pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 38
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 20:07

je savais pas trop où poster ça mais ici ça me semble bien. c'est à la fois un coup de gueule, un cri d'alarme, un débat éventuellement, et c'est nos grands que ça concerne surtout alors voilà :

mon fils va chez l'orthophoniste 2 fois par semaine depuis l'année dernière. aujourd'hui l'ortho m'a dit que certaines écoles refusent de laisser partir l'enfant plus tôt pour assister à ses séances crois pas mes yeux mais pourquoi ? parce que les école donnent des cours de soutien... et alors ?!
depuis que le samedi matin a été supprimé l'Educ Nat magouille pour récupérer ces heures d'une manière ou d'une autre. d'où la création de ces cours de soutien qui sont cautère sur jambe de bois. les instit de l'école de mon fils nous avaient prévenu l'année dernière que ça allait être un peu le bordel et elles savaient pas du tout comment ça allait se résoudre.
résultat : des écoles prennent des enfants en otage pour combler des trous, pour récupérer leurs heures burp
et les parents acceptent ça, parce qu'ils n'osent pas aller contre le décision de l'école malade heureusement l'école où va théo n'est pas comme ça !

je trouve ça scandaleux ! et dangereux ! si vous êtes confrontés à ce problème ne vous laissez pas faire prière les enfants n'ont pas à payer le prix de l'inefficacité de l'Educ Nat ni d'un système kafkaïen autant qu'absurde. l'école n'a pas tout pouvoir !!!! le violent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bagh

avatar

Nombre de messages : 10115
Age : 46
Localisation : devant le mac
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 20:13

no comment.


Spoiler:
 

_________________
La vie, c'est comme le tir à l'arc : il faut viser un peu plus haut, à cause de la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister k

avatar

Nombre de messages : 1307
Age : 50
Localisation : Melun
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 20:19

bagh a écrit:
no comment.


Spoiler:
 

quand j'ai lu ce sujet, j'ai pensé de suite à toi, je sais pas pourquoi...

Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesingeasixbras.blogspot.com/
margoton

avatar

Nombre de messages : 6669
Age : 41
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 20:34

Même déjà avant, certaines écoles refusaient Wink
Honnêtement, pour l'avoir vécu, c'est pas évident (et c'est parfois dangereux même) de devoir laisser sa classe pour aller ouvrir la grille ou la porte d'entrée de l'école à un parent qui vient chercher son enfant chut
Heureusement la plupart du temps les parents viennent chercher les enfants au moment des récré, c'est déjà plus gérable... Et si certaines écoles refusent, c'est parce que, selon elles, l'école n'est pas "à la carte".

Et donc c'est là que se situe le débat à mon avis...
Et il est clair qu'il est temps de rendre l'école aux enfants au lieu de les forcer à rentrer dans un moule Rolling Eyes

(et évidemment, ces 2h hebdomadaires qu'on inflige en plus aux enfants en difficulté et qui sont censées remédier à tous les problèmes sont une vaste fumisterie!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 38
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 21:52

bagh, désolée Grocâlin !


margoton, en l'occurence le cours de soutien c'est vraiment la raison qui a été invoquée, et jusqu'à cette année y avait pas de soucis. euh
après je peux comprendre le côté organisationnel, bien que dans ma ville je ne connais pas d'école qui ferme toutes ses portes à clé, dans mon cas je vais chercher mon fils directement dans sa classe euh
j'ai l'impression qu'on s'enfonce de manière général de plus en plus dans le conflit d'intérêt à 2 bal, je trouve ça mesquin, voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9627
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 23:10

Ninon, chez nous (enfin peut-être chez les autres aussi, j'en sais rien euh) a été évoqué dès la MS l'an dernier... C'était sur le temps du midi, de 11h35 à 12h05 (pratique quand tu en as plusieurs à récupérer ... Rolling Eyes). Mon mari et moi on a mis un mot dans le cahier disant qu'on refusait que notre fille ait des heures en plus des heures scolaires normales (elle était en GS, mais si le cas se présente pour la dernière qui est en MS cette année, ça sera niet aussi !). Je vois pas pourquoi les enfants devraient avoir des horaires de dingues parce que l'EN ne sait pas gérer ses plannings ! J'en ai discuté avec les instits de primaire, surtout avec la directrice, qui m'a fortement encouragée à refuser d'inscrire également mon fils (bon de toute façon lui il en a pas besoin, la question ne se pose pas...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automne

avatar

Nombre de messages : 5298
Age : 31
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Lun 7 Sep 2009 - 23:53

Dans la maternelle des petits dont je m'occupais c'était dès la petite section, le matin avant les autres (8h20 au lieu de 9h00) ... ridicule.
Avec le fait aussi que le nom des élèves soit affichés sur la porte de la classe, on montre bien du doigt.

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister k

avatar

Nombre de messages : 1307
Age : 50
Localisation : Melun
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 2:18

les cours de soutien c'est vraiment du pipeau, guère plus que de la com' issue des cabinets ministériels.

en gros l'idée de base était de faire plaisir aux parents en faisant sauter le samedi (moi mon fils avait école le mercredi au passage) mais ils n'ont pas été au bout de leur logique en ne transférant pas les heures du samedi au mercredi. Du coup les enfants se retrouvent avec un programme initialement prévu pour des années scolaires avec des semaines de 4 jours et demi à ingurgiter en 4 jours seulement.
Sûr que va y avoir de la casse.
Alors on plâtre avec des heures de soutien sensées aider ceux les plus en difficulté mais ouvertes à tous les élèves ( euh...? ).
Dans l'école de mon fils, ses heures ont été proposées à quasiment tous les élèves (plus de 90% quoi), sans doute pour éponger les programmes.
Alors les gosses en difficulté, faut s'attendre à les voir plonger plus bas que jamais, ils avaient du mal avant, c'est pas avec un programme sur-condensé que ça va les aider.
Au final, ces cours sont un joli flop dans la zep où se trouve mon fils.
Comment d'ailleurs pouvait on espérer voir des enfants en rupture de ban (scolaire), qui saturent déjà avec les heures habituelles, parvenir à être motivés pour bosser encore un peu plus entre des murs qu'ils voient trop durant la journée, je sais pas.
Ce programme porte le doux nom "d'école de la réussite", mais cette réussite sera vraisemblablement lorsqu'ils auront mis à mal un peu plus l'école publique afin de remplir le privé.
En même temps, en pratiquant ainsi, ça va bachoter sévère dans les écoles, ça laissera moins (plus du tout) de temps pour l'épanouissement personnel, c'est mieux pour fabriquer des "citoyens modèles" prêts à devenir des heures de cerveaux disponibles pour TF1 (par exemple).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesingeasixbras.blogspot.com/
kriss

avatar

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 6:49

Les écoliers français sont ceux qui travaillent le plus en terme de nombres d'heures en Europe, pour les résultats les plus bas.

Cékoul hein ?

Je ne vois pas pourquoi ce serait un problème de faire des semaines de 4 jours même si on ne reporte pas les heures ailleurs. Ce n'est pas la quantité qui compte. Aller à l'essentiel des matières générales, puis laisser se développer de façon naturelle chaque aptitude de chaque enfant, non pas en remplcement ni au détriment des matières principales (et finalement, est-ce que maths c'est "principal" ?), mais en utilisant des applications différentes.

Pour cela, il faudrait arrêter de diminuer le nombre d'instit et d'augmenter le nombre d'élèves.

J'ai Morgane en tête à tête, mais en 2h par jour, en moyenne, on fait l'équivalent de 2 jours de classe. Et elle n'est pas du tout précoce, elle est juste intéressée et peut apprendre sans parasitages extérieurs, et surtout selon son rythme.

Je ne dis pas qu'il faut un instit par enfant, mais pas 31 quoi !
Si en 2h on bosse pour 2 jours, pourquoi ne pas faire plein de petits groupes puis faire intervenir d'autres matières, d'autres activités autres que celles qui obligent à rester assis des heures. Les instits pourraient jongler entre différentes aptitudes pour faire quand même des temps complets.

Bon, je m'emballe. C'est la rentrée, c'est normal, ça me crispe les rentrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margoton

avatar

Nombre de messages : 6669
Age : 41
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 8:46

Mister k a écrit:



Dans l'école de mon fils, ses heures ont été proposées à quasiment tous les élèves (plus de 90% quoi), sans doute pour éponger les programmes.

Ca a été proposé dans beaucoup d'écoles, si tout le monde y passe on évite de "montrer du doigt" les élèves en difficulté; de plus y'a pas de raison que ce soit toujours les mêmes

kriss a écrit:
[color=red]

Je ne vois pas pourquoi ce serait un problème de faire des semaines de 4 jours même si on ne reporte pas les heures ailleurs. Ce n'est pas la quantité qui compte.

Bien sûr que ce n'est pas un problème! d'ailleurs ça marchait ainsi dans certains départements depuis quelques années... Un peu moins de vacances, et semaine de 4 jours...
Mais... moins de vacances pour TOUTE la France? Au secours pour le secteur du tourisme! Ca va être la révolution dans ce secteur et ça va déstabiliser l'économie!
il faut mieux demander aux enfants de payer les pots cassés, et les profs ils vont râler mais on s'en fout on arrive toujours à retourner l'opinion publique contre eux, avec l'appui des médias à la tienne !
Et pour finir.... Les 2h hebdo en plus, c'est pour le salaire des prof!
Dans la logique des choses, moins d'heures par semaine sans réduire les vacances=moins d'heures pour les profs.... Donc soit accorder cette sorte de hausse de salaire, soit réduire le salaire et ça fou marteau , donc il ne restait que cette solution.
Comptable, là encore......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9627
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 8:52

Mister k a écrit:

Alors on plâtre avec des heures de soutien sensées aider ceux les plus en difficulté mais ouvertes à tous les élèves ( euh...? ).
Dans l'école de mon fils, ses heures ont été proposées à quasiment tous les élèves (plus de 90% quoi), sans doute pour éponger les programmes.
Alors les gosses en difficulté, faut s'attendre à les voir plonger plus bas que jamais, ils avaient du mal avant, c'est pas avec un programme sur-condensé que ça va les aider.
Chez nous ça a été proposé à tous les élèves ("pour ne pas faire de discrimination" je cite !!), donc on leur a tous trouvé un domaine à rattrapper (ma fille par exemple, elle n'arrivait pas à écrire son prénom en attaché en début de GS, vous vous rendez pas compte !!). Et je suis bien d'accord avec toi, je trouve ridicule d'imposer des heures sup à des enfants pour récupérer des heures qui ont été supprimées. Ici la directrice m'a dit que si toutes les heures dues n'étaient pas effectuées sous forme de soutien, elles devraient faire des formation pour occuper ces heures... Rolling Eyes Je précise que chez nous elles sont toutes contres, mais pas le choix. De même que d'avoir toutes les classes en double voire triple niveau (sauf le CM2 à 32 !!). Ca vient de l'inspecteur d'académie, donc on applique et basta !

Mister k a écrit:

Comment d'ailleurs pouvait on espérer voir des enfants en rupture de ban (scolaire), qui saturent déjà avec les heures habituelles, parvenir à être motivés pour bosser encore un peu plus entre des murs qu'ils voient trop durant la journée, je sais pas.
Je trouve que ça va les dégouter encore un peu plus de l'école...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9627
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 8:55

margoton a écrit:

Bien sûr que ce n'est pas un problème! d'ailleurs ça marchait ainsi dans certains départements depuis quelques années... Un peu moins de vacances, et semaine de 4 jours...
Oui. Ici en Ille et Vilaine, on a connu que l'école à 4 jours depuis que le grand est scolarisé. On nous avait collé jusqu'ici un mercredi d'école par-ci par-là (auquel mes enfants sont rarement allées, trois jours de suite ça leur faisait trop !), un peu de vacance en moins mais pas tant que ça. Et ça se passait très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss

avatar

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 16:07

Je comprends qu'on ne puisse pas dire aux instits qu'ils vont bosser des heures en moins dans la semaine, donc être moins payés.
C'est pour ça que j'évoquais des petits groupes et l'intervention d'autres matières, d'autres façons de prendre en charge.

Dans MON école idéale Wink , les élèves n'auraient pas de cours magistraux avant au moins 10 ans, mais des ateliers. De 8h à 10h, ils pourraient choisir entre quelques ateliers maths, français ou hist/géo (avec un instit pour les coacher), puis ils changeraient pour aller voir un autre instit qui leur proposerait d'autres ateliers. Tout ça en tout petits groupes pour intervertir les lieux et ne pas mettre les instits au chômage.

Et l'après-midi, on peut se relaxer, faire du sport, lire, de la musique, des sorties, du jardinage, des langues étrangères... Tous les instits peuvent aider. Ceux qui ne sont ni musiciens ni sportifs peuvent lire des contes, accompagner en sorties....

Je rêve hein ?

Si les groupes ne dépassent pas 10 elèves, les instits feraient en 1h ce qu'ils font en 4h d'habitude. Donc on peut au moins diviser la classe en 4.

Et les fractions, Morgane les a apprises en faisant des gâteaux tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 18:43

kriss a écrit:
Dans MON école idéale Wink , les élèves n'auraient pas de cours magistraux avant au moins 10 ans, mais des ateliers. De 8h à 10h, ils pourraient choisir entre quelques ateliers maths, français ou hist/géo
ou musique, ou yoga, ou cuisine, ou jardinage, ou bricolage, ou peinture, ou poterie... (liste non exhaustive).

Edit :je me suis précipitée avant de lire la fin du post. Ca m'apprendra ! Laughing Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss

avatar

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 19:44

Matrona a écrit:
kriss a écrit:
Dans MON école idéale Wink , les élèves n'auraient pas de cours magistraux avant au moins 10 ans, mais des ateliers. De 8h à 10h, ils pourraient choisir entre quelques ateliers maths, français ou hist/géo
ou musique, ou yoga, ou cuisine, ou jardinage, ou bricolage, ou peinture, ou poterie... (liste non exhaustive).

Edit :je me suis précipitée avant de lire la fin du post. Ca m'apprendra ! Laughing Embarassed

Et bien j'ai mis ça mais effectivement, si on partage les classes en petits groupes, tout le monde ne pourra pas faire jardinage ou maths en même temps (même si on fait aussi des maths en jardinant...aheum).

Sauf si on casse le moule une bonne fois pour toute et qu'on appelle plus ça des classes, qu'on arrête aussi de mettre les enfants forcément par tranche d'âge et par niveau, qu'on fasse que l'école se rapproche plus de la vraie vie que d'un parquage de bestiaux.

Bon, je vais prendre une douche froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 38
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 21:47

heu... on parle toujours de l'éducation nationale, là ? vous êtes pleine d'utopie les filles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10704
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 22:17

J'assure 2h de soutien hebdomadaires en 3e, pour remplir mon quota d'heures Rolling Eyes Les enfants ne sont pas motivés, force est de le constater rit jaune En plus, j'ai 21 élèves en soutien, c'est à dire un effectif plus important qu'une classe de 3e Rolling Eyes C'est cool, hein? Mais comme "on manque déjà de profs pour l'aide aux devoirs en 6e", je garde mon groupe trop nombreux... Les mômes n'ont pas envie de travailler, je les comprends, du coup tout le monde s'ennuie...
En plus, sur quel critère ces élèves sont-ils dirigés en soutien (obligatoire)? Réponse: ce sont ceux qui ne font ni latin, ni l'option découverte des métiers Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9627
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 22:20

Je savais pas que le soutien se pratiquait aussi au collège...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 47
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 22:39

kriss a écrit:
Sauf si on casse le moule une bonne fois pour toute et qu'on appelle plus ça des classes, qu'on arrête aussi de mettre les enfants forcément par tranche d'âge et par niveau, qu'on fasse que l'école se rapproche plus de la vraie vie que d'un parquage de bestiaux.
Ca se fait à l'école d'humanité à Goldern (Suisse) : si un gamin ne fait pas de maths pendant x années, on lui donne des sous.





















... parce que ça lui donne envie d'apprendre à compter !

Et tout est sur le même mode. Dans chaque classe : des petits, des grands, des très grands... tout mélangé ! La vie quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mar 8 Sep 2009 - 23:30

Hinano et autres enseigantes, j'ai une question

Avez-vous un "programme" ou une ligne directive imposée pour les heures de soutien ?
Il y a t il une obligation de résultat ? Est-ce mesurable, quantifiable ?
Les élèves viennent ils tout le temps ? ou est-ce épisodique ?

Parceque si les heures de soutien sont aussi vides dans leur contenu que dans leur principe, vous pouvez peut être les remplir de ce que vous voulez ?

Il y a peut être moyen de faire des ateliers avec eux, de leur proposer autre chose ou de proposer des contenus autrement....
Revenir en haut Aller en bas
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10704
Age : 38
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mer 9 Sep 2009 - 22:28

En collège, il y a une différence entre "soutien" et "accompagnement éducatif" chut
En soutien, je dois faire du soutien... Pas d'obligation de résultats, puisque aucune évaluation (manquerait plus que ça Rolling Eyes ). Les élèves qui n'ont aucune option doivent obligatoirement venir (la politique de l'établissement est de les garder jusqu'à 17h car ils sont livrés à eux-mêmes à la maison euh )
En accompagnement éducatif, on peut faire de l'aide aux devoirs, ou des ateliers culturels: dans mon établissement, il y a par exemple un atelier théâtre, des cours d'italien, du yoga, une chorale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice

avatar

Nombre de messages : 9627
Age : 41
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mer 9 Sep 2009 - 22:50

Hinano a écrit:

En accompagnement éducatif, on peut faire de l'aide aux devoirs, ou des ateliers culturels: dans mon établissement, il y a par exemple un atelier théâtre, des cours d'italien, du yoga, une chorale...
Voilà, des choses comme ça, à condition que les enfants/ados aient le choix de leur activité, je trouve ça très bien. Bien plus judicieux et épanouissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12071
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   Mer 9 Sep 2009 - 23:42

kathy a écrit:
Avez-vous un "programme" ou une ligne directive imposée pour les heures de soutien ?
Il y a t il une obligation de résultat ? Est-ce mesurable, quantifiable ?
Les élèves viennent ils tout le temps ? ou est-ce épisodique ?

Parceque si les heures de soutien sont aussi vides dans leur contenu que dans leur principe, vous pouvez peut être les remplir de ce que vous voulez ?

Il y a peut être moyen de faire des ateliers avec eux, de leur proposer autre chose ou de proposer des contenus autrement....

Nous, au lycée, on a en seconde ce qu'on appelle "l'aide individualisée" en français en en math. Le principe c'est d'aider les élèves, au max un groupe de 8, une heure par semaine, pour qu'ils réussissent. L'intention est très louable, mais concrêtement, il y a des soucis insolubles:

- on peut faire de l'aide aux devoirs, de la prépa de contrôle et des exos. C'est souvent ce que souhaitent les élèves: ils sont là pour améliorer leurs notes, ils veulent des résultats concrêts à leurs efforts. Les élèves sont contents, mais c'est un peu vide de sens: on joue au précepteur ou au répétiteur, en quelque sorte, on fait du bourrage de crâne: soit, l'élève ne foutait rien, et dans ce cas, en le coachant comme ça, ses notes s'améliorent (c'est le seul cas où ça marche bien), soit, dans la grande majorité, on fait la jambe de bois et l'élève a à nouveau des sales notes quand on arrête. Rolling Eyes

- on peut faire des trucs différents, mais le problème, c'est que les élèves ne sont pas franchement ravis de passer une heure de plus que leurs camarades au lycée si ça ne leur rapporte pas des meilleures notes. Bon, ils sont quand même contents de la séance, mais sur le long terme, ils se disent qu'ils ont mieux à faire. euh Si il n'y a pas de récompense à court-terme, ils peuvent se lasser assez vite: après tout, on prend des élèves en difficulté dans la matière, c'est souvent qu'ils n'ont pas d'interet pour cette matière, même si on la camouffle! Ils ne sont pas dupes...

- l'horaire pose aussi problème: soit on met l'heure de soutien en plein milieu de la journée, mais dans ce cas, la grand majorité de la classe à un trou dans son emploi du temps. Soit on la met tard le soir ou tôt le matin, et dans ce cas, à cause de l'heure, les élèves la vivent comme une punition.

Bref, c'est pas franchement au point. Mais à la marge, ça fonctionne quand même: certains élèves sont révélés grâce à l'aide individualisée, d'autres arrivent à progresser, mais ça reste quand même des exceptions (pas plus d'un ou deux élèves par classe). C'est déjà bien, évidemment. euh

Il y a aussi quelques séances qui marchent bien et qui sont très utiles pour l'ensemble de la classe: par exemple celle où je leur apprends à apprendre un cours, ou celle où on travaille sur les différentes formes de mémoire (visuelle, auditive ou kinesthésique). Smile

Quant aux inspecteurs, ils ne s'y intéresse pas beaucoup, donc on fait un peu ce qu'on veut en aide individualisée. Rolling Eyes

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» intérêt éducation nationnale vs intérêt de l'enfant
» Les sujets qui nous intéressent le plus.
» Irritation ? Mycose ?
» Intégration Gendarmerie au ministère de l'intérieur
» Etes-vous intéressé par la réunion au musée royal en 2010 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Activités et éducation : moyens-grands et grands-
Sauter vers: