pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ces profs qui nous ont marqués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
margoton

avatar

Nombre de messages : 6669
Age : 41
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Ces profs qui nous ont marqués   Ven 9 Avr 2010 - 11:37

J'ai écrit ça ailleurs et Mister k pense que ça a sa place ici aussi chut
c'est très long, désolée...

Et ensuite, bin, à vous!


Ce matin, Mister k m'a montré le contrôle d'anglais de P'tit Elfe. Il y avait une liste de mots en français, il fallait mettre le mot correspondant en anglais. Une seule faute, et pourtant 7,5/10 seulement. Motif, il a oublié les points et les majuscules! Comme je disais à Mister k, un mot, c'est pas une phrase, donc pourquoi les majuscules et les points? A moins que le prof l'ait exigé en consigne (et encore), ça ne justifiait pas tous ces points en moins.
En plus, P'tit Elfe est en SEGPA, les classes pour enfants ayant un handicap mental, ils ont déjà souvent été bien malmenés en primaire, la SEGPA est censé leur redonner confiance... C'est loupé là!
C'est dingue, ces profs qui donnent l'impression d'assouvir une vengeance sur le dos des élèves.

Du coup, ça m'a donné envie de pondre ce billet que je tourne dans ma tête depuis un bout de temps: les profs qui nous ont marqués. En bien ou en mal.

Je commence par ma prof de musique du collège: Elle avait une telle réputation qu'en quittant le CM2, nous la connaissions déjà.
Elle avait les cheveux jaunes pisseux hyper laqués, qui remontait comme un toboggan d'un côté.
Plus de sourcils, remplacés par un trait de crayon noir outrancier.

Rien que ça, déjà, c'était un cauchemar.
Mais le plus terrible, en fait, c'étaient ses cours.
Elle nous faisait écouter des morceaux, nous devions en donner les instruments de musique.
Puis en trouver les thèmes. Nous avions beaucoup de mal à comprendre ce que c'était. Elle finissait par nous les donner. Nous devions les écrire sur notre cahier. Oui, les écrire. Avec des points dans tous les sens, que nous devions relier, et ceci était censé nous aider à retrouver le thème de l'œuvre.

Régulièrement, on avait interro de thème.
On piochait un papier avec le nom d'une œuvre, si on arrivait à sortir le thème, on avait 20. Sinon, on avait "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooo". A croire que c'était une jouissance pour elle de nous mettre des "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooos".

Vous me direz qu'elle n'était pas méchante, qu'elle n'avait juste rien compris à la pédagogie de base et ne savait pas enseigner la musique.
C'est pas faux.

Là où je lui en veux, 20 ans après, c'est que je ne peux entendre sereinement "le carnaval des animaux" ou "le beau Danube Bleu" sans entendre la voix de mon ancienne prof en surimpression asséner le thèèèèèemeuuuuuuuu (laaaaaaaaaaa lalaaaaaaaaaa lalaaaaaaaa lala lala, la LA la la laaaaaaaaaaa lala, celui ou celle qui retrouve le titre gagnera toute mon estime!) et entendre son "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooo" à la fin.

C'est criminel de sa part, d'avoir assassiné autant les œuvres musicales que les jeunes oreilles qui ont vieilli et ne s'en sont pas remis!

Comme autre prof à jeter (n'ayons pas peur des mots, en plus je suis prof alors on va dire que j'ai le recul nécessaire hein :p ): le prof de maths que j'ai eu en 4ème.
Clairement, il bossait pour ceux qui suivaient. Le grand souvenir que j'ai de lui, ce sont les contrôles. Il nous prévenait à l'avance du temps qu'on avait, et c'était à la seconde près. 5 minutes avant la fin, il nous prévenait. Puis 4, puis 3, 2, 1...
Attention, plus que 30 secondes!
Et les 15 dernières, il les égrenait! Et si on avait le malheur de tenir le stylo une seconde de trop, on avait zéro! Je ne comprends toujours pas l'intérêt, 20 ans après. Par contre je peux vous dire que c'était stressant et déstabilisant, surtout quand on était pas fortiche en maths, ce qui était mon cas (je ne réussissais que si le prof était sympa...)
Son autre manie aussi, c'était de mettre un premier exercice barrière: si on avait faux, il ne corrigeait pas le reste!

Dans la série des profs de maths, il y a eu celle que j'ai eu en première, j'étais en 1ereB (économie), elle nous appelait B comme bêtas.... Ambiance...
Pour nous expliquer 1+1=2, elle était capable de tracer des cercles droits et des carrés à 5 côtés sans oublier d'invoquer la table de 3 et le théorème de Pythagore. Lorsque, dépités, on avouait qu'on n'avait pas compris, elle soupirait "mais je ne peux pas vous expliquer autrement!"
Heu... Ce n'était pas le principe de son métier par hasard?
Bref, de 15 de moyenne en seconde (j'aimais bien le prof :-) ) je suis passé à 7 ou 8 en première, mais la chute fut plus rude encore en terminale. Etant nullissime en économie mais bonne dans les autres matières (sauf en maths :p ), j'ai eu la chance de pouvoir passer en terminale A1 (littéraire)
Avec un coefficient de 4 en maths au bac, quand même, sachant que le plus gros coefficient était la philo, 5.
Cette année-là, le prof de maths arrivait ivre en cours, nous balançait des exercices pour avoir la paix, nous pondait des contrôles au dernier moment, sans les avoir préparés à l'avance, en tanguant devant le tableau.
Bref, j'ai fini à 4 de moyenne, je me demande encore comment j'ai réussi le miracle de ne pas avoir 0 tout simplement, j'ai passé une année entière à ne rien comprendre à rien, sauf aux probabilités, qui m'ont sauvées à l'épreuve du bac: les seuls 8 points que j'ai eus, c'étaient ceux-là!

Et 15 ans après, je fais toujours des cauchemars où il est question de maths, de cours de maths où on s'englue, d'épreuves de maths après lesquelles je cours... Véridique! Comme quoi on peut pourrir la vie de manière durable!

Je passe sur les profs de langues, j'en ai toujours eu des bons, mais rien d'extraordinaire non plus, pfffffffffff même pas drôle (pour faire plaisir à Bismarck [une copine bloggeuse prof d'allemand] j'évoque quand même brièvement la prof d'allemand que j'ai eue en première et terminale, qui nous a fait découvrir le mouvement du Blaue Reiter ;-) )

Les profs de français, pareil, rien à redire dans un sens comme dans l'autre, tous m'ont correctement préparée aux épreuves du brevet et du bac.

Les sciences, j'avais du mal. Une allergie à mon père (comme les maths).
Je me souviens qu'à une époque, le lycée avait organisé des sessions de rattrapage dans différentes matières, j'en ai bénéficié en sciences physiques, et avec l'aide d'un prof extraordinaire, j'ai tout compris en 2h! Mais je ne l'ai eu que 2 h, je ne peux pas en dire grand chose, je me souviens juste de ma fierté et de la gratitude que j'éprouvais envers lui. Et y'a pas à dire, les gamins comme je l'étais, timides, peu sûrs d'eux, rêveurs, continueront longtemps de se laisser couler sans rien demander à personne, avec les surcharges de classe qu'on nous prépare :-(

J'arrive à une matière que j'aimais beaucoup, l'histoire-géo (j'avais hésité entre étudier les lettres modernes et l'histoire d'ailleurs, j'ai finalement choisi lettres modernes parce que j'aimais beaucoup lire)

Je me souviens du prof complètement dingue.... Mais Libellule se réveille, alors ça sera pour la prochaine fois!

J'en étais arrivée aux profs d'histoire-géo lorsque Libellule s'est réveillée.

Mais j'ai oublié de parler d'une prof d'anglais que j'ai eue.
Comment ai-je pu l'oublier?
Elle avait peur des élèves, sursautait et rentrait la tête dans les épaules quand l'un d'eux faisait un mouvement trop brusque dans les couloirs, s'était même faite enfermer dans un placard!
Inutile de vous parler du chahut de ses cours! C'était un bordel sans nom.
Mon frère aîné l'avait eue 3 ans avant moi. Mes parents ont demandé à la voir, ont été surpris, c'était une jeune femme à l'aise avec les adultes. Mais elle avait la trouille des ados. Surtout ceux en troupeau.
Quand j'ai atterri dans sa classe, elle a tout de suite reconnu le nom. Et j'ai alors bénéficié de sa légendaire manière de noter. Quand mon frère en parlait, je doutais, mais j'avais tort: elle notait à la tête. Ceux dont elle avait le plus peur avaient de très bonnes notes.
Mon frère m'avait raconté qu'il filait les réponses à ses copains, et qu'ensuite aucun n'avait la même note. Lui avait toujours les plus mauvaises, étrange...
Moi j'ai eu les meilleures, pendant toute l'année: elle ne voulait surtout pas avoir à nouveau affaire à mes parents! Dans un premier temps c'étaient des notes méritées, j'étais vraiment bonne en anglais. Mais ensuite... Pourquoi vouliez-vous que je me foulasse, franchement? Les 18 étaient moins mérités. Et je faisais comme mon frère, je filais les réponses aux autres. Et effectivement, les notes faisaient les montagnes russes malgré des copies identiques! On ne se cassait même pas la tête, on trichait et copiait ouvertement.
Heureusement, je l'ai eue en 1ére. J'ai eu toute l'année de terminale pour rattraper!

Faste année que cette année de première... J'ai donc eu une prof d'anglais particulière, une prof de maths catastrophique (voir note précédente) et.... un prof d'histoire-géo... Comment dire... singulier...

C'étaient LES 3 profs dont la légende passait d'année en année, de famille en famille. Quand je suis revenue à la maison cette année-là en donnant le nom de ces 3 profs (qui ont d'ailleurs pour deux d'entre eux des noms de nourriture, pour l'autre un nom apparenté à un acte de résistance... Inoubliables pour ça aussi!), mes parents ont failli défaillir!

Le prof d'histoire-géo, je l'avais eu l'année précédente, il avait une réputation exécrable, de vieux facho pervers, qui avait fait écouter des musiques nazis aux élèves, qui plaçait les élèves en couple par table "pour repeupler la France"... Il faisait des cours comme on raconte une histoire, ne s'arrêtant pas pour insister sur un nom ou une date, c'était vraiment un récit, charge à nous de suivre... ou non. On était un peu paumés, il faut le dire. Il parlait beaucoup de lui aussi, de l'actualité, de tout, de rien, de n'importe quoi.
Étonnamment, je ne me souviens pas de ses bilans, ni même de mes notes (je pourrais chercher tiens, par curiosité...)

La 2ème année, quand j'étais en première donc, je me suis trouvée en charge du cahier de textes de la classe. Il me fallait rester à chaque fin de cours pour que les profs notent ce qui avait été fait et ce qui était donné à faire.
Intéressant, ça m'a permis de découvrir l'autre visage des profs. De celui-là, en particulier. Je me suis mise à mieux l'écouter en classe. J'ai discuté avec lui. J'ai entendu ce qu'il avait à dire. Entendu ce qu'il disait réellement, une fois dépouillé de tous les artifices.
C'était quelqu'un de bien. Qui avait pour but de nous ouvrir l'esprit, parfois en provoquant. S'il y a un prof qui a réussi, pour moi (et en fait il y en a eu 3 autres, j'y arrive), ce fut lui. A sa manière. Il a dû toucher peu d'élèves avec cette méthode, si décriée pour tous, mais ceux-là, il les a touchés durablement.
Autre chose: je crois qu'il était prof pour s'amuser. Il avait envie de raconter des histoires. C'était un amuseur. J'espère que la vie ne l'a pas trop abîmé.

Dans la série "prof d'histoire-géo", je demande...Celle de terminale. J'ai beau garder un excellent souvenir du prof que j'avais avant, il faut reconnaître qu'il nous avait bien mal préparé à l'épreuve finale. La prof de terminale a réussi l'exploit de nous amener à bon port. Elle avait une particularité; elle portait le nom d'un dictateur. De part certaines choses qu'elle nous a dites, je reste persuadées qu'elle était de sa famille - mais elle avait viré à gauche toute!
En fin de compte, je n'ai pas grand chose de plus à dire sur elle. Elle était très bien, vraiment très bien, bosseuse, humaine, patiente, exigeante... Nous l'aimions tous bien. C'est rare, un prof qui fait l'unanimité. Elle fait partie de ceux qui m'ont beaucoup apporté. Qui m'ont appris à interroger les documents avec pertinence, à être critique, et c'est précieux, dans notre monde. Mais il y a une question de maturité aussi, et j'étais prête à recevoir son enseignement.

De même que celui de mon prof de philo, qui était extraordinaire. Il a rempli son rôle de prof de philo, que peu remplissent: il nous a fait grandir. Il nous a incités à aller voir de l'autre côté des choses.
Je me souviens de la fois où il nous a emmenés au Louvre. On avait mangé dans un fastfood et il avait bu une bière.
Lors d'un cours sur l'art, il avait râlé sur les colliers de nouilles que les enseignants de maternelle font faire aux enfants - lui même était jeune papa et redoutait ce moment! Des copines lui en ont offert un le jour de son anniversaire... Il l'a porté tout le long du cours!
Il nous a parfaitement préparés à l'épreuve du bac. J'ai vraiment eu du mal à comprendre ce qu'on attendait de nous au début, mais finalement, j'ai eu 13 au bac!

A cette époque, j'étais vraiment dépressive, je me demandais quelle était la meilleure façon de mettre fin à ses jours - enfin surtout, celle où on ne risquait pas de se louper - oui, même pour ça, j'avais la phobie de l'échec!
Lors d'un échange en classe, il m'a sentie partir. Il m'a rattrapée, et en quelques mots, m'a montré combien la vie valait d'être vécue. Sait-il que ce jour-là, il m'a sauvé la vie? Ça tient à peu de choses, tout ça... Il fallait vraiment être extraordinaire, pour sentir un ado partir loin à la dérive et lancer la bouée pile comme il le fallait.
Quand on parle prof, c'est toujours l'image de celui-là qui arrive en premier.

Je reviens un peu en arrière, en 6ème et 5ème. Ma prof d'histoire-géo (oui, encore).
Je crois qu'elle n'a jamais réussi à nous finir une leçon! Je me souviens de ses "laissez une page, on finira plus tard, là on passe aux Égyptiens"
Mais ses cours, quelle richesse! Je me souviens de la fois où elle nous a ramenés des fruits et des légumes en provenance d'Afrique, qu'elle avait réussi à dégoter dans un marché spécialisé à Paris, pour illustrer un cours sur je ne sais plus quel pays d'Afrique (désolée, c'était il y a longtemps :-) )
Elle voyageait beaucoup et nous parlait de ses diverses escapades, nous montrait des photos (heu... des diapositives.... que c'est vieux!), ça égayait les cours, les rendait plus vivants, plus captivants.

Mais surtout... Elle avait lutté avec le proviseur et certainement aussi avec le rectorat pour nous faire bénéficier en plus de cours de vidéo. C'était une fois par mois, le vendredi après-midi, en groupes réduits.
La première fois, elle nous a laissé la caméra, on pouvait faire ce qu'on voulait.
Puis on a visionné.... Le désastre! Personnellement, j'avais oublié d'arrêter la caméra (ou j'avais cru le faire), et on nous entendait déblatérer un nombre invraisemblable de conneries sur le chemin du retour. D'autres avaient oublié de mettre en route, d'autres d'ôter le cache, il y avait des séquences entières de prises de pieds ou de plafond...
Après cette bonne tranche de rigolade, elle nous a demandé de prendre une feuille:
1- Ne pas oublier d'enlever le cache
2- Ne pas oublier d'appuyer sur "on"

Etc...
Elle avait insisté sur le fait qu'elle ne nous l'avait pas dit avant parce qu'on aurait levé les yeux au ciel en songeant qu'elle nous prenait pour des cruches :-D

C'est l'une des expériences fondatrices de ma vie; on apprend à partir de nos erreurs... Laisser les enfants expérimenter, se tromper, et ainsi apprendre vraiment et progresser.
Ca ne veut pas dire que je leur laisse suffisamment le champ libre, à mes enfants ou à mes élèves, mais une petite voix revient régulièrement me chatouiller l'esprit à ce propos.

Nous avons monté quelques sketchs dont je me souviens mal, mais je n'oublierai jamais le petit film réalisé sur Lavoisier, dans le cadre d'un concours. Evidemment, comme nous étions face à des étudiants de grandes écoles, nous n'avons pas gagné, mais les organisateurs s'étaient fendus d'une petite lettre personnelle pour nous féliciter.
Je n'ai jamais oublié cette prof... ni monsieur Lavoisier, qui a perdu la tête sous la révolution française.

J'ai été longue! Mais j'ai vraiment adoré évoquer tous ces souvenirs.
C'est vrai que les mauvais profs nous marquent durablement (je vous assure que ce sont vraiment des cauchemars que je fais, au sujet des maths!); mais tous nous avons eu aussi quelques profs - moins nombreux- qui ont participé à faire de nous ce que nous sommes. Des humanistes, au sens de la renaissance. Des profs au dessus du lot.
La plupart des autres profs - dont je fais partie en tant qu'instit - font simplement leur métier avec cœur, en se trompant parfois, en tentant de faire au mieux la plupart du temps.Simplement, honnêtement... Le charisme, ce n'est pas donné à tout le monde. La médiocrité et la méchanceté, elles sont réservées à quelques aigris.

Que tous les instit et profs que j'ai laissés dans l'ombre soient ici remerciés pour l'enseignement qu'ils m'ont apporté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croisade

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 38
Date d'inscription : 27/03/2010

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Ven 9 Avr 2010 - 12:17

Je trouve ce sujet tout à fait passionnant et il m'amène à repenser à certains de mes profs, je mets même quelques visages et nom sur les descriptions...

J'ai eu en 4ème et en 3ème une prof d'anglais à la tête de cochon (pour de vrai) qui nous a accueilli le premier jour en disant "j'ai la réputation d'avoir un caractère de cochon -elle n'en avait donc pas que le physique- c'est vrai". Super, moi je n'avais jamais entendu parler d'elle avant... Deux ans perdus à ne rien faire, à ne rien comprendre, la seule chose que j'ai compris, c'est au début de troisième elle nous a fait lever la main pour passer un pacte entre nous et elle : nous ne devions jamais raconter ce qui se passait pendant les cours à nos parents. Vous imaginez facilement que j'ai refusé de lever la main. Et me suis empressée de tout raconter à mes parents. Qui ont demandé une entrevue, qui a duré une heure et à la fin de laquelle elle a sorti à mon père qu'elle allait aller se laver car elle était salie par sa discussion avec lui. 20 ans après il ne s'est toujours pas remis de cette entrevue avec elle, comment moi je pourrai l'être de deux ans à raison de 3h par semaine avec elle.
Mais mes notes ont un peu augmenté suite à cette entrevue et c'est en çà qu'elle me fait penser à ta prof notant à la tête du client.


En Maths je n'ai heureusement jamais eu ta malchance, une prof que tout le monde détestait en 1ère et Terminale mais que moi j'ai adoré, elle avait une manière d'enseigner très particulière, elle distribuait des fiches de cours qu'elle explicitait en 30 minutes puis exercices, exercices, exercices. J'ai eu la chance dans toute ma scolarité en maths de travailler toujours de la même manière, à faire le travail dans l'intercours avant le cours de maths avec plus ou moins de personnes m'entourant et recopiant... Avec cette prof, je ne me foulais pas, elle envoyait tout le temps quelqu'un corriger au tableau. Je me dévouais pour celui que personne n'avait fait, lisais l'énoncé au tableau et le résolvais en direct. La chance d'avoir des facilités, non même pas car en seconde ou en 6ème-5ème j'étais moins en phase avec les profs et j'ai eu des difficultés ! (ou disons de moins bonnes notes ! chut )

L'histoire-géo, tout un poème... Celui qui m'a le plus marqué, celui de terminale, je ne sais pas trop ce qu'il nous a appris, mais je me souviens de toutes les histoires qu'il nous racontait, sur sa vie, sur le fait qu'il fallait se coucher à 20h et se lever à 2h car les heures avant minuit comptent double... Je n'ai malheureusement jamais mis en pratique...

La philo ! J'aurai voulu avoir la chance de tomber sur un prof comme le tien ! J'étais très motivée par cette matière, mais il a été nul, vraiment ! Heureusement j'étais déléguée et mes camarades masculins se dévouaient toujours pour se faire virer du cours au bout d'un quart d'heure et moi je mettais 40 minutes à les accompagner à la vie scolaire, je n'ai donc fait qu'un tiers des cours.... Laughing Et c'était largement suffisant !


Tu évoques aussi le français et là ma prof que j'ai eu en seconde et en première était super, elle nous a très bien préparé au bac et j'ai encore des échanges épistolaires avec elle. Elle nous a fait lire des livres qui ne m'ont pas forcément plu, mais tout le temps en nous les expliquant ce qui fait que nous n'avions pas l'impression de lire pour rien. Contrairement à celui que j'avais eu en 6ème qui est à mettre dans la catégorie de ta prof de musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilek
modo
avatar

Nombre de messages : 7337
Age : 36
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Ven 9 Avr 2010 - 15:26

Citation :
qui plaçait les élèves en couple par table "pour repeupler la France".

mdr mdr mdr

j'en ai, des histoires... mais je reviendrai une autre fois Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.our-great-adventure.net/
ninon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 37
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Sam 10 Avr 2010 - 13:14

ce sujet m'intéresse aussi mais pour l'instant j'ai le temps de vous lire
je reviendrai plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 37
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Sam 10 Avr 2010 - 14:02

bon j'ai lu jusqu'à ce que libellule se réveille (margoton tu es écrit super bien mais super beaucoup aussi )

TOUS les profs d'anglais que j'ai eu étaient un eu timbrés, TOUS, je vous assure ! j'ai un oncle prof d'anglais et j'en rigole des fois avec lui. y a eu des timbrés gentils et des timbrés méchants, en tous cas tous étranges... y en avait un qui avait le nez rouge (il devait picoler pas mal...) il était gentil mais dans la lune, il lui est arrivé aussi de jouer de la cornemuse en cours, ce qui en soit peut être sympa, mais face à des lycéens hilares et pas réceptifs pour un sous c'était assez pathétique. un jour d'intéro, je pompais allégrement quand il arrive derrière moi, je cache vite mes pompes sous la feuille d'intéro et je m'attend à me prendre un zéro, au lieu de ça il me pointe une erreur dans ma copie je sais pas s'il m'a fait un clin d'oeïl mais c'était dans cet esprit-là. ben du coup je l'ai trouvé extrèmement sympathique et franchement je trouve que c'était intelligent de sa part.

la suite au prochain épisode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crysta

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 41
Localisation : La Mer 70
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Sam 10 Avr 2010 - 18:29

Pas tout lu non plus même si c'est intéressant !!

et vive la non-sco tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10687
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Mer 21 Avr 2010 - 14:35

Si je ne devais citer que trois profs, là, tout de suite, maintenant...

-Ma prof de maths de 3e, une vieille fille austère et sévère, qui a réussi à me faire aimer les maths, à m'en montrer la rigueur et la logique, et m'a amenée à un très bon niveau en fin de collège (bon, les maths, c'était la seule matière que je bossais vraiment, faut dire).

-ma prof de maths de 2nde, qui a réussi à détruire tout ce que ma précédente prof avait construit. Parce que je lui ai dit que je comptais aller en L, et qu'elle m'a cataloguée, m'a humiliée au tableau lors de la correction d'un contrôle pour lequel j'avais sué sang et eau, avais pondu 5 pages et récolté 2,5/20 (soit une moyenne de 0,5 par page Wink ), puis a compris qu'il était plus facile de m'oublier au fond de la classe et de dire à mes parents que j'avais "déjà fait mes choix d'orientation" burp J'ai fini l'année de 2nde avec 2 de moyenne, on m'a proposé en fin d'année "L ou redoublement", et j'ai protesté de façon outrée auprès de mon prof principal, parce qu'on me présentait la série L comme une alternative au redoublement, alors que depuis la 4e je savais que je voulais cette orientation. Elle m'a dégoûté des maths à vie, j'ai fini la terminale avec 6 de moyenne (avec 2h de maths toutes les 3 semaines, s'il vous plaît rit jaune ).

-mon prof de littérature comparée en fac, un jeune homme à l'esprit supérieur, qui a ouvert beaucoup de portes dans ma tête. chinois Merci, Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12048
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Mer 21 Avr 2010 - 21:37

Je ne sais pas, dans tous les profs qui m'ont marqué de façon relativement négative par leur enseignement, j'ai surtout vu des gens qui souffraient.

- ma prof de français de 2nde, qui était bizarre. Elle ressemblait à une vieille fille et parlait de façon étrange. On la sentait complètement déconnectée de notre monde. Un groupe d'élève avait l'habitude de discuter au fond de la classe, sans se préoccuper de ce qu'elle racontait. Un jour, alors que ces élèves papotaient entre eux de sujets divers, comme d'habitude, elle les a regardé et elle a dit :"de toutes façons, je sais bien que vous vous moquez de moi", et elle s'est mise à pleurer.

- ma prof de français en 3ème, qui était très autoritaire et qui foutait la trouille à tout le monde. Un jour, pour montrer aux autres ce qu'il ne fallait pas faire, elle a lu des extraits de ma copie, tout en commentant pour dire à quel point c'était débile! Je vous raconte pas l'humiliation. J'ai fini par lui arracher ma copie des mains, tellement j'avais honte. J'ai appris ensuite que son mari s'était pendu juste avant, et que leur fille de 17 ans l'avait trouvé mort en rentrant de l'école. L'année d'après, cette dame est partie enseigner le français dans le tier monde.

- mon prof d'allemand en 4ème et 3ème, toujours en costard-cravatte, très prout-prout et propre sur lui. Il manquait totalement d'autorité. Un jour, ils nous a dit "bande de petits C-O-N"... et tout le monde s'est marré. Il avait des manières assez effeminées et certains, pour se foutre de lui, disaient qu'il était PD. En fait, c'était une insulte, mais personne ne pensait réellement qu'il l'était.... et pourtant, il l'était. Ma soeur l'a eu aussi 7 ans plus tard et il avait totalement changé: il ne venait plus en costume, mais en jogging. Un jour, il est venu avec un bracelet couleur arc en ciel, et il a dit à des élèves qui s'en moquaient: "c'est mon copain qui me l'a offert". Il est mort du SIDA 5 ans plus tard.

Bref, derrière presque tous les profs-cata que j'ai rencontré, je peux mettre une histoire dramatique. Nous connaissions souvent ces histoires, et si cela ne nous rendaient pas plus gentils envers ces profs, au moins, cela nous permettaient de les accepter tels qu'ils étaient. Je me souviens de beaucoup d'humanité dans ces relations, je sais par exemple que le prof d'allemand a été à l'origine de la passion d'une amie à moi pour l'allemand, et ce, malgrè le fait que c'était vraiment un des pires profs que j'ai pu voir. Elle est restée en contact avec lui jusqu'à sa mort.

A l'inverse par exemple, je me souviens de ma prof de physique de 1ère, qui était géniale: pour moi, c'est la prof la plus claire, limpide que j'ai jamais eu. J'ai eu une grande passion pour la physique à cette époque (qui s'est éteint très vite en terminale), je voulais même faire de la recherche en sciences physique! Elle était à la fois autoritaire, sans l'être trop, et en plus, elle était super jolie. Je n'aurais jamais imaginé qu'un partie de la classe ne l'aimait pas! Ils l'appelaient "marcel", et ils la trouvaient conne, je ne sais pas trop pourquoi... Bref, tout ça pour dire qu'une relation avec un prof, c'est une relation entre deux personnes: parfois, ça passe ou ça casse, mais on peut toujours en tirer du positif... et du négatif. Wink

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delul

avatar

Nombre de messages : 5700
Age : 44
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Mer 12 Mai 2010 - 0:06

J'ai oublié les cons Wink

EN seconde : ma prof de français. Qui m'a soutenue, encouragé avec bcp de retenue paradoxalement, car elle me sentait écorchée vive et avait peur de se piquer. Je n'ai jamais respecté personne comme cette vieille fille LOL
C'est elle qui en terminale, alors que je ne l'avais plus, m'a fait mon dossier pour la classe prépa et m'a dit : Delphine, je téléphone demain au lycée de prépa. Si le dossier n'est pas déposé, je viens chez vous le chercher et je le fais moi même. VOus devez réussir, cessez de réfléchir et faites pour une fois ce qu'on vous ordonne....

En seconde aussi : j'étais dans un lycée génial LOL ma prof d'histoire : j'ai enfin su que les révoltes que j'avais au fond du coeur étaient partagées, politiquement par d'autres et elle a su mettre des penseurs sur mes idées de gamines puis d'ado.

En terminale : mon prof de maths, uqi portait excellemment son nom : Charlot LOL IL n'était pas prof mais chercheur en Quantique LOL et j'étais nullissime en maths, 2 de moyenne depuis des années quand je me craquais... Le jour où je lui ai demandé pour les identités remarquables ce que je ne cessais de demander depuis des années : "et d'où ça vient, comment vous le savez d'abord ? Einh ? "
Il a effacé le tableau, m'a traitée d'emmerdeuse et a refait la démonstration POUR MOI. J'ai eu 19 au bac, certes B mais quand même LOL vu d'où je partais. Il m'a fait découvrir la philosophie indienne, le yoga, la mesure, et m'a ouvert aux grands textes philosophiques indiens. J'ai passé mes meilleurs dmanches soirs chez lui à refaire le monde...

J'ai aussi eu Michel Onfray et son pote en philo... dans les tout premiers cafés philo, à boire des bières et fumer des pets LOL c'était génial tous ces penseurs ! Mais Onfray a bien mal tourné, et on ne se voit plus depuis qqes années déjà !!
Vala !

_________________
Bébé 3, cerise surprise : une famille au complet !
oui là c'est bon : j'ai accouché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10687
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Mer 12 Mai 2010 - 15:26

Onfray, le frère de Hugues, l'homme aux santiags?




OK, je sors... rit jaune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12048
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   Jeu 13 Mai 2010 - 0:06

delul a écrit:
"et d'où ça vient, comment vous le savez d'abord ? Einh ? "

Ce qui est étonnant, c'est que personne ne te l'ai fait avant... C'était une démonstration géométrique (avec els rectangles) ou analytique (en développant de carré)? Ca m'interresse parce que j'ai testé les deux et je me demande toujours ce qui est le mieux, au fond...

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces profs qui nous ont marqués   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces profs qui nous ont marqués
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces profs qui nous ont marqués
» Les émissions qui nous ont marqués le 26 août 2015 sur TMC
» Ces émissions qui nous ont marqué. H.Rollès.P.Puydebat 26/08
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Activités et éducation : moyens-grands et grands-
Sauter vers: