pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 écoute des pleurs (solters) des plus grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kro
modo


Nombre de messages : 11930
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Ven 5 Juin 2009 - 23:50

Alice a écrit:
Pareil... Mais ça ne m'empêche pas de lui demander d'arrêter de me pleurer dans les oreilles, et de me demander/dire ce qu'elle veut tranquillement en parlant

Oui, je crois que tu as raison, et c'est justement ce que je ne m'autorise peut-être pas assez: lui dire parfois qu'elle me casse les oreilles et que maintenant, elle peut s'exprimer avec des mots plutôt que de hurler. Mais j'ai aussi l'impression que parfois, sa colère la dépasse complètement et qu'elle n'arrive pas du tout à la gérer.

Avant de lire le boquuin de Solters, je me sentais extrèmement coupable à chaque fois que mon enfant pleurait, j'avais l'impression qu'il fallait que je fasse tout (et n'importe quoi) pour qu'il ne pleure plus. Solters m'a fait comprendre que pleurer n'était pas forcément mauvais, qu'on avait le droit de pleurer et qu'il était envisageable d'avoir parfois besoin de pleurer. J'ai compris que les pleurs étaient parfois l'expression d'une colère (une colère d'une certaine légitimité) et qu'il n'y avait pas d'obligation de systématiquement museler cette colère. Cela m'a enlevé un énorme poids et un énorme sentiment de culpabilité que je ressentais à chaque fois que ma fille pleurait (à l'époque, je paniquais réellement quand ma fille pleurait).

Ce bouquin m'a vraiment libérée, c'est vrai. La méthode qu'elle propose dans le livre est un peu hard-core, je pense, mais moi, à l'époque, c'est ce qui me fallait pour arriver à réellement me libérer. Je ne sais pas si j'y serais parvenu avec un truc plus light. Maintenant, c'est vrai que je n'applique plus du tout à la lettre cette méthode, mais à l'époque, je n'aurais pas su comment faire si je n'avais pas eu ces directives précises, et je doute d'être arrivé à ne plus paniquer dès que ma fille se mettait à pleurer.

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice



Nombre de messages : 9506
Age : 40
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Ven 5 Juin 2009 - 23:58

kro a écrit:
(à l'époque, je paniquais réellement quand ma fille pleurait).
J'ai eu le même souci avec mon fils... Alors qu'avec mes filles c'était instinctif, j'arrivais à savoir même bébé ce qui n'allait pas... et en fait elles ont globalement pleuré beaucoup moins que leur frère. Et je pense sincèrement que oui, tu as le droit de t'autoriser à lui dire qu'elle te casse les oreilles. Evidemment si elle tombe et se fait mal, ou si elle est triste, il est normal qu'elle pleure. Mais quand ils s'agit de sentiments tels que la colère, la frustration, la fatigue, Perrine est en âge de s'exprimer autrement. Ca ne viendra pas tout seul, pas du jour au lendemain, mais en lui expliquant calmement que tu as bien compris son souci mais que c'est une grande fille et qu'elle peut s'exprimer de façon compréhensible et en parlant, ça devrait marcher... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice



Nombre de messages : 9506
Age : 40
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Sam 6 Juin 2009 - 0:00

kro a écrit:
Mais j'ai aussi l'impression que parfois, sa colère la dépasse complètement et qu'elle n'arrive pas du tout à la gérer.
Ca s'apprend... Du haut de mes 33 ans j'ai parfois du mal à ne pas hurler quand je suis en colère... Rolling Eyes alors je comprends bien que pour un enfant ça soit difficile... Rolling Eyes Et tu connais ta fille, tu sais quand elle pleure parce qu'elle ne peut pas faire autrement, ou quand elle pleure pour s'exprimer. Je sais pas si c'est très clair... euh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon



Nombre de messages : 2400
Age : 37
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Sam 6 Juin 2009 - 0:14

bon j'ai pas tout lu, mais j'ai survolé, alors je vais répondre au message de départ
kro, il me semble que ton seuil de tolérance est un paramètre non-négligeable. tu es à l'écoute de ta fille et c'est très bien, mais peu à peu elle grandit et elle peut commencer à se rendre compte qu'elle a un impact sur les autres (par exemple la migraine ) donc je pense que tu peux lui dire que ça te gène de l'entendre crier devant tout le monde, pas sur le coup, mais dans un bavardage, quand vous êtes toutes les 2 dispo. éventuellement chercher un moyen ensemble pour qu'elle s'exprime sans déranger les autres... ça va pas faire des miracles mais ça peut aider euh


(pour le débat "solter" je ne dirais qu'une chose : la voie du milieu... méditaaaaaation ! prout nananèèèreuh )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo


Nombre de messages : 11930
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Sam 6 Juin 2009 - 0:22

Oui, c'est sûr, vous avez raison, mais bon, pour moi, c'est pas simple: c'est justement un truc sur lequel j'ai du mal à me positionner, vu la difficulté que j'ai eu à la base pour accepter ses pleurs. C'est évidemment un sujet qui m'interpelle beaucoup (petite, je ne pleurais jamais sauf quand on me tapait, mais pendant longtemps je trouvais ça humiliant de pleurer dons j'essayais de m'entrainer à ne pas pleurer). Le problème, c'est qu'en théorie, je suis d'accord avec toi, mais en pratique, je reviens à mes habitudes (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai tellement aimé le livre de Solters, car il m'a proposé une méthode concrête pour sortir de mon marasme, sinon, je reste dans l'intellectualisation et j'ai du mal à pratiquer).

en tous cas, merci à vous toutes de m'avoir écoutée et conseillée. Ca m'aide de voir que je ne suis pas la seule à penser ça (et plus il y a de monde qui me le dit, plus j'imprime tire la langue )

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudia



Nombre de messages : 1971
Age : 40
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Sam 6 Juin 2009 - 10:32

kro a écrit:

Tout d'abord, je ne suis absolument pas d'accord avec le fait que c'est aux parents d'agir systématiquement
c'est ce que j'avais essayé de dire avec mes mots, de façon maladroite.
J'ai des enfants qui gèrent leurs colères de façon très différente, mon ainé peut arriver à se taper dessus quand il se met en colère, c'est pour cela que je pense qu'il faut qu'il apprenne à gérer ses colères, et non pas que j'essaie toujours de les éviter ... surtout que je ne suis pas tout le temps avec lui euh
en général je met l'accent sur la colère qui déborde et non plus sur la chose qui l'a généré, j'essaie de rester calme et de l'aider à respirer profondément et calmement ... j'essaie de lui donner des trucs "physiques" pour réussir à arrêter la marée

mais bien sur il y a des moments où la fatigue/ le réservoir vide font qu'on n'y arrive pas Wink et la je crois qu'il n'y a pas vraiment de solution, c'est pour ça que je dis qu'on ne peut pas être parfaites, et qu'il ne faut pas culpabiliser, nos enfants le savent euh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sona



Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Mar 9 Juin 2009 - 2:08

je n'ai pas trop le temps d'etayer encore ce soir (et puis surtout dégoutée que mon long message ce soit effacé l'autre jour marteau ) mais en gros je suis d'accord avec ce que dit 1air2rien (page 2) "pour les bambins" mais pas pour les nourrissons qui ont des besoins de portage allaitement bercement forts et qui sont naturels (ce n'est pas du tout à mon sens des mecanismes de controle mais bien des besoins !).

Kro quand je disais que je n'avais pas eu d'empathie pour toi sur le coup, je ne voulais absolument pas dire que je te voyais comme un monstre cruel qui faisait pleure Sa fille hein, mais que j'avais zappé (pardon !) ton exemple précis pour m'exprimer sur cette histoire d'ecoute des pleurs.
et si
Citation :
cette notion de pleurs remonte des choses très fortes en toi
ce n'est pas que je ne PEUX PAS entendre des pleurs, je ne fais pas tout pour les etouffer, mais parce que maintenant je sais que justement c'est bien une sonnette d'alarme qui me montre qu'il faut agir, et quand je dis AGIR c'est pas tout faire là quand mon enfant pleure pour qu'il cesse de pleurer et trouver la solution à sa place, mais bien pour que je prenne conscience de ce qui ne va pas pour mettre en place des choses pour que ca change pour après et donc oui ca passe par anticiper parfois ! par ex je sais que mon enfant va vite etre fatigué (il ne l'est pas encore mais j'anticipe, je sais que ca va arriver) donc par ex si y'a le bordel sur le lit, je vais ranger avant : ca s'appelle anticiper les besoins, et c'est un truc au final que la plupart des gens font quotidiennement pour leur bien etre ! et sur les choses que l'enfant peut faire on peut en parler, expliquer. Quand l'enfant rate un truc et qu'il se met en colère je n'ai pas dit qu'il fallait le faire à sa place pour éviter la colère. Tu parlais de la faim de Perrine c'est pas pareil quand meme (c'est un des besoin primordiaux donc essentiel d'y répondre sans faire trop attendre pour moi !) . Et d'ailleurs je me dis que quand un enfant rate des trucs et se met systematiquement en colère c'est qu'il y a un probleme derriere, je vois pas en quoi c'est naturel de piquer des crises quand on apprend des choses à son rythme ? c'est que le probleme est ailleurs.
Je redis que je n'ai jamais dit qu'il fallait bailloner son enfant. Ca arrive à Milla d'etre en colère et dans ces cas-là bein j'ai de l'empathie pour elle naturellement, elle crie je ne la baillonne pas, mais je vais essayer de comprendre ce qu'il se passe derriere aussi. Parce que je peux lui refuser d'acheter parfois des trucs et que ca se passe très bien, sans crise, sans qu'elle soit baillonnée, ; et à d'autres moments j'ai pas du tout envie d'acheter le truc et elle se met en colère, mais je sais aussi que dans ce cas là c'est parce qu'elle ne va pas bien, donc je dois me préoccuper de son bien etre, parce que j'estime que c'est mon rôle !
donc je crois que quand
Citation :
la colère la dépasse complètement et qu'elle n'arrive pas du tout à la gérer
c'est qu'il faut creuser.

En fait il y a plusieurs action pour moi :
- tout faire pour que l'enfant ne pleure pas (sans se soucier de ses besoins)
- pouvoir entendre ses colères et en rester là comme un moyen de réparation
- pouvoir entendre ses colères et s'en servir comme une sonnette d'alarme
décoder, et faire en sorte de trouver un meilleur equilibre pour ne plus que ca se reproduise (je parle des choses qui se répète au quotidien, pas si on se cogne une fois)

et pour revenir sur ce que tu disais Claudia
Citation :
e but de ma vie n'est pas d'être une super maman et de me tromper de moins en moins pour éviter que mes enfants soient malheureux chut je suis imparfaite et ils vont avoir plein de moment où les choses ne vont pas aller dans leur vie ... je n'existe pas pour leur épargner tout ça, mais pour les soutenir et pour leur apprendre à gérer
pour moi le but en tant que maman c'est bien d'etre une super maman (je n'en suis pas une rassurez vous, je ne me la pète pas confus ) et de me tromper de moins en moins pour qu'ils soient heureux, en esperant vraiment qu'ils auront plein de chouettes moments où ca ira dans leur vie, parce qu'ils seront la prendre du coté où ils fairont ce qu'il faut pour qu'elle soit belle ! Smile
sinon je vois pas l'interet de faire des enfants !? euh

Et pour repondre à ca :
Citation :
Bref, vous croyez qu'on continue jusque quand? euh...? Vous croyez que lui apprendre maintenant à réprimer ses pleurs serait absurde? Vous croyez que ça en ferait une fille qui rentre sa colère sans jamais la sortir? Pourtant, les adultes ne pleurent pas comme ça tout le temps! Vous croyez qu'ils devraient? Ou qu'à un moment ou un autre les enfants doivent apprendre à ne plus pleurer et exprimer autrement leurs frustrations quotidiennes?

reprimer evidemment tu as ta réponse Smile
je pense que si les adultes pleurent moins c'est pour plusieurs raisons :
- soit ils répriment
- soit ils en ont moins besoin parce que :
- ils savent plus facilement réprondre de façon autonome à leurs besoins
- ils savent anticiper leur besoin
- ils peuvent se projeter et relativiser, donc mieux gérer aussi la frustration
- et aussi je pense qu'on peut au fur et à mesure transformer certaines energies, par ex si on est en colère, l'energie que nous offre cette émotion c'est de l'energie disponible pour agir, alors on peut la transformer pour faire quelque chose de positif plutot que de crier par ex, ou que de taper son voisin lol

bon finalement j'ai pris le temps de faire ma tartine lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1air2rien



Nombre de messages : 3165
Age : 35
Localisation : Valence
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Mar 9 Juin 2009 - 19:44

sona a écrit:
en gros je suis d'accord avec ce que dit 1air2rien (page 2) "pour les bambins" mais pas pour les nourrissons qui ont des besoins de portage allaitement bercement forts et qui sont naturels (ce n'est pas du tout à mon sens des mecanismes de controle mais bien des besoins !).

En fait on est tout a fait d'accord, c'est pour ça que j'ai mis "dans certaines situations".
Pour prendre mon exemple, j'ai passé des soirées et des soirées à bercer mon fils, debout (parce que sinon ça ne marchait pas) pour qu'il s'endorme sans pleurer. Parce qu'à peine posé dans son lit il se mettait à pleurer.
J'étais épuisé et je pense que à ce moment là, le prendre simplement dans mes bras le soir et "l'écouter" pleurer, aurait été une bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1air2rien.canalblog.com/
kro
modo


Nombre de messages : 11930
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Jeu 11 Juin 2009 - 0:30

sona a écrit:
ce n'est pas que je ne PEUX PAS entendre des pleurs, je ne fais pas tout pour les etouffer, mais parce que maintenant je sais que justement c'est bien une sonnette d'alarme qui me montre qu'il faut agir

Quand on entend des pleurs, il n'y a pas que l'effet "sonnette d'alarme" qui agit, il y a aussi notre propre éducation qui intervient. Perso, avant, quand j'entendais ma fille pleurer, je ne supportais pas, il fallait absoluemnt que j'agisse très vite. Après avoir lu Solters et bien réfléchi à tout cela, je me suis rendue compte que ma réaction était en partie conditionnée par mon éducation, ce n'était pas seulement un réflexe de mammifère, c'était aussi, à certains moments, uniquement un réflexe conditionné pour avoir vu ma mère et ma grand-mère faire pareil.

sona a écrit:
Et d'ailleurs je me dis que quand un enfant rate des trucs et se met systematiquement en colère c'est qu'il y a un probleme derriere, je vois pas en quoi c'est naturel de piquer des crises quand on apprend des choses à son rythme ? c'est que le probleme est ailleurs.

Pour moi, le problème vient du fait que perrine est encore trop petite pour tenir jusqu'au soir sans dormir, mais déjà trop grande pour faire la sieste. Si les journées étaient plus longues, je pourrais lui faire faire la sieste à 18h et il n'y aurais pas de problème. Si les journées étaient plus courtes, je la coucherais à 18h. Mais là, on est à un moment "bâtard" où je ne peux pas la coucher pour la nuit, sinon, elle se réveille trop tôt le matin et est fatiguée le reste de la journée, et je ne peux pas lui faire faire une sieste sinon elle se réveille à 20h et n'a plus sommeil avant 2h du matin et n'arrive pas à se lever le lendemain matin.

Donc pour moi, c'est un problème physiquement quasi insoluble, en tous cas, dans le cadre où je travaille et où perrine va à l'école. euh

sona a écrit:
- pouvoir entendre ses colères et s'en servir comme une sonnette d'alarme décoder, et faire en sorte de trouver un meilleur equilibre pour ne plus que ca se reproduise (je parle des choses qui se répète au quotidien, pas si on se cogne une fois)

Perrine se met très souvent en colère quand elle rate quelque chose. A part quand je suis très fatiguée et que j'ai du mal à supporter ses pleurs, je ne fais rien pour l'empêcher d'avoir ces colère-là: à mon avis, c'est à elle et à elle seule de gérer ce problème et d'y trouver sa propre solution. Je ne suis contre le fait de faire en sorte que cela ne se reproduise plus, car ce serait se substituer à elle pour quelque chose qui lui appartient. j'ai confiance en elle, elle finira bien par trouver comment faire!

Si moi je cherchais à lui apprendre comment gérer ces colère-là, il et probable que je lui apprendrais surtout à les éviter, alors qu'elle peut parfaitement trouver une solution qui lui permettra de les sublimer et de s'en servir comme d'une force. Je pense qu'il faut au maximum laisser nos enfant trouver seuls des solutions à leurs problèmes, car ils le feront mieux que nous et en ressortirons plus forts. Moi, je suis juste là pour l'accompagner et lui dire que je la comprends et je la soutiens, mais aussi que j'ai confiance en sa capacité à trouver seule une réponse à son problème. euh

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudia



Nombre de messages : 1971
Age : 40
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   Mar 23 Juin 2009 - 15:06

kro a écrit:


c'est à elle et à elle seule de gérer ce problème et d'y trouver sa propre solution. Je ne suis contre le fait de faire en sorte que cela ne se reproduise plus, car ce serait se substituer à elle pour quelque chose qui lui appartient. j'ai confiance en elle, elle finira bien par trouver comment faire!

Si moi je cherchais à lui apprendre comment gérer ces colère-là, il et probable que je lui apprendrais surtout à les éviter, alors qu'elle peut parfaitement trouver une solution qui lui permettra de les sublimer et de s'en servir comme d'une force. Je pense qu'il faut au maximum laisser nos enfant trouver seuls des solutions à leurs problèmes, car ils le feront mieux que nous et en ressortirons plus forts. Moi, je suis juste là pour l'accompagner et lui dire que je la comprends et je la soutiens, mais aussi que j'ai confiance en sa capacité à trouver seule une réponse à son problème. euh

J'aime beaucoup ce que tu écris la Kro , je suis d'accord à 100% avec toi.
coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: écoute des pleurs (solters) des plus grands   

Revenir en haut Aller en bas
 
écoute des pleurs (solters) des plus grands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» écoute des pleurs (solters) des plus grands
» écoute bb avec 2 emetteurs ? ça existe ?
» Comment trouver le+ de mes arrieres grands parents
» Une animation pour les petits ......... et pour les grands
» Etude sur les pleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Activités et éducation : moyens-grands et grands-
Sauter vers: