pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 naissance d'une clandestine tant attendue ...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
delul

avatar

Nombre de messages : 5759
Age : 45
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 13:44

Lorièn : détermination et douceur

C’est par surprise que tu t’es installée dans nos vies… Installée sans bruit, sans tapage, tout simplement, comme une évidence. Tu t’es nichée malgré la contraception, malgré mon deuil d’un troisième enfant, malgré notre décision de ne plus avoir d’enfant, malgré mon âge, malgré mon revirement professionnel, mon stress, mes préoccupations, nos projets…
Je n’ai découvert être enceinte de toi qu’à 2 mois et demi de grossesse, vraiment par hasard, malgré une contraception efficace. Le ciel m’est tombé sur la tête : moi qui ai toujours su à la minute être enceinte pour ta sœur et ton frère, là je n’ai rien vu venir, aucun signe annonciateur, et à 2 mois et demi de grossesse, mon ventre était aussi plat que s’il était vide, alors qu’il était déjà bien visible les fois précédentes.
Tu n’as pas fait de bruit, ça n’aurait servi à rien : tu nous as laissé le temps de cheminer, de tergiverser et de finalement décider, la peur au ventre, de te garder. Ton père m’a suivie dans l’aventure, et pourtant, dieu sait si avant il disait « jamais ». Ta naissance suit ce cheminement fait de détermination et de douceur associée : une petite fille bien décidée à vivre, et à traverser les tempêtes avec sérénité…

La date de conception avancée lors de la première échographie est, comme d’habitude, fausse selon moi mais je suis peu sure vu les circonstances. Le 9 octobre est donc décidé de façon plus ou moins scientifique. La grossesse est conflictuelle pour moi, difficile à vivre : je ne voulais pas être enceinte. Je n’y prendrais du plaisir qu’au 7ème mois, enfin libérée sans doute des craintes, des projections dans le futur : enfin sans doute ayant rendu les armes et m’étant rangée à ma décision, à présent largement irrévocable. Tu vas voir le jour, et tu vas faire partie de notre famille. Tu es le troisième enfant que j’ai toujours désiré, secrètement, le troisième enfant qui va faire de moi une femme encore autre.
La fin de grossesse est plutôt agréable mais ton poids me pèse. L’échographiste me dit que non, tu es dans les normes… mais moi je sens bien que tu es comme ton grand frère, un beau gabarit, plus fin sans doute, mais un beau bébé en perspective. Tout va bien pour toi, et pour moi. La sciatique des grossesses précédentes a été vite calmée, j’ai une forme olympique, j’ai beaucoup nagé, je fais du vélo chaque jour jusque la veille de ta venue : bref, une grossesse conflictuelle mais certainement la plus belle !
Nous voilà dans la dernière ligne droite, le 9 octobre se profile, je suis zen, ta sœur et ton frère, même si on est allé plus ou moins les chercher, étaient déjà en léger dépassement de terme. Je m’y attends. Nous sommes repartis dans l’aventure d’un accouchement à domicile, comme pour ton frère, même si cela ne s’est finalement pas fait pour lui comme prévu. Avec notre sage femme : on ne peut changer une équipe qui gagne, quelles que soient les circonstances !
La veille du terme, Françoise m’appelle et me demande d’aller à la maternité de repli pour une visite de contrôle : je panique littéralement, l’histoire recommence, on va me déclencher. Elle ne se rend pas compte du maelstrom que cela engendre chez moi et s’en excusera le lendemain. Mais elle me rassure : si moi je pense que le terme est postérieur au 9, elle me suit, je ne peux pas me tromper, je sais que le rapport qui a pu te donner vie n’était pas avant le 11.
Finalement, nous décidons plutôt d’une séance d’acupuncture pour aider à déclencher. Deux jours avant, Françoise a fait le premier toucher vaginal à ma demande : et comme je le prévoyais, car je le voyais, mon col est déjà ouvert à presque 4, c’est énorme pour moi qui mets toujours un temps fou à ne serait ce que raccourcir ce fichu col ! Là le terrain est bien préparé. Mais rien en vue pour l’instant.
Nous allons attendre comme ça 6 jours : tes frère et sœur sont impatients, cela commence à jouer sur le moral de tous, moi je me mets dans ma bulle pour être zen et confiante. J’ai confiance en toi, et en moi, même si parfois j’ai peur. Je sais parfaitement que ce n’est pas ton heure ce 9 octobre… Une amie gentiment me renvoie un petit mot envoyé des mois avant, où je lui disais : « de toute façon, cette petite n’arrivera sans doute pas avant le 15 octobre »…
Nous allons donc attendre, jusqu’à ce fameux 15 octobre, que tu te décides à arriver dans nos vies, toute seule, sans que personne ne vienne te chercher,. IL nous a fallu sans doute cette semaine de dépassement officiel pour te désirer, pleinement. Le non désir qui était le point de départ de ta nichée fait place au désir ardent de te voir, de tous : ta sœur, ton frère, mais aussi ton papa et moi… Nous te parlons tous les jours « allez petite sœur, il est temps là, on en a marre ! ». Et tu dois entendre, attendre ces mots doux…
J’ai souvent songé à cet accouchement, sans rien anticiper : césarienne, plateau technique, structure finalement ou domicile, tout était équivalent pour moi pendant cette grossesse. Libérée du désir d’enfanter, j’ai pris les choses comme elles venaient, très simplement. Je ne me suis pas projetée, je n’ai pas investi cet accouchement, je ne l’ai préparé d’ailleurs que très tardivement, et petit à petit : tu as bien fait de me laisser du temps. Du temps pour me trouver, et me retrouver.

Le 14 au soir, nous regardons un film avec ton père : je suis mal, j’ai mal partout, je suis lourde et je te sens tellement basse que j’ai la sensation d’accoucher chaque minute, mais rien. Dans la nuit, je vais me réveiller trois fois, aller aux toilettes et me sentir encore plus lourde et fatiguée et en bout de course…
Le matin du 15 octobre, évidemment, vers 6h30 je suis réveillée déjà, très sereine, je savoure la chaleur du lit près de ton père, la douceur de la lumière et j’attends… Je sais que j’attends, ce qui arrive d’ailleurs assez vite : une contraction profonde, comme celles que j’ai depuis 15 bons jours, chaque soir. Mais celle là, si elle est identique aux autres, est pourtant bien différente : je sais que c’est la bonne. Je ne sais pas comment je le sais, mais je le sais. J’en attends une seconde : la voilà, et enfin je sais que tu arrives. Je regarde l’heure pour vérifier l’espacement : toutes les 7 minutes, des contractions larges et intenses, je respire un peu pour t’accompagner surtout, car je n’ai pas vraiment mal : je suis surtout très très heureuse !
Je réveille ton papa à 7 h pour lui dire que là c’est la bonne, je le crois, c’est pour ce matin. Je vais alors, je ne sais comment, prendre les choses en main, tout en gérant les contractions, en étant concentrée sur toi, j’habille les enfants pour l’école ; avec ton papa, nous préparons le petit déjeuner. Discrètement, car c’est un jour d’école et que je ne veux pas perturber ta sœur et ton frère, j’appelle Françoise à 7h15. Je sens qu’il faut faire vite et être efficace : je n’ai pas le temps, je le sais. J’ai souvent songé à cet accouchement, dans l’idéal : un jour d’école ; un matin – marre d’accoucher la nuit éreintée de ne pas avoir dormi – et rapide, je dis 5 ou 6 h mais je ne cesse de songer 2 heures, c’est bien 2 heures…
ET voilà que l’idéal se produit presque : vendredi, les enfants à l’école, le matin… Ca commence bien cette histoire, je te remercie secrètement d’exaucer mes désirs de femme enceinte, de respecter mes demandes de confort, d’être finalement tellement en harmonie avec moi.
Françoise a la voix du sommeil mais j’entends son sourire à l’autre bout du fil. Elle entend aussi mon bonheur intense que le travail se soit mis en route. Elle arrive, elle sera là dans une heure maximum.
Je précipite le départ des enfants, j’ai besoin d’être seule, de me centrer sur toi, et moi, et notre aventure qui commence. Papa va les amener à l’école, il sera de retour vers 9h15. Je ne m’en préoccupe pas.
Dès que tout mon petit monde est parti, les contractions s’intensifient ou j’y suis plus attentive. J’ai le temps de prendre une douche, je me penche en avant pour prendre chaque vague, qui ne me laisse pas beaucoup de répit. Je déjeune, j’ai une faim de loup, et je sens que le travail avance, vite, très vite.
Je mets les vêtements que j’ai prévu pour l’accouchement, et je marche dans ma maison, heureuse, le sourire aux lèvres. 8h15, Françoise arrive. Elle voit à ma tête que oui c’est bel et bien parti. Elle est heureuse aussi, et me dis que franchement, c’est bien rare de voir une femme avec des contractions apparemment bien cognées avoir un sourire aussi large sur le visage. Ca me fait sourire, je suis radieuse je m’en rends compte.
Très vite je m’installe finalement dans ma chambre, penchée en avant sur ma commode où j’ai installé les oreillers pour faire place nette sur le lit. Je vais vivre chaque contraction penchée en avant sur les bras, puis les avants bras en respirant et en visualisant l’ouverture du col, un truc appris à la préparation yoga qui marche bougrement bien. Je vois ce fichu col se dilater à toute vitesse. Peu à peu je ne bouge plus de ma position, et je prends les contractions coup sur coup. En à peine 10 minutes de présence, Françoise perçoit que je prends 2 contractions coup sur coup en à peine 3 minutes, j’ai peu de temps de récupération entre, mais cela me suffit, car chaque contraction ouvre ouvre ouvre ton passage. J’entends Françoise dire « encore une ! oh merde ! » en me massant. Je ne comprends pas pourquoi ça la désole autant, alors que je trouve ça génial moi au contraire.
Bientôt, mon corps va onduler au rythme des contractions et peu à peu je vais sentir que j’abaisse mon bassin, de plus en plus accroupie, toujours appuyée sur ma commode. Plus mon bassin descend, plus les contractions sont efficaces, douloureuses au début, mais tellement soulageantes à mesure que je suis accroupie en bas ! Ce n’est à chaque fois bientôt plus de la douleur qui m’atteint, mais une vague de plaisir intense, inoui, un plaisir très mécanique, car en fait ma fille, tu descends, tu te fraies ton passage, gentiment, avec certitude et volonté, tout en douceur, certes, mais bien déterminée à voir le jour. Tu t’engages à chaque contraction plus avant, sans jamais sourciller, sans jamais renoncer : tu as décidé d’arriver, rien ne pourra t’en empêcher. Je sens que tu m’aides à accoucher, que tu me guides, que les contractions et leur douleur m’incitent à prendre des positions et à faire des mouvements de rotation du bassin qui en fait annulent la douleur et la remplacent par la formidable sensation de te faire naitre au monde.
Bientôt, et cela fait à peine 15 minutes que Françoise est là, je suis accroupie, sans du tout me relever. Je dis à Françoise que ça y est, ça pousse. Elle me dit c’est le sacrum. Je la laisse dire, je respire moi, mais je sais que non et je pense : tu te trompes, ça y est, ma fille va naitre. Une jeune sage femme en formation vient d’arriver elle aussi, elle reste dans un coin de la pièce, silencieuse, attentive sans doute à ce qu’elle voit pour la première fois.
Et tout à coup ça y est, je suis accroupie, en extension sur mes bras, et tu pousses. Une formidable poussée, comme jamais je ne l’ai ressentie, tu t’engages, tu te jettes vers le bas : c’est impressionnant, j’ai peur 3 secondes, je dis que je ne vais pas y arriver et Françoise vient à ma rescousse, qui me calme aussitôt « mais si Delphine tu y arrives, tu l’as déjà fait, et tu le refais ». Je m’assure que je fais du bon boulot, ce qui la fait rire : « oui du très beau boulot et ta fille te le dit ». La peur a disparu, la poussée est là, mon bébé tu es là. Je t’incite à pousser encore, à venir, je te parle, et j’enfonce ma tête dans les oreillers pour émettre des sons graves qui m’aident à me concentrer sur cette sensation. Aucune douleur, aucune peur, juste la sensation magique qu’un événement inouï se produit à la seconde, et que j’y ai ma part : tu vas naitre.
La poussée fait sentir mon périnée, trop tonique, qui te retient. Je sens le bord du périnée qui empêche ta tête de passer : je me concentre alors sur ce foutu bord et je visualise en train de l’ouvrir un petit peu plus. Françoise me dit de toucher ta tête que tu es là tout bas… Je sens une petite boule toute ronde et je dis « mais qu’est ce que c’est que ça ! ». Françoise hilare « bah je crois que c’est un bébé ! ». Je ris, elle aussi et j’entends la jeune sage femme se retenir pour ne pas déranger. Une dernière poussée et voilà, ta tête sort, comme un bouchon. Je n’ai plus aucune sensation de douleur, je suis bien, avec toi à moitié au dedans et en dehors, encore un tout petit peu. Tu restes tranquille, tu ne pousses plus. Je vais donc m’y mettre moi. J’attends une contraction, et je pousse lentement, en expirant, et tu nais, tout en douceur…
Françoise te met devant moi, t’avance vers moi et en baissant la tête je te vois, magnifique, splendide, ronde de partout, des cheveux noirs et une petite tête toute calme, sans aucun signe de souffrance ou d’apeurement. Tu ne cries pas, tu es là, entre mes jambes et tu ouvres peu à peu les yeux. Je me retourne et je te prends contre moi pour m’allonger sur le lit : simplement. Tu sens bon cette odeur d’orange de ton frère, je te hume, j’essuie un peu le vernix qui te recouvre et je te tiens au creux de mon cœur. Tu ne pleures pas, tu regardes autour de toi, tu écoutes et tu suces tes doigts, tranquille. Françoise m’aide à m’installer dans le lit et me recouvre de la couette pour que nous soyons au chaud. IL est 8h54. Tu es née en 2 heures de temps, un jour de semaine, le matin…
Nous t’admirons, entre femmes. La jeune sage femme a les larmes aux yeux, elle est bouleversée apparemment de ce qu’elle vient de voir. Elle m’avouera après que de l’extérieur, l’accouchement semblait très rapide donc très violent. Elle écoutera avec attention ma sensation à moi, de rapidité désirée, souhaitée et parfaitement assumée, et de plaisir d’accoucher, ce qu’elle n’osait imaginer en me voyant pourtant heureuse de vivre ce moment intense.
Je reçois un texto sur mon téléphone resté là à côté : c’est ton père qui à 8h52 m’a envoyé le message suivant : j’arrive ma belle ! C’est tout à fait comique ! IL arrive en effet, 15 minutes après la naissance, entre dans la chambre un peu étonné de me voir allongée hilare… « ça y est, elle est là ». Il ouvre des yeux ronds « Qui ? ». Quelques secondes plus tard, il réalise, et vient admirer sa seconde fille, heureux, que tout soit déjà fini, et se soit bien passé. Tu viens d’entrer dans nos vies, aussi simplement que tu t’y étais installée, sans coup férir, sans agitation : simplement, avec force et détermination.
Tu m’as fait naitre comme je t’ai fait naitre : notre harmonie ne se délite pas aujourd’hui que tu as 9 jours, déjà ! Ta naissance est venue fermer une boucle, celle de ma maternité, elle est venue réparer la naissance de ta sœur, si difficile à vivre, si violente celle là, malgré son apparente normalité.
Tu es dans nos vies, nous t’attendions en fait depuis longtemps. Notre famille avait un manque, que tu es venue combler sans demander d’autorisation à personne. Car tu es notre enfant du ciel, notre enfant mystère, notre fille désirée. Merci d’être là.


_________________
Bébé 3, cerise surprise : une famille au complet !
oui là c'est bon : j'ai accouché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nana et sa poulette

avatar

Nombre de messages : 2660
Age : 37
Localisation : près de beziers,ds le 34
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 13:52

coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pati

avatar

Nombre de messages : 3690
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 14:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9762
Age : 42
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 14:05

C'est magnifique. chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elfinne

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 36
Localisation : morbihan est
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 14:57

coeurs coeurs fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jen

avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 41
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 15:01

Superbe, j'en ai les larmes aux yeux Grocâlin ! merci poru le partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abricotine

avatar

Nombre de messages : 3987
Age : 35
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 15:31

coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 43
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 15:59

coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Also & Co
modo
avatar

Nombre de messages : 11566
Age : 44
Localisation : Lugdunum!
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 16:44

bravo fleurs

_________________
Also, maman de 4 poulettes sorties de l'oeuf en 2004, 2005, 2008 et 2010 et d'un poulet en 2014!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automne

avatar

Nombre de messages : 5298
Age : 32
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 17:17

coeurs coeurs coeurs bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah

avatar

Nombre de messages : 5248
Localisation : Condroz - Belgique
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 18:32

Merci Smile coeurs coeurs coeurs soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letempsdetre.skynetblogs.be
youyoute



Nombre de messages : 185
Age : 41
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 19:49

coeurs coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pegpeg

avatar

Nombre de messages : 2256
Age : 41
Localisation : oxford
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 20:32

MErci pour ce partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumbebe.co.uk
youyoute



Nombre de messages : 185
Age : 41
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 20:47

J'avoue que ça a remué bien des choses en moi ....


Grocâlin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 21:02

Pareil.... Merci ! et bienvenue à ta puce !!! fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flav

avatar

Nombre de messages : 4471
Age : 33
Localisation : Manche (50)
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 21:13

Quel récit! coeurs coeurs coeurs C'est purement magnifique! coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilek
modo
avatar

Nombre de messages : 7337
Age : 38
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 22:15

Merci ! coeurs coeurs coeurs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.our-great-adventure.net/
razpilou

avatar

Nombre de messages : 3350
Age : 38
Localisation : 07
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 22:21

coeurs arc en ciel soleil arc en ciel coeurs

Encore Bienvenue bébé surprise

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10816
Age : 39
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mar 26 Oct 2010 - 23:51

Del, quelle plume, quel style! bravo
bravo coeurs bravo coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taya

avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mer 27 Oct 2010 - 9:49

C'est beau coeurs coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
weefrog
modo
avatar

Nombre de messages : 4833
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mer 27 Oct 2010 - 11:06

grandiose coeurs coeurs coeurs coeurs bravo

_________________
Fière maman de 3 p'tits chevaliers nés en 2003, 2007 et 2011 et d'une princesse née en 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confitures-creatives.blogspot.com/
Mélusine

avatar

Nombre de messages : 3701
Age : 45
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mer 27 Oct 2010 - 11:31

Comme c'est émouvant ... J'en pleure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fofibou

avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 38
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Mer 27 Oct 2010 - 13:43

Magnifique oui ! ça donne envie de la connaître cette petite Lorien !!!

Merci pour ce très beau partage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofibou.free.fr
Cécile

avatar

Nombre de messages : 3377
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Ven 29 Oct 2010 - 18:32

coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
josy

avatar

Nombre de messages : 2070
Age : 47
Localisation : 94
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   Ven 29 Oct 2010 - 22:04

coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cantiquedescantiques.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: naissance d'une clandestine tant attendue ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
naissance d'une clandestine tant attendue ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La soirée Speed-dating tant attendue
» Mon Set de pigments tant attendu, tant espéré
» En tant qu'RSG avez-vous des droits?
» Pourquoi aime-t-il/elle tant son doudou ?
» Intervenir à l'hôpital en tant que libéral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: Le grand jour : bébé arrive :: Les récits de naissance de nos enfants-
Sauter vers: