maternité et d'éviter d'avoir des naissances "imprévues" la semaine qui arrivait... faudrait pas déranger les gynécologues pendant la fête? Ou alors, le sage-femme était jeune, et s'est affolé de pas grand chose... ou alors je suis vraiment vraiment over méga petite, et on va dire que c'est sympa pour mon loup? lol
Le label, j'ai appris par la suite que ça voulait surtout dire qu'on incitait un peu plus qu'ailleurs les mamans à allaiter. Comment dire? Youpi? -_-' Surtout vu comment ils ont géré la chose! deux jours après la naissance, y'a une nana que j'avais jamais vu (et que je reverrais jamais) qui est passée pour "voir comment le bébé tétait" elle a dit "c'est bien", et elle est repartie. Merci, au revoir ...

Enfin, disons que du début à la fin, on m'aura volé par tous les moyens mes choix et ce qui me compose. J'ai particulièrement apprécié l'échographe qui m'a sorti un "donc, c'est un garçon" alors que je lui avais bien spécifié pas deux minutes avant, et ce plusieurs fois, que je ne voulais pas connaitre le sexe \o/ championne, elle! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 14:16

Sept ans plus tard, j'ai changé de région, je suis avec mon loup depuis 6 années... nous décidons d'accueillir un nouvel enfant.

Je suis mes cycles par des courbes et la glaire, dans le but d'apprendre à me connaitre et pour une future utilisation (la pilule, j'en peux plus, et le stérilet me botte pas trop... enfin, on verra bien, c'est toujours pas d'actualité Smile). Au bout de 6 cycles, je suis enceinte, et de par mon expérience de la première, je décide de faire dans l'ordre, bien, et d'imposer au maximum mes choix.

J'avais, au changement de région, choisi un gynécologue connu pour ne pas craindre de faire des Avac, parfois même des Ava2c... mort d'une crise cardiaque deux mois avant que je ne tombe enceinte @_@ . Je choisis donc de me rapprocher d'un de ses collaborateurs du même cabinet, me disant (à raison! ^^) qu'ils ont le même genre d'approche.

Je parle au loup d'haptonomie, il ne connait pas encore, mais après quelques vidéos, est enthousiaste! Les séances seront top, vraiment!
Je choisis consciencieusement une échographe parmi les deux qu'on me propose, pas envie de rejouer au jeu des chaises musicales pour avoir une place et aucune assurance d'humanité...
En bref, je vis une grossesse accompagnée et soutenue de toutes parts, notamment par mon loup, super présent et attentionné!

Bien sûr, au cours de chaque rendez-vous mensuel, j'aborde la question de l'Avac avec mon gynécologue, qui préfère attendre le dernier moment pour faire une pelvimétrie. Encore et toujours cette damnée pelvi, elle m'aura pourrie! D'ailleurs, la seconde affiche des nombres encore pire que le première (entre temps, je me suis renseignée sur césarine, bien sûr!). Je suis effondrée, mais décide de travailler sur moi, plutôt que d'aller contre l'avis de mon médecin. Je préfère encore une césarienne prévue pour laquelle je me sois préparée psychologiquement plutôt que césarienne en urgence, avec un bébé en souffrance à moitié engagé, et moi crevée!
On convient ensemble de la date pour la césarienne, et je commence à faire le deuil d'un accouchement vaginal sans péridurale. Je sais que cette seconde césarienne annonce le seul mode d'accouchement qu'on m'autorisera toute ma vie.

J'avoue, j'ai extrêmement de mal à gérer. J'aurais au final demandé de l'aide à ma sage-femme (avec qui on fait de l'haptonomie!), mes ami(e)s, et même la clinique où je vais accoucher. Ils ont beau être présents pour moi (et à quel point je les remercie tous pour cela!) je suis terrifiée. Je n'ai pas envie de revivre la même chose que pour le gnome.

Le vendredi soir, 1 semaine et demi avant la date prévue de césarienne, une amie qui a également vécu des césariennes et moi discutons à ce propos. Sur ses conseils, j'écris mon projet de naissance, tout e que je souhaite tout de même, au regard des impératifs de l'opération: Voir ma fille, savoir où elle est, être en salle d'op avec mon loup, ce genre de petites choses qui paraissent naturelles, mais ne le sont plus dès que le médical s'en mêle...
Et puis, je vis si bien cette grossesse, et les médecins ne vont pas permettre à la lutine de choisir quand arriver! Ca me peine.

Le lendemain de cette conversation, je me réveille tranquillou, prend un bol de céréales, et commence à lire mon FB, dans l'attente de conseils à propos de cette césa que décidément, j'ai du mal à digérer!
J'entends un "ploc", et ai l'impression de m'être fait pipi dessus... "et merde!" je lâche. Le loup me demande ce qu'il se passe, je vais dans la salle de bain, vérifier qu'il s'agit bien d'une fuite urinaire. Je baisse mon pantalon, et une marée s'en échappe! Pas besoin d'avoir déjà vécu l'affaire, je comprends que je viens de perdre les eaux... c'était pas prévu, ça!
Heureusement, je venais quelques jours auparavant de faire la valise, on l'attrape, on laisse le gnome à la maison, et on appelle mes beaux parents en chemin, afin qu'ils aillent le chercher et s'occupent de lui.
Moi, complètement déconnectée, je dis au loup "de toute façon, ils vont juste me donner un antibiotique et me garder en chambre jusqu'à dans 10 jours, panique pas!" On n'a pas eu notre dernière séance d'hapto, celle sur l'accueil du bébé par césa... il se sent pas apte (mais le sera ^^)

On arrive à la clinique, moi super glam avec une serviette entre les jambes et une grande jupe histoire de pas trainer à poil, faut dire que je joue à la fontaine, là! Toutes les personnes que je croise sont prévenantes et gentilles, on m'installe dans une salle de travail, on me monitorise, on me tensionne, on me cathéterise (j'aime toujours pas, mais je gère mieux intérieurement!). Une toute jeune sage-femme m'examine, il parait que j'ai de bonnes contractions, moi j'm'en fiche, je les sens pas.
Mon col n'a pas bougé, la lutine est loin d'être engagée et joue au singe dans mes côtes, et puis vu que de toute façon, on a convenu d'une césa, même une semaine d'avance ne change rien à l'histoire. Je passerais au bloc à 15h. Mon loup court en tous sens, va manger un morceau, tente d'avoir notre sage-femme au téléphone pour quelques conseils, revient vers moi.

On m'aide à me lever, je me sens de toute façon bien légère sans l'eau que j'ai perdu, et continue à perdre! Je vais jusqu'à la salle d'op, mon loup va se changer. L'anesthésiste m'accueille, m'informe, déconne avec moi. Il me raconte où il passe la seringue, l'horrible, je stresse à mort... ouf, c'est fini! @_@ je m'y ferais jamais, mais je préfère l'anesthésie plutôt que la césa à vif...
Il m'aide à m'allonger, et s'installe lui-même. Le gynécologue, qui était venu se présenter dans ma chambre une heure auparavant, entre dans la pièce, et le champ est placé. Mon loup rentre déguisé en schtroumph, me souris et s'asseoit à coté de moi. On discute avec l'équipe où chacun s'est présenté à nous (infirmier, puéricultrice, assistant... que de monde pour accueillir la lutine! Very Happy ).
Tout va très vite, j'entends qu'elle est dehors... la puéricultrice me l'apporte, l'anesthésiste dé-sangle mon bras elle commence à rouspéter... je lui parle doucement pou la rassurer et lui souhaiter la bienvenue, je touche sa joue, c'est un rêve de douceur... Elle part avec son père, pendant que l'équipe continue à s'occuper de moi.

On m'amène rapidement en salle de réveil (en fait, une salle de travail innocupée) où mon loup et la lutine sont en peau à peau sous une lampe chauffante... on y restera environ un quart d'heure seuls avant d'être rejoints par une puéricultrice, qui m'amène la lutine et m'aide à la mettre au sein...

Le reste du séjour fût du même goût, toujours quelqu'un lorsque j' ai appelé, j'ai pu poser la lutine à la nurserie pour me reposer lorsque j'en ai ressenti le besoin, et on m'a envoyé des kyné me masser pour éviter la phlébite ( en plus bien sûr des bas de contensions!)
Bref... cette naissance m'a vraiment rassurée pour de prochains bébés, même si je préfèrerais bien évidemment accoucher naturellement et facilement (on peut rêver ^^).
Tout n'est pas tout noir, cela ne m'a empêché ni pour le gnome ni pour la lutine d'avoir un allaitement long, facile, et sans aucun souci! (et pour la lutine, ça continue bien évidemment ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Also & Co
modo
avatar

Nombre de messages : 11560
Age : 43
Localisation : Lugdunum!
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 15:54

Quel parcours! Bravo pour le travail sur toi qui t'a permis cette évolution!

_________________
Also, maman de 4 poulettes sorties de l'oeuf en 2004, 2005, 2008 et 2010 et d'un poulet en 2014!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 16:19

Merci! Je pense que plus que moi, ce sont les circonstances du second accouchement qui m'ont énormément aidées à me zenifier et accepter que je n'accoucherais jamais par voie "basse"! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayou

avatar

Nombre de messages : 390
Age : 30
Localisation : Paris... Et n'en peux plus, vivement le retour à la civilisation!!!
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 17:16

Le bon côté de la césarienne, c'est que ça évite l'épisio. (Je sors)
L'hôpital de ton premier accouchement fait frissonner... Comme quoi on se fait avoir par l'intitulé des labels. Amis des bébés je ne reliais pas ça à l'allaitement, moi mais à un environnement... C'est bon à savoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 20:06

très joli récit! coeurs coeurs coeurs

j'ai accouché avec césarienne d'urgence dans une maternité amie des bébés et ça correspond tout à fait à ton deuxième récit (l'urgence en plus) Wink
et
c'est ou que tu as accouché la deuxième fois, stp? c'ets dans la région que tu connais des gynécos favorables aux avacs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 21:04

oui, c'est dans la région Smile le dr Fr*nk était connu, c'est lui qui me suivait... il travaillait avec la clinique de Keraudren, c'est là-bas où j'ai accouché la seconde fois (la première, j'habitais en rhônes-Alpes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Also & Co
modo
avatar

Nombre de messages : 11560
Age : 43
Localisation : Lugdunum!
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Lun 13 Mai 2013 - 22:26

Quand t'as parlé du 8 décembre je me suis bien dit que ça devait être vers chez moi. A ce que je sache à l'heure actuelle il n'y en a plus en Rhône Alpes qui ai ce label...

_________________
Also, maman de 4 poulettes sorties de l'oeuf en 2004, 2005, 2008 et 2010 et d'un poulet en 2014!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Mar 14 Mai 2013 - 0:59

Also: tous ces souvenirs m'ont donné envie d'aller fureter sur les avis à propos de cette clinique rhones-alpienne, et bah c'est pas fameux! Je veux pas divulguer le nom de l'établissement, parce que je suis consciente que chaque expérience est propre et individuelle. Ca se trouve, c'est juste moi qui ai pas eu de pot? Puis en plus, l'établissement a apparemment fusionné avec deux autres, comme ça, zou, plus de problème! ^^
En tout cas, leur taux de césarienne était à 25% et selon pas mal de témoignages, y'avait que la façade qu'ils se donnaient qui était nature!
Enfin bon, mon fils est né, va bien, a grandit et est heureux dans la vie, j'irais pas chercher plus loin! ^^
Puis comme dit Mayou, ça m'évitera l'épisio à chaque fois, comme ça! mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Mar 14 Mai 2013 - 18:50

Erabee a écrit:
Also: tous ces souvenirs m'ont donné envie d'aller fureter sur les avis à propos de cette clinique rhones-alpienne, et bah c'est pas fameux! Je veux pas divulguer le nom de l'établissement, parce que je suis consciente que chaque expérience est propre et individuelle. Ca se trouve, c'est juste moi qui ai pas eu de pot? Puis en plus, l'établissement a apparemment fusionné avec deux autres, comme ça, zou, plus de problème!

Bah avec un changement d'équipe, ou même seulement un changement de direction, cela peut très vite beaucoup changer. L'endroit où je bosse était l'un des plus côté du secteur, il y a eu un changement de l'équipe de direction, 3 ans après, il avait la réputation d'être le pire du coin.... euh

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erabee

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 33
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   Mar 14 Mai 2013 - 19:02

c'était pas du tout ironique, pardon que mon message ai pu être confus! Grocâlin ! En effet je pense que la fusion a pu arranger le fonctionnement!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les naissances de mes enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
les naissances de mes enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Les enfants malades à la garderie
» spectacles enfants sur région Lyonnaise
» Urgent - Cherche enfants Italiens 10/12 ans pour Voix Off
» [Anomalie notée] Trier moi mes petits enfants !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: Le grand jour : bébé arrive :: Les récits de naissance de nos enfants-
Sauter vers: