pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 site contre la CNV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
pegpeg

avatar

Nombre de messages : 2256
Age : 40
Localisation : oxford
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Mer 25 Nov 2009 - 13:19

ouah Flav !

J'avoue que je me sens completement dépassée par ce débat. Je crois que ce qui me gene profondément tant tout ca c'est le fait qu'on mette des étiquettes. Je suis CNV je suis anti, elles sont manipulatrices.......

Pour moi etre parents est le metier le plus difficile au monde et on ne peut avancer et se questionner dans ce qu'on fait qu'en rencontrant des gens qui dialoguent. Il n'y a pas une solution pour les enfants et chaque parent devrait etre respecté dans ses choix des lors qu'il se remet en question et essaye d'avancer.



Je suis pas tres claire, j'ai pas bien dormie je reviendrai tout a l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumbebe.co.uk
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Mer 25 Nov 2009 - 15:33

ben je relis et ce que je comprends de ce qu'elles disent c'est qu'elles ont utilisé la cnv de manière perverse donc elles pensent que c'est pervers... euh
mais pour moi, elles n'ont pas compris ce qu'était la coopération et la non-violence, tout simplement...

ce qu'elles en disent me fait penser à un bouquin "mars et venus" je sais plus quoi où l'auteur explique comment le couple peut arranger ses problèmes sexuels et autres.... la solution qu'il présente c'est que la femme accepte un "petit coup" le soir vite fait pour que les besoins de l'homme soient satisfaits.... et en échange, il fera un peu de taches ménagères etc.... ça c'ets de la manipulation, de l'irrespect, de la perversion... au final, on place les intérêts des personnes à des échelles différentes ou au même niveau quand elles sont d'ordre différent! confus

on ne peut pas utiliser la CNV quand on ne souhaite pas écouter les besoins de l'autre et surtout pas quand on ne veut pas coopérer. euh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fofibou

avatar

Nombre de messages : 2826
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Mer 25 Nov 2009 - 16:31

Flav chinois

Helen, tout à fait d'accord quand tu dis :"ben je relis et ce que je comprends de ce qu'elles disent c'est qu'elles ont utilisé la cnv de manière perverse donc elles pensent que c'est pervers... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofibou.free.fr
Cherice



Nombre de messages : 1
Age : 36
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Sam 28 Nov 2009 - 21:18

Je ne me suis pas présentée avant, mais en faisant une recherche internet sur la CNV, je suis tombée sur ce forum et cette discussion.
Avez vous été voir ce billet qui explique très bien en quoi F et M est manipulatoire, et donc en quoi il va à l'encontre du respect des enfants: http://imocarpe.info/blog/?page_id=977

Pour ce qui est du forum àlahauteur, je ne vois pas en quoi il essaye "d'attirer" des mamans en les manipulant???

"Et puis, je trouve leurs idées dangereuses, dans le sens où la bonne application de leurs idées nécessite un lon travail sur soi et une profonde réflexion."
????? Parce qu'il faut un long travail sur soi, c'est nocif? Euh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jen

avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Sam 28 Nov 2009 - 22:52

sans entrer dans une polémique, le site dont tu parles ne me semble pas moins caricatural (ceci dit, je n'ai pas non plus F et M) que les autres liens que j'ai vu plus haut. Et pour ma part je ne vois pas en quoi imposer certaines limites à son enfant pour respecter également le parent est nocif, que du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Sam 28 Nov 2009 - 23:27

Cherice a écrit:
Pour ce qui est du forum àlahauteur, je ne vois pas en quoi il essaye "d'attirer" des mamans en les manipulant???

Ben comme je l'ai expliqué plus haut: si tu fais de la CNV pour essayer de régler tel ou tel problème avec ton enfant et que tout d'un coup, tu tombes sur un site qui te traite de manipulatrice parce que tu pratiques la CNV, tu vas forcément te sentir interpellée, coupable, tu vas te poser milles questions et du coup, tu vas forcément lire des tas de choses sur le site. Pour moi, c'est manipuler la naturelle culpabilité de la maman. euh

Cherice a écrit:
"Et puis, je trouve leurs idées dangereuses, dans le sens où la bonne application de leurs idées nécessite un lon travail sur soi et une profonde réflexion."
????? Parce qu'il faut un long travail sur soi, c'est nocif? Euh...

J'ai pas dit nocif, j'ai dit dangereux. Rolling Eyes Ce que je voulais dire, c'est que l'on ne peut pas décider du jour au lendemain d'appliquer les idées du site. Il faut faire un travail sur soi profond et long. Pour donner un exemple qui est dévellopé dans le site, la maman qui se dirait "ah oui, tiens, c'est génial comme idée, à partir de maintenant, je laisse mon enfant regarder la télé comme il veut" sans avoir eu une profonde réflexion sur ce qu'est l'éducation, eh bien cette maman va au devant de problèmes. L'application de ces idées nécessite une grande remise en question de ses "réflexes" et de ses habitudes éducatives, et si on pêche une idée par ci, par là, et qu'on cherche à l'appliquer en dilettante, à mon avis, on court un risque. euh

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tarabistouille

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 39
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 30 Nov 2009 - 2:47

Bonjour, je viens de (re)lire le lien du site Imocarpé (c'est cet article qui m'a beaucoup remis en question depuis quinze jours). Donc comme il a été redonné par Cherice je l'ai relu et j'ai décidé de reprendre les points qui m'ont beaucoup interpellé et de donner mon point de vue. C'est très intéressant tout ça.

Je reprends du début je cite ce qui est écrit et je dis ensuite ce que j'en pense,

Est-il heureux, l’enfant? malheureux? ON S’EN FOUT!


Si une fée ou un génie me demandait quel serait mon voeu le plus cher, je dirai : « que les enfants d'ici et d'ailleurs soient heureux » et j'essaie de pratiquer Faber et Mazlish avec mon bon sens au quotidien avec mes enfants, je ne m'en fous pas, c'est essentiel pour moi, vraiment.



Le problème (inacceptable!) c’est que:
- il ne sort pas le chien
- il ne met pas la table
- il n’a pas tondu la pelouse
- il saute sur le canapé (et « les canapés ne sont pas faits pour qu’on saute dessus« )
- il joue dehors avec ses vêtements de scout!
- il cueille les fleurs de la voisine
- il a démonté un objet
- il court dans le supermarché, touche à tout, veut même choisir des articles!!
- il met les coudes sur la table
- à 3 ans il porte encore des couches!
- à 3 ans, il ne veut pas rester seul à son activité de loisirs! (mais il a le droit de pleurer hein, grâce à F&M! ouf!)
- à 5 ans, il rejoind ses parents dans leur lit la nuit
- à 6 ans il a besoin de nous le matin on peut même pas faire de grasse mat! (et si en plus de nous laisser dormir il pouvait mettre la table et préparer le petit-dèj ce serait parfait!)
- il est obèse
- c’est un bébé et il pleure!
- il insiste pour jouer avec son papa ou sa maman!!!
- un bébé qui refuse de manger
- un bébé qui ne veut pas dormir!
- il porte tout le temps des baskets!
- à 4 ans il veut choisir ses vêtements!
- il refuse de mettre son pull!
- elle s’est enfermée en colère dans sa chambre
- à 6 ans, seul dans la rue, il traverse imprudemment un carrefour dangereux!
- il a perdu ses livres d’école
- il ne veut pas aller à l’école
- il ne veut pas se lever
- et en plus il est de mauvais poil quand on l’a levé tôt pour aller à l’école eh!
- à 3 ans il refuse de s’habiller seul, il veut que sa maman le fasse!!
- il se trouve confronté à un enseignant ou un chef scout irrespectueux, méprisant, qui abuse de son pouvoir
- son prof a encore téléphoné pour s’en plaindre!…
- il a menti
- il ne dit pas bonjour à la dame! il ne remercie pas, il a été impoli envers sa grand-mère!
- il n’a pas fait ses devoirs
- il veut inviter un ami alors qu’on ne veut pas un autre enfant « dans les jambes« !
En gros c’est affreux, il EST un enfant, il exprime ses souffrances, et en plus il voudrait penser par lui-même!!!

Ce livre a été écrit il y a 20 ans aux Usa, une autre culture, qui fait très rétro à nos yeux à nous, avec des situations qui ne reflètent pas toujours les choses que l'on vit et qui nous respectent (nous les parents) et qui les respectent en même temps (eux les enfants). Je crois qu'il faut vraiment remettre les choses dans ce contexte et je crois que ça pose un débat de fond très riche qui est la vision qu'on a de l'éducation, chacun chacune. Est ce que l'enfant doit toujours libre d'agir, de choisir par lui même ou a t-il besoin d'être accompagné/guidé dans sa vie, dans ses choix ?
Durant les ateliers auxquels j'ai participé, nous avons souvent réagi à certaines situations, sur l'image parfois très caricaturale du couple (il y a une vignette ou par exemple la femme fait la vaisselle pendant que l'homme lit son journal). Nous avons rit parfois et je crois que c'est important le fait que nous ayons souligné et réagi, c'est plutôt sain je trouve ! Genre on applique pas une méthode de façon bête et méchante, le livre est loin d'être parfait, mais c'est le fond il me semble sur lequel il est vraiment intéressant de se pencher. Il nous ait arrivé aussi d'halluciner sur les traductions qui ne sont pas notre langage courant, de le souligner et d'en rire parfois.
Il me semble que les faits cités dans la liste plus haut mérite davantage de questionnements, je ne trouve pas que ce soit très constructif finalement de plaquer une liste comme ça parce que derrière il y a des faits, des choses qui permettent de comprendre les situations.
Par exemple la première « il ne sort pas le chien ». Si l'enfant à 9 ans, qu'il a voulu et eu un chien pour son anniversaire (ça arrive parfois) et bien, il y a derrière une notion importante, celle de permettre à l'enfant de devenir responsable en s'en occupant, en le promenant, si c'est vraiment un chien qu'il voulait il y a des conséquences qui sont évidentes : selon moi l'enfant peut et doit dans la mesure de ses possibilités en assumer les conséquences et auxquels cas le sortir etc...
Un autre exemple qui nous est tous arrivé puisque nous avons des enfants qui SONT des enfants : il court dans le supermarché, touche à tout, veut même choisir des articles!! Et oui c'est du vécu ça non ? Alors comment réagir ? On le laisse tout prendre, ouvrir les boites, manger les gâteaux ? On lui donne une grosse fessée, on le traîne par les cheveux (déjà vu de mes yeux vu...) ou on lui explique que non, il a souhaité venir faire les courses avec nous alors il respecte le lieu, les gens, il me respecte moi même (genre pas envie de passer 5 heures à ranger les papiers, a payé les gâteaux qu'il a mangé dans le rayon, etc) et il se respecte lui même : il est sorti « en société » et en « société » il y a des règles (et oui)...je n'ose pas développer plus parce que je pense que même la personne qui a écrit l'article (Imocarpé) me rejoint sur ce point, ce que j'aimerai comprendre, vraiment, c'est quels sont les autres alternatives au non, au au « si tu veux prendre des choses, chouette, on fait les courses ensemble, nous avons besoin de ça, de ça, de ça, de quoi encore ? Alors tu les prends et tu les mets ensemble dans le caddy ». C'est de la coopération pour moi et non de la manipulation. Je trouverait ça très intéressant qu'on m'explique sinon. Merci.

Bon je ne reprends pas tous les points de la liste, mais je peux (c'est pas forcément très constructif car c'est super subjectif) en pointer certains comme des choses qui quand elles arrivent ne me gênent pas, exemple « il saute sur le canapé « (chez moi les canapés sont un bon trempoline, je sais que chez d'autres ce n'est pas acceptable, chacun fait comme il est, comme il peut, comme il sens pour se sentir heureux et respecter, que ça soit enfants et adultes...(le respect de soi même c'est dans les deux sens selon mon avis, sinon il y a quelque chose qui pourrait être de l'ordre de « la tyrannie » chez les parents mais aussi de « la tyrannie » chez les enfants.
Bon je continue sinon j'en ai pour quinze jours !


« L’une des frustrations inhérentes à la fonction de parents, c’est la lutte quotidienne qu’il faut mener en vue d’amener nos enfants à se comporter de manière convenable tant à nos yeux qu’à ceux de la société. Il s’agit d’un travail ardu et exaspérant.

Ces phrases me choquent aussi mais une fois encore, n'oublions pas la traduction et l'époque. Derrière cette phrase (qui me choque, j'insiste) j'entends pourtant résonner de loin la notion de respect pour soi, pour l'autre pour les enfants eux mêmes. Je suis pour que l'enfant devienne responsable, citoyen, heureux, je trouve que ce n'est pas facile, parfois ardu, parfois exaspérant, cela me fait grandir, m'élever à la hauteur des enfants avec qui j'apprends chaque jour à devenir maman, tout en restant profondément humaine...

Une partie du problème réside dans la divergence entre les besoins. L’adulte a besoin d’un certain degré de propreté, d’ordre, de courtoisie, de routine. Mais c’est là le dernier des soucis des enfants. Combien d’enfants, de leur propre gré, prendraient un bain, diraient « s’il vous plaît » ou « merci » ou même changeraient de sous-vêtements? On peut même se demander combien d’entre eux porteraient des sous-vêtements… Les parents essaient passionnément d’amener leurs enfants à s’ajuster aux normes sociales. On ne sait trop pourquoi, mais il semble que plus les parents font preuve d’intensité, plus les enfants répondent par la résistance. »

Il y a des phrases, des passages entiers que j’aurais pu aussi souligner tant ils sont méprisants envers les enfants, qui sont bien là considérés comme des « ennemis » ou du moins des problèmes ambulants. Les « besoins » (et quels besoins hein, pff, d’où ça sort!?!) des adultes sont précisément énumérés, ceux des enfants, peu importe hein, tout ce qu’on sait c’est que ces ingrats, les besoins de leurs parents, c’est « le dernier de leurs soucis » à ces sauvages, alors que nous les adultes nous sommes si « élevés »!… Nous on est « intenses » voyez-vous! alors qu’eux, ce sont de petits rebelles insolents!

Bon je ne vois pas les enfants comme des petits rebelles insolents. J'entends leurs besoins, je les écoute, j'essaie de les comprendre, et parfois je leur dit non parce que je ne me sens pas de faire ce dont ils ont envie là maintenant tout de suite (par exemple allez courir tout nu dehors sous la pluie quand il fait 5 degrés). C'est aussi pour leur bien. Pour les accompagner, pour les guider, pour leur éviter de se choper un méga rhume voir plus que j'ai pas envie de « subir » pendant une semaine (c'est dur quand ils sont malades quand même !). Bon je fais exprès de donner cet exemple un peu aberrant mais je crois qu'en fait derrière tout ça il y a une question essentielle, celle du BON SENS. Je crois vraiment à ça. L'intuition, le bon sens, le respect, tout ça ça aide à accepter des choses, des désirs, des envies, des besoins des enfants. Mais tout ça dans une certaine limite oui. Imaginons que ma fille me demande de prendre un bain alors que je suis vraiment occupée ailleurs, avec son frère par exemple qui a vomi partout et que j'ai besoin de la salle de bain (genre exemple sympa, désolée !) et bien oui j'entends ton besoin, ton envie, mais là maintenant tout de suite, ce n'est pas possible. On négocie pour toute à l'heure quand tout sera propre (besoin d'adulte d'un certain degré de propreté ? Je ne crois pas je crois que c'est du bon sens tout simplement). Je m'interroge vraiment vraiment sur comment faire dans le cas où l'adulte n'écoute pas non plus ces besoins ? On est bien d'accord que ce n'est pas l'enfant qui décide tout ce qu'il va faire ? On est bien d'accord que l'enfant et le parent « s'arrange », se mettent au diapason pour être bien ? On est bien d'accord aussi pour dire que l'adulte peut décider à la place de l'enfant dans certains cas (exemple de toute à l'heure avec le fait d'aller tout nu dehors par exemple) ? J'ai lu plusieurs fois «on laisse l'enfant regarder la télé tant qu'il en a envie ». Alors nous on a décidé de carrément pas avoir de télé...parce qu'on trouve que la télé nous pollue l'air, l'ambiance et la tête mais est ce qu'on répond à un certains « degré » dans ces cas là ? Puisqu'on a fait le choix sans même concerter nos enfants ? Je trouve que toutes ces questions sont vraiment très intéressantes, concernant la liberté de l'enfant. Ca m'interroge beaucoup quand je lis que l'enfant pourrait tout décider. Je n'ai sans doute pas bien compris le concept de « àlahauteur » mais je suis aller lire là bas (sous mariner mais en toute bienveillance, pour avancer sur toutes ces questions) et je n'ai pas trouver de sujets sur tout ça. J'aimerai bien qu'on m'éclaire, ça m'intéresse.

Je pense que ces méthodes séduisent parce qu’elles s’adressent habilement aux parents fatigués de leurs enfants, mais qui veulent tout de même sauver la face en s’enorgueillissant d’appliquer des méthodes estampillées « respectueuses », « non-violentes » etc, en les brossant dans le sens du poil et en leur proposant mieux que la « violence éducative ordinaire » comme on dit.

Je ne me sens pas fatiguée de mes enfants du tout. Ni par les enfants des autres d'ailleurs. Parfois oui, puisque je suis une humaine ça m'arrive de ne plus me sentir bien dans mes baskets mais voilà c'est la vie et ça s'exprime, j'ai une langue pour parler pour dire, expliquer. Je trouve des solutions qui me conviennent en puisant dans les habiletés de Fet M par exemple ou de Gordon, ou de Filliozat, ou de ma voisine, ou de ma tante, ou en en parlant simplement avec des copines ou mon amoureux. J'évite vraiment vraiment de me servir de mes mains, car je suis contre les fessées (je ne me sentirai pas juste si cela m'arrivait de donner une fessée, je ne respecterai pas l'enfant qui n'a rien demander, ni mon corps qui ferait mal à l'autre), je suis contre les violences corporels ou même contre certains mots qui sont parfois plus violents qu'un coup...Donc je me fixe ce seuil là : essayer de ne pas taper et de faire mal le moins possible. Et pourtant il faut bien co-habiter, se respecter mutuellement, s'entendre quand on vit ensemble. Alors j'essaie de faire avec mon bon sens, d'ouvrir des bouquins parfois, d'y puiser des choses qui peuvent m'aider sur le moment, de parler avec ma voisine, ma tante, mes copines, mon amoureux...Bref, je ne me sens pas « brosser dans le sens du poil »...

D’ailleurs on brosse le pauvre parent fatigué dans le sens du poil en parlant des « irritations quotidiennes de la vie avec des enfants« , ces ennemis!

« Ces ennemis » je ne pense pas que la F et M voient les choses comme ça du tout, d'ailleurs ce mot n'est bien entendu jamais employé. Je pense que la lecture de F et M là, n'est pas très objective, oui il y a des formulations vieillotes, mal traduites mais je suis convaincue que le fond ce n'est pas de dire que les enfants sont des ennemis. Au contraire...c'est toujours cette histoire de cohabitation, de respect mutuel qu'il y a derrière.

Parce qu’il a besoin de soutien ce pauvre parent, et qu’on lui remonte le moral! Car l’éducation des enfants apporte tant de frustrations!

Et oui ce n'est pas simple tous les jours, de ne pas se sentir épuisé, fatigué, parce qu'on dort mal la nuit, parce qu'au boulot c'est dur ou qu'on a vécu des trucs durs par exemple. Ca arrive parfois oui. D'ailleurs avoir des enfants pour moi ce n'a pas été « simple » dès le début, je me suis sentie parfois frustrée par exemple d'attendre la fin de la sieste pour sortir, ou alors de ne pas pouvoir aller à une soirée parce que j'allaitais et que les nuits à l'époque étaient courtes. Je me suis sentie parfois comme privée d'une liberté de femme et paradoxalement comblée de donner le sein, d'accompagner des pleurs, de regarder mes enfants jouer.

Bien sûr, la méthode propose des changements dans la façon de parler aux enfants (si jamais on était déjà violent avec eux avant): moins brusque, moins brutale peut-être, en surface…
Le tout est enrobé dans un discours flatteur, déculpabilisant, en mettant en avant le « pire » (coups, cris, humiliations directes, punitions…) pour justifier le « respect » de cette méthode.


Je préfère trouver des alternatives à la violence que la violence elle même.

Mais lorsqu’on en fait une lecture avec l’oeil de celui qui met en avant le respect de l’enfant en tant qu’individu (avant toute tentative de se dépatouiller de situations qui nous semblent difficiles avec eux), vraiment, ou qui cherche des pistes pour aider les enfants à vivre heureux et non aider les parents d’abord, alors c’est fou comme le regard change et comme on perçoit très nettement l’arnaque de ce genre de méthodes!…

Ohlala que j'aimerai avoir des éclairages sur ces quelques lignes. Vraiment. Ca m'interpelle, ça m'interesse. J'ai tellement le sentiment de respecter mes enfants en tant qu'individu, de les observer, de les écouter, je ne me sens pas dans un rapport de force avec eux, je ne souhaite pas ça du tout. Et je ne pense pas être dans un rapport de force. On s'entend, on s'écoute, on est pas d'accord, on se met d'accord. Et pour ça j'utilse des « habiletés » que je chope dans le bouquin, ça m'aide à les comprendre mieux, ça les aide à dire encore mieux je trouve dans la majorité des cas. Pour moi en lisant des bouquins de CNV ou autres je « cherche des pistes pour aider mes enfants à vivre heureux », pour qu'on apprenne à être heureux ensemble. ll ne s'agit pas de moi d'abord. Peut être que c'est même bien souvent le contraire : eux d'abord. (Dailleurs, mine de rien on y passe du temps à lire, à aller à des ateliers, à se recontrer entre parents, à parler de nos enfants avec les copines, à aller sur des forums)...tout ça pour se sentir bien avec eux, pour les rendre heureux non ?

Globalement donc, le tout est bien enrobé, mais il y a quand-même ici et là des termes qui ne trompent pas: « coopération« … « collaborer« … « discipline« … « inculquer « … (les mots sont lâchés!! en parlant de ce qu’on attend des enfants) « efficace« … « stratégie « … (en parlant de la méthode)

Je préfèrerais que ces mots soient remis dans leur contexte, vraiment. Je trouve sinon que des mots lâchés comme ça n'ont pas de sens, c'est difficile d'en débattre objectivement. Parce que oui comme ça effectivement ça peut faire très peur !! Il y a des phrases et des concepts derrière ces simples mots. Je n'ai pas le bouquin sous les yeux et un peu le flemme de tout relire pour retrouver avec quelles phrases vont les mots mais si quelqu'un a envie de faire l'exercice, je serai ok pour en causer après, sans soucis, je répète : ça m'intéresse !

On veut faire en sorte que les enfants se sentent bien. Pourquoi? Pour qu’ils se « comportent bien« ! Et comment faire alors pour les y « aider« ? (à bien se comporter, heu pardon, à se sentir bien!) En « accueillant leurs sentiments! » Et c’est tout! On ne change rien à leur vie, à leurs conditions d’existence, on ne remet rien en question! On accueille leurs sentiments! Ils ont le droit de s’exprimer! (youpi!)

Je trouve que le raccourci est vite fait. Je ne souhaite pas que mes enfants se sentent bien pour qu'ils se comportent bien. Je pense que derrière tout ça il y a toujours cette histoire de respect mutuel, tout cette histoire de «bien vivre »ensemble.
L'accueil des sentiments est pour moi une forme de respect (désolée je mets ce mot là à toutes les sauces mais c'est vraiment ça l'idée pour moi).


Autres pistes:
- aider l’enfant à trouver des exutoires


Et pourquoi pas ? C'est bon de taper sur un coussin plutôt que sur son frangin ou de dessiner une enorme colère avec un crayon tout noir. Ca permet d'exprimer la colère sans la rentrer et sans détruire l'autre ni soi. Je veux bien des arguments contre ça (ça m'intéresse ! -oui encore !-)

apprendre à « jouer » devant son enfant, un peu comme faire du théâtre, mais en même temps se contrôler!

Je ne comprends pas ça je veux bien des précisions.

- lui parler comme à un chien (balancer des mots-clés au lieu de s’embêter à faire des phrases): « vos pyjamas! », « chaussures! », « le chien! », « la table! », « la porte! », « la vaisselle! »… Les auteures sont très fières de souligner que les enfants finissent même par être soulagés par ce traitement, parce que ça leur évite les « sermons » habituels!!

Non je n'ai pas compris ça comme ça. En vivant les ateliers nous avons vécu des situations et j'ai bien compris que ce n'est pas un ordre le « dire en un mot ». Pour tenter d'expliquer, je pourrait dire que c'est un peu comme si ma fille n'avait mis qu'une chaussette et qu'elle avait laissé l'autre en plan près de ses jeux depuis déjà une heure, qu'elle éternuait et que je lui disais un truc du genre « oupss, ta chaussette ! ». Et non pas « TA CHAUSSETTE ! » (sous entendu bordel de merde tu vas mettre ta chaussette oui ???)

Par contre, si votre enfant dit « tu dois me conduire chez ma copine » alors là faut lui répondre: « je n’ai pas envie qu’on me dise ce que je dois faire! J’aimerais entendre: « je suis prête papa, peux-tu me conduire chez ma copine maintenant? »


Ou alors mieux « maman est ce que tu peux me conduire chez ma copine stp ? »
Comme moi je demanderai : « Margot est ce que tu peux me prêter tes ciseaux stp ? »
Dans ce cas je me rends compte en décortiquant tout ç (c'est un sacré exercice !) que j'ai tendance à dire : « Margot ça m'embête quand tu me demandes les choses comme ça ». Même des fois j'ose dire « je ne me sens pas respectée »... Ben oui !...bien pas bien, y a débat !?


se parler par pancartes! Par exemple on peut en placer une sur la porte de notre chambre pour « s’offrir » une heure supplémentaire de sommeil quand on est fatigué!
Quelle chouette vie de famille on nous propose là n’est-ce pas!?!



On peut même en mettre une autour de son cou quand on a besoin d'être entendu et écrire « je suis fatiguée, j'ai besoin qu'on m'entende ! »
Jamais testé mes enfants ne savent pas encore lire :-)
Testé avec mon amoureux : c'était rigolo, on a bien parlé, on s'est bien marré.



biaiser, en lui donnant de faux choix. Le choix du moment: « tu veux prendre ton bain avant ou après le goûter? » (s’il ne veut pas prendre un bain);e choix de la manière: « tu veux prendre ton bain avec ton canard ou avec ton bateau? »… Choix entre deux propositions de l’adulte, qui conviennent à l’adulte, et que l’adulte estime « acceptables » pour l’enfant!

Et oui mais bon faut bien se laver non ?
Je peux aussi dire lave toi, et le mettre de force dans la baignoire ?
Je peux aussi attendre qu'il soit prêt...Je fais ça souvent mais à un moment donné faut bien y aller.
Je peux lui dire « ouhh j'trouve que tu sens pas bon ! »....................
Je veux bien des idées sur ces points là, d'autres alternatives ???



Les parents ont invité des amis à dîner ce soir (et n’ont sûrement pas donné le choix aux enfants en invitant ces gens, soit dit en passant).


Ca on n'en sait rien ;-)

Leur fille annonce à sa mère qu’elle aussi a invité une amie ce soir. La mère ne veut pas d’elles dans ses pattes.

Elle dit donc à sa fille que non, parce qu’elle a déjà invité des amis ce soir! et enchaîne sans que sa fille ait pu en placer une (et combien même, on s’en fout!): »Tu veux inviter ta copine demain soir ou samedi soir? »…

Ca ne s'est peut être (sûrement) pas passer aussi violemment. Je pense que là dans le bouquin on peut aussi utiliser d'autres habiletés comme la résolution de problèmes, discuter ensemble, genre ok tu l'invites et vous pouvez aller jouer là haut toute la soirée ou un truc dans le genre. Un truc qui convient à tout le monde...parce que là effectivement l'exemple donné ne me parle pas là, comment il est amené.

- lui mettre la pression ( »oui ok tu as entendu/compris, tu dis que tu vas le faire, mais quand???! donne-moi une date que je puisse la noter comme un ultimatum! »)

Des idées pour mieux se respecter. A prendre ou à laisser...bon sens...

rédiger des contrats avec son enfant. « Je promets que je n’abîmerai pas ton stylo »…

Oui, ça me parle

- lui offrir une chance de « bien se tenir » (si si!)

Je veux bien des détails, je vois pas où c'est dans le livre.

- se servir de « figures d’autorité » extérieures pour lui mettre un peu plus la pression (médecins, personnel scolaire…)

Je ne vois pas ça comme ça. C'est dire « je ne sais pas tout » et ça amène l'enfant à plus d'autonomie je trouve. Quand on ne sait pas quelque chose, l'enfant peut aussi demander à des adultes plus compétents que ses parents.

- l’amener à s’auto-complimenter

Je veux bien des détails sur ce point aussi.

- le placer (vous savez comme le bibelot sur la commode!) dans certaines « situations« …

Une mauvaise traduction ? Je veux bien des détails aussi sur le fond.

- chercher « les occasions de faire en sorte qu’il vous entende » (quelle spontanéité!)

Je ne comprends pas bien pourquoi c'est écrit « quelle spontanéité » je veux bien plus de détails sur le fond.

- « dresser un plan de campagne » si l’enfant « persiste« ! (pas du tout guerrier comme vocabulaire! on parle même d’ « artillerie« !!)

Pareil je trouve que ça manque de détails pour décrypter, tout est un peu vite dit je trouve, c'est dommage.

- lui dire: « ce que j’aimerais entendre c’est« …


Oui ça ça ne me parle pas, je suis d'accord. Je n'utiliserai pas ça avec mes enfants (bon sens).

- se mêler « avec tact » (!!) de ce qui regarde l’enfant. Genre: « si tu pouvais réfléchir à la possibilité d’avoir les cheveux plus courts je t’en serais très « reconnaissante« !!! Non, je le fais pas bien, la CNV en vrai c’est pire! C’est: « Si tu pouvais considérer la possibilité de permettre au coiffeur d’enlever juste assez de cheveux pour qu’on puisse voir tes yeux, tu aurais une mère reconnaissante« !!!!! (moi là mon fils il m’aurait déjà plantée là au bout de 3 mots pour retourner à ses Playmobil tellement je le saoule!)

« Oups, ils sont où tes yeux ? » ;-))
Personnellement l'idée de faire de l'ingérance dans la vie d'un ado ne me parle pas (supposons que c'est un ado qui ne joue plus aux playmobils par exemple). Mais je n'ai pas d'ados...je ne sais pas encore comment je réagirai mais là spontanément, je ferai avec ses cheveux longs. Dailleurs il me semble que dans le bouquin parents epanouis enfants epanouis de F et M il y a cet exemple et qu'il parle justement de la non ingérance dans la vie intime de l'enfant(à vérifier, je n'ai pas le livre sous les yeux).



- « convoquer une rencontre de famille« , sorte de « conseil » au sommet super tentant et spontané

Ca peut être interessant autour d'une bonne raclette !
-

lui proposer des alternatives. Par exemple, hurler sur sa soeur tiens, au lieu de la frapper!!


Je ne crois pas qu'on est lu le même livre.-

ne pas mettre l’enfant à l’écart mais l’envoyer dessiner dans sa chambre, porte fermée… (quel beau déguisement cette mise à l’écart!)


Là non plus je ne vois pas où ça se situe dans le livre. Je veux bien des détails.



Quels sont donc les objectifs recherchés?…
- que l’enfant se comporte « bien« , soit discipliné, se « tienne » bien, obéisse
- qu’il reste sagement assis dans la salle d’attente (de la vie?…)
- qu’il soit ordonné, qu’il aime l’ordre, le nettoyage, et que les choses rentrent dans l’ordre! qu’il fasse son lit au carré; remettre l’enfant sur le droit chemin! Maintenir un semblant d’ordre dans cette maison où habitent des enfants!


Je ne l'entends pas du tout comme ça. Encore mon histoire de respect et de cohabitation...

quelques astuces pour faire faire aux enfants les tâches ménagères:
mettre des petits papiers avec le nom d’une tâche dans des ballons à gonfler, faire péter les ballons aux enfants, à chaque ballon pété l’enfant lit la tâche qui lui incombe et va la faire avant de revenir péter un nouveau ballon! Ce « jeu » est terminé quand les tâches sont effectuées!


Je trouve que ça peut être super rigolo pour qu'ils rangent leurs jeux par exemple quand y en a partout dans le salon et que personne ne peu plus marcher. Je tenterai ( quand ils seront lire !) ;-)Et quand ils seront encore plus grand pour qu'ils participent à la vie de la maison pourquoi pas ? (Je dis ça mais ceux qui me connaissent savent que je suis loin d'être pour les lits au carré et l'ordre bien ordonné !). Pour l'instant j'ai des petits je ne me rends pas compte de quand ils seront plus grand. Mais pourquoi pas les impliquer dans du ménage plus tard ?? Des avis là dessus ????

S’aider de cartes à jouer à tirer. On doit ranger autant d’objets que le chiffre sur la carte que l’on a tirée, avant de revenir en tirer une. Le jeu est fini quand tout est rangé!

Mettre une chanson qui sert de « chrono » pour ranger la pièce. Attention, tout doit être rangé à la fin de la chanson!!

Charmant n’est-ce pas!…


Oui je trouve ça plutôt rigolo de faire tout ça dans la bonne humeur !

BON euh, il est tard, je vois qu'il reste encore des tartines !!!!!
Alors je reprendrai ce boulot plus tard sûrement !
En attendant je suis open à des réactions, c'est le but !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margoton

avatar

Nombre de messages : 6669
Age : 41
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 30 Nov 2009 - 11:25

Dites... Vous utilisez quel moteur de recherche?

Parce que j'ai tapé CNV dans un moteur de recherche et on ne tombe pas sur notre forum, ou alors au bout de 10 pages - je ne suis pas allée jusque là...

Je veux juste souligner que pour arriver ici à partir du mot CNV il fallait vraiment le vouloir euh...?

Il y a apparemment beaucoup d'autres sites parlant plus activement de la CNV!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fofibou

avatar

Nombre de messages : 2826
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 30 Nov 2009 - 13:52

Peut-être que Cherice voudra bien répondre, parce que moi aussi ça m'intéresse toutes les questions que tu poses Tarabistouille.

J'ai repris la lecture de Gordon, suite à ces débats. Je trouve que les premières pages peuvent effectivement être mal comprises car il parle beaucoup de "techniques" et de comment avoir une plus grande influence sur son enfant. Mais je pense que comme pour F et M, c'est une question de vocabulaire lié à l'époque de rédaction et que l'esprit du livre tend complètement vers le respect de l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofibou.free.fr
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 30 Nov 2009 - 18:24

et pis franchement, c'est fait pour aider des familles qui vivent dans le "système" et qui ont des problèmes! Si tout se passe bien chez vous, pourquoi lire ce genre de livres?
et puis bam dire que coopérer c'est pas bien......... crois pas mes yeux fou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 30 Nov 2009 - 23:29

tarabistouille a écrit:
- lui dire: « ce que j’aimerais entendre c’est« …

Oui ça ça ne me parle pas, je suis d'accord. Je n'utiliserai pas ça avec mes enfants (bon sens).

Ben ça dépend du contexte: par exemple, en ce moment, notre fille a tendance à nous parler comme à ses esclaves, genre "épluche moi ma mandarine, vite", et si on y va par sous entendu, genre "j'ai pas bien compris ce que tu voulais dire", ou "j'ai entendu une voix mais j'ai pas compris les paroles", en rigolant, ou encore, si on emploie une façon plus directe, elle ne pige pas toujours, genre elle va dire d'un ton exaspéré: "mais s'il te-plait, je veux tout de suite ma mandarine, dépèche-toi". Donc il m'est arrivé de lui dire "ce que j'aimerais entendre, c'est..." euh

Tout ça pour dire que des mots balancés hors du contexte, on peut leur faire dire ce qu'on veut. Et puis, chacun voit midi à sa porte et comprend ce qu'il a envie de comprendre...

Perso, il y a des livres qui ont eu un gros écho dans ce forum et sur lesquel moi, je n'ai pas du tout accroché (genre celui du docteur Sears m'a soulée et un peu énervée). C'est pas pour autant que je vais dire que c'est un livre pourri et que tous ceux qui suivent ses conseils sont des malades manipulateurs. Je ne vois pas trop l'intéret de cette "croisière" anti communication non-violente: pourquoi descendre une méthode qui peut apporter des choses à certains? Quel est l'interet? A bas la pensée unique, ma voie n'est pas forcément celle de mon voisin, c'est pas pour autant que l'un de nous deux se trompe.

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tarabistouille

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 39
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Mar 1 Déc 2009 - 17:20

Oui Kro c'est pour ça que j'ai écris "bon sens" : dans le texte que j'ai commencé à décortiqué c'était plutôt comme si on parlait mal à nos enfants et c'est ça que j'ai voulu reprendrre. MAis comme beaucoup de choses dans ce texte de "ma lecture de f et m" je trouve que les mots sortis de leur contexte n'ont aucun sens, et du coup la critique qui est faite n'a pas de valeur du tout objective je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Mer 2 Déc 2009 - 1:11

oui, oui, j'ai bien vu que tu étais d'accord avec moi là dessus, ne t'inquiète pas, c'était pas du tout contre toi que je disais ça. Smile C'était juste pour souligner que vraiment, les mots pris hors contexte ont la signification qu'on veut bien leur donner. Je sais que tu l'as dit toi aussi à plusieurs reprises, c'était pour approuver et renforcer tes paroles, en fait. Wink Smile

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fofibou

avatar

Nombre de messages : 2826
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 12:46

Je me suis désinscrite de la liste pfiouh ! . Au passage, un des derniers mails que j'ai lu mettait en lien notre discussion. Celle qui l'a lue disait pour nos enfants "les pauvres gosses"... C'est vraiment ce que vous dites : elles considèrent qu'il n'y a que leur vérité marteau méditaaaaaation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofibou.free.fr
tarabistouille

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 39
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 12:56

C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas plus d'échanges, parce que j'aurai aimé avoir leurs avis de manière constructive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flav

avatar

Nombre de messages : 4471
Age : 32
Localisation : Manche (50)
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 16:58

d'accord avec toi Tarabistouille, tout ça me pose question, et c'est frustrant de ne pas pouvoir dialoguer. euh
Du coup je me suis inscrite sur à la hauteur de l'enfant pour essayer de comprendre. j'ai un peu peur du

J'ai du mal à comprendre ce tout blanc ou tout noir, soit t'es pour soit t'es contre , y'a pas de juste milieu.
J'ai vraiment du mal à comprendre ce rejet, dans chaque chose y'a du bon et du mauvais, pourquoi on pourrait pas prendre juste ce qui nous plaît? euh...?
On fait toutes de notre mieux, je trouve ça triste d'être jugée aussitôt avec des expressions si violentes. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 18:14

ce que j'ai surtout du mal à comprendre c'est pourquoi on ne pourrait pas se remettre en question et s'intéresser aux besoins et désirs de son enfant (le respecter) et essayer de ne pas trop s'oublier soi-même, et donc, quand il y a conflit d'intêret, utiliser cette technique pour essayer de trouver un terrain d'entente? euh...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tarabistouille

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 39
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 18:48

FLAV, je suis interessée par tout ça, si tu comprends un peu mieux les choses et comment elles sont abordées sur à lahauteur, je veux bien que tu m'en fasses part. (Je m'inscrirais peut être aussi pour mieux comprendre mais pour l'instant je n'ai pas trop de possibilités niveau temps d'aller sur un autre forum). Merci à toi de me dire si tu piges des choses qu'ici on a pas abordées, on aqu'on a abordées mais qu'on est resté sans explications. (Ouhhhlala j'cause pas bien la france là, j'éspère que vous pigez mes mots tout tordus !!).
Bises et merci pour ces échanges tout riches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 23:42

Fofibou a écrit:
Celle qui l'a lue disait pour nos enfants "les pauvres gosses"...

Rolling Eyes Laughing C'est risible franchement. Surtout qu'il n'y en a pas une qui est venue répondre à nos arguments... Enfin, moi, ça me fait plutôit rire tout ça, c'est presque de la caricature. Laughing

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automne

avatar

Nombre de messages : 5298
Age : 31
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 23:43

Fais gaffe, on va avoir une foule en colère avec des torches et des fourches ! sorcière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tarabistouille

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 39
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Ven 4 Déc 2009 - 23:57

miam

rit jaune

j'ai un peu peur du

tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fofibou

avatar

Nombre de messages : 2826
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Sam 5 Déc 2009 - 23:58

kro a écrit:
Fofibou a écrit:
Celle qui l'a lue disait pour nos enfants "les pauvres gosses"...

Rolling Eyes Laughing C'est risible franchement. Surtout qu'il n'y en a pas une qui est venue répondre à nos arguments... Enfin, moi, ça me fait plutôit rire tout ça, c'est presque de la caricature. Laughing

C'est cool de le prendre comme ça. Moi ça me donnerait plutôt envie de répondre de façon agressive et pas constructive... (j'ai pas appris à mettre mes oreilles girafe, c'est ça ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofibou.free.fr
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Dim 6 Déc 2009 - 1:41

bah, moi, c'est pas plus constructif: ça me donne envie de rigoler, de hausser les épaules et de me barrer sans répondre... Rolling Eyes euh

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helen

avatar

Nombre de messages : 4531
Age : 42
Localisation : 29
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Dim 6 Déc 2009 - 22:42

fofibou, je t'ai mpté! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boudasimboudette

avatar

Nombre de messages : 3156
Age : 40
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: site contre la CNV   Lun 7 Déc 2009 - 0:47

j'ai pas lu toutes les réponses.

Ce que je pense de la cnv (Brrr j'aime pas ces lettres qui parraissent austères !) c'est que l'empathie est une philosophie de vie. Comme le boudisme.
Ce n'est pas une recette ! quelque chose m'étonne dans le discours de ces personnes "anticnv" pourquoi pensent elles que la communication non violente s'utilise dans la colère, l'exaspération ? on ne peut émotionnellement pas être empathique quand on est en colère ! c'est pas possible. Quand on est en colère, c'est qu'un de nos besoin n'est pas comblé. Une personne qui ressent une souffrance ou un manque ne peut pas à ce moment là être dans l'écoute. Ce n'est pas un moment ou la communication non violente peut être.
Pour être dans l'empathie, il faut soi même avoir écouté son émotion l'avoir reconnue et travaillé dessus (laché prise, pleurs, ...) c'est seulement quand nous sommes revenus à un niveau émotionnel stable qu'on peut être empathique.
Pourquoi et comment ont elles pu croire que c'est dans ces moments là qu'on utilise la communication non violent ?
Parce qu'utiliser cette communication dans ces moments là, alors là oui, je suis d'accord, c'est de la manipulation. Mais les auteurs de livres (je mets à part Gordon, très "scolaire") sur l'émotion et la communication non violente ne transmettent pas ce message qu'il faut l'utiliser dans toutes les situatins et surtout quand nous sommes en colère !

quand je suis en colère, je le suis et en général, je le dis (fort... très fort...) j'exprime mon droit si il s'agit de ça. S'il s'agit d'autre chose, je réfléchit à "ma colère est elle justifiée ?"
si je peux pas être empathique, bein je le dis... et je reviens après. Mais seulement une fois que je suis honnête avec moi même. C'est le plus dur, d'être honnête avec moi même. j'y arrive pas toujours.
Dans le couloir de mon appart, j'ai imprimé sur feuille le texte qu'Isabelle Filliozat utilise dans "au coeur des émotions de l'enfant" et j'ai aussi quelques mots imprimés et collés par ci par là.
Empathie est l'un d'eux. Empathie et le sentiment d'étre soi même frustré sont antagonistes. Il faut d'abord travailler sur nos propres émotions avant de manipuler cette communication.
Ces personnes qui se disent "anticnv" ont elles pleuré sur leurs émotions ? ont elles travaillé à les reconnaître ? sont elles honnêtes avec elles même ? connaissent elles l'empathie ? ce sentiment heureux

un petit mot, le moment de bien être parfait en yoga est difficilement descriptible, certains d'entre vous le pratique ? lors d'une méditation (ce que j'en connais et les rares instants où je l'ai vécu) il y a cette pleinitude, ce bien être... quand je me sens empathique avec mes enfants, en accord avec mon état, mon émotion, j'atteind le même bien être qu'en yoga... il me vient un flot de tendresse, d'amour et de ... stabiité oui, à ce moment là, je me sens incroyablement stable, comme si le monde pouvait s'écrouler, je serai capable de protéger mon enfant. Connaissez vous le livre La véritable nature de l'enfant : Choisir l'amour pour guide de Jan Hunt ? et bien la couverture indique dans quel état je suis.

Pour celles qui me connaissent Wink cela n'arrive pas souvent. Cela arrvie quand je suis "connectée" avec mes émotions.
Oui, la colère est saine. Mais je dirais même notre colère est saine, pas celle qu'on porte à la place des autres. Celle là est destructrice, manipulatrice pour le coup, oui. Quand on s'emporte et cherche refuge dans la cnv comme on utilise une recette, c'est qu'il s'agit de la colère qu'on porte à la place des autres... souvent celle de nos parents.

Une petite expérience que j'ai faite avec une ostéopathe : elle m'a aidé à ressentir deux colères différnetes. La mienne et celle qui me rongeait. Elles étaient très différentes. Pour ne pas vous "polluer" avec mes propres images, je ne les décrirait pas. Si vous souhaitez faire cette belle expérience, Smile vous aurez vos propres images.

bon, je poste pas souvent, mais ce sujet me tenait à coeur.
bises àtoutes
boud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: site contre la CNV   

Revenir en haut Aller en bas
 
site contre la CNV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» site contre la CNV
» site gouvernemental contre le démarchage téléphonique
» un nouveau site t'entraide
» que choisir: accès gratuit au site pdt 30 j
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: Salon de thé :: Débats-
Sauter vers: