pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aénor et moi en enfer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 17:50

Il nous est arrivé un truc à la con cette semaine, j'ai besoin d'en parler..


dans la nuit de lundi à mardi dernier, Aénor s'est réveillée plusieurs fois en hurlant de douleur, en disant "dos, dos". Puis se rendormait.
le matin, pas en forme du tout, elle ne voulait pas quitter mes bras et toutes les 10 mn environ, se tordait comme la nuit, en hurlant, puis enchaînait avec un moment d'abatttement, au point de fermer les yeux (la fatigue mais pas seulement je pense). Donc moi super inquiète, j'arrache un rendez vous à 14 h chez le toubib.
Mais vers 13 h, après une "crise", le moment d'abattement ressemblait vraiment à de l'inconscience, évanouissement ou je ne sais pas. Donc j'ai paniqué. Zhom n'était pas là (il devait rentrer sur le coup de 14 h et me laisser la voiture pour aller chez le doc), pure panique, j'appelle le 15.
on m'envoie les pompiers et le médecin de garde; Je m'attendais à voir arriver le gros pépère toubib (compétent même si obtu) mais à la place déboule une nana très jeune, en, petits mocassins et manteau simili fourrure, fin bref, pas trop à sa place dans la boue de ma cour de ferme au milieu des chiens.
Elle entre dans la maison, à peine un regard pour ma fille, elle regarde tout autour d'elle et me dit "il fait trop froid ici, pourquoi vous ne chauffez pas à 19 degrés ? pour un bébé il faut 19 degrés"...
ok ça commence bien...
elle ausculte très vaguement Aénor, pas sympa, pas douce, la conne, quoi..
elle en trouve rien, me demande la température de la petite : 36,5 à midi. Elle me dit "pas étonnant, avec un froid pareil"...
ah... je n'ai pas étendu le raisonnement avec elle sur la température de ma maison, je lui ai juste dit qu'avec le prix du fioul, 19 degrés étaient exagérés, d'autant plus que mes gosses sont habitués à vivre avec bien moins que ça et qu'ils ne s'en portent pas mal du tout... (et la veille il faisait 28 degrés dehors, ce jour là un peu de bruine mais à peine frais, j'étais en tee-shirt... donc aucune raison de chauffer à moins d'être taré...)...
elle ne pense même pas à rhabiller ma fille après l'avoir tripotée...
Donc elle ne trouve rien, mais continue à regarder partout autour d'elle. Pas de bol, vu qu'Aénor avait demandé les bras toute la matinée, je n'avais vraiment rien rangé, encore la vaisselle du petit dej sur la table, etc... en plus du bordel habituel ambiant... après, question de choix, j'aurais pu laisser hurler ma fille pendant que je nettoyais la maison en prévision d'une éventuelle visite...

Zhom arrive entre temps. Elle ne manque pas de lui demander un chèque de 49 euros par contre... (elle n'a rien fait, rien trouvé, même pas regardé quand Aénor a fait une autre crise sous son nez, heureusement, les pompiers étaient moins cons).
elle décide donc d'un transfert à l'hôpital (50 km) pour plus d'examens.
je me prépare, embarque 2/3 affaires au cas où et on décolle , zhom suivant le camion des pompiers avec Arthus.


je valide histoire de pas perdre au cas où...


Dernière édition par siobhan le Sam 25 Oct 2008 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 17:51

On arrive à l'hôpital de Chateauroux, on nous met dans un box aux urgences et on attend. Plusieurs internes passent, on raconte, etc, ça dure tout l'après midi. Puis on suspecte une infection urinaire (j'ai vraiment cru que c'était ça) mais rien à l'analyse d'urine.

comme je suis une grosse curieuse j'ai mis le nez dans le dossier qui commençait à s'épaissir et là avec zhom on a HALLUCINE : la connasse de médecin de garde avait fait un genre de rapport sur nous où elle avait écrit : "pas de" chauffage ; milieu social défavorisé"... ALors là....délire... de quel droit ? selon quels critères un tel jugement à l'emporte pièce ????? ok la maison n'est pas finie de restaurer. ok c'était un peu le bordel. mais de là à nous coller une étiquette... je ne m'en suis pas remise et dès que j'ai fini ce post, je fais un courrier à ses employeurs, à la DDASS, à l'ordre des médecins de Limoges (c'est une remplaçante et elle vient de là bas). Apparemment le milieu rural, elle ne connait pas... ELle aurait fait une visite dans les hlm du coin, surchauffés avec les gosses en train de zoner devant la télé elle aurait trouvé ça normal. mais chez nous, CAS SOCIAL direct. Catalogués parce qu'elle a eu froid chez nous et qu'elle a visité la cuisine et le salon. Qu'est-ce qu'elle sait de nous ? de nos revenus ? de notre mode de vie ? de notre niveau intellectuel ou autre ???? Vous vivez pas comme moi, vous n'êtes que des cas sociaux... ce dossier m'a suivie toute la semaine, dans les 2 hôpitaux où on est allés et je peux vous dire que je l'ai senti passer... (j'ai appris hier qu'elle a fait le même coup à une copine du coin qui a des dreads... elle est grave cette toubib...)..
ça se complique, personne n'y comprend rien. Radio abdo. puis écho abdo.là, verdict : invagination intestinale. Impossible de tirer quoi que ce soit comme explication du radiologue à part des "moui... nan"... connard...

Ils peuvent la réduire sur place et c'est parti. Ma pauvre puce, je n'ai pas pu rester avec elle car ça se fait sous examen radio, donc bombardement de rayons...
je passe...
Je récupère ma puce traumatisée. On nous met en chambre. Là l'horreur continue, pas moyen de trouver une veine pour la perf... rien que d'y repenser j'en suis malade... j'ai laissé faire trop longtemps... une main... prise de sang avec cathéter, le sang qui ne coulait pas, elles lui ont pressé le bras grave... puis la veine pète. l'autre main... la veine pète. un pied... la veine pète. là j'ai dit STOP on arrête. on fait une pause et on avise...
l'infirmière est partie, une autre est arrivée, plus compétente apparemment puisqu'elle est arrivée rapidement à trouver une veine dans la cheville après une compresse chaude pour faire gonfler.
Cathéter en place. Enorme câlin. comme je regrette... j'étais dans le speed, l'inquiétude, le soulagement qu'ils aient trouvé et réduit le truc mais je suis impardonnable de ne pas avoir exigé un patch..... je m'en veux à mort... j'en chiale rien que d'en parler...

Je la garde dans les bras, elle hurle "têter, têter"; mais pas possible car elle devait rester à jeun au moins 24 h... le cauchemar.... elle a fini par s'endormir.
Zhom est parti me chercher un truc à bouffer et il est rentré à la maison avec Arthus.

Aénor s'est vidée toute la nuit du produit de lavement, les filles m'ont filé des couches heureusement car j'ai bien dû la changer 15 fois... par contre j'ai décliné les lingettes et demandé juste un gant pour la nettoyer à l'eau sinon c'était erythème garanti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 17:51

Nuit d'enfer, elle a dormi un moment tranquille puis s'est réveillée affamée, assoiffée, envie de têter pour se réconforter et pas possible... des fils partout (perf et capteurs pour l'electro, elle n'arrêtait pas de se retourner et de tout emmêler...

finalement je l'ai sortie du lit de bébé et elle a dormi avec moi en faisant des câlins à la place de têter. PAr contre elle a vu une bouteille d'eau et était tellement déssechée que tant pis, je l'ai faite boire. ça lui a fait trop de bien...

Alors forcément les remarques des infirmières à chaque passage : "mais vous dormez avec elle ? rho lala, les mauvaises habitudes etc..." sans cesse... "mais vous n'avez pas peur qu'elle tombe ?" la sale mère crétine et indigne, quoi... tout comme ça... j'avais envie de répondre tout dans la provoc : mais si, elle tombe tout le temps du lit et quand elle tombe en plus je lui mets un coup de pied pour qu'elle comprenne... mais j'ai pas voulu aggraver mon cas vu le dossier qui me suivait...
aucun repas pour moi alors qu'elles savaient que j'allaitais, il fallait aller à l'autre bout du complexe, par l'extérieur, acheter des tickets pour pouvoir manger (toutes façons c'était fermé)... Impossible de laisser Aénor, donc j'ai pas mangé. sauf que la Mac do que zhom m'avait apporté et que j'ai fait durer jusqu'au matin... pas l'ombre d'un petit dej, queudalle. toutes façons j'avais pas faim...
Le lendemain matin, écho de contrôle et radio pour voir si l'invagination était réduite.
manque de bol, le radiologue a été infoutu de voir si c'était ok...
donc on décide de notre transfert à... Tours !!! 150 bornes de la maison, route de merde, connait personne là bas... en hélico s'il vous plaît.
Moi j'ai dit non, on va à Limoges. (charte du patient, article 1 : la personne est libre de choisir l'établissement de soins de son choix").
Là j'ai eu droit à un gros chantage : mais si vous allez à Limoges ça va prendre un temps fou, c'est dangereux pour votre fille, elle risque de se bloquer si l'invagination n'est pas réellement réduite etc... je me suis pris la gueule grave avec le toubib. Et je lui ai demandé pourquoi tant d'urgence là maintenant alors que toute la matinée s'était passée tranquille... il n'a pas su répondre, et pour cause.... A Limoges, j'ai ma maman à 3 minutes de l'hôpital, c'est un gros CHU qui est aussi compétent qu'un autre. je VOULAIS aller à Limoges. J'étais complètement affaiblie à tous les niveaux et je n'avais besoin que d'une chose : avoir quelqu'un avec moi, pour me soutenir pour pouvoir moi-même soutenir Aénor.

Finalement il a cédé et j'ai attendu le SAMU pour le transfert.
Entre temps des remarques : "mais votre fille n'est pas vaccinée ? elle est bien petite quand même et pas bien grosse... c'est sûr elle a un retard de croissance... et puis elle tousse... et puis pourquoi elle n'a pas de suivi médical entre 1 mois et 9 mois ? " etc... tout comme ça...

L'équipe du SAMU arrive pour nous prendre en charge et là le médecin du SAMU en remet une couche : "mais madame vous n'êtes pas logique, vous ne faites pas vacciner votre fille mais vous voulez qu'on la soigne " ? je n'ai trouvé ma réponse qu'après, trop tard et je le regrette : Monsieur Ducon, je ne refuse pas les soins, je n'ai jamais dit ça...
Là je l'ai arrêté tout de suite, je lui ai dit que ce n'était pas le moment pour moi d'avoir ce genre de débat et que je n'avais pas envie d'en parler avec lui.
Ils ont mis Aénor dans la coque mais elle a tenu environ 12 secondes en hurlant donc on a décidé que je voyagerais sur la civière avec elle sur moi. Du coup elle a pu dormir et correctement se reposer pendant le trajet.

Pendant le trajet on a pas mal discuté avec le toubib du SAMU qui s'est révéle un peu mooins con qu'au premier abord. Il a même tenu à attendre après l'examen pour savoir si Aénor allait bien, ça m'a touchée et il lui a offert un petit nounours avec un tee-shirt SAMU 36.

Arrivées à Limoges, bien accueillies par contre. Une équipe très sympa, qui expliquait tout, un échographe compétent qui a su voir répidement que l'invagination était bien réduite et qu'à priori tout allait bien se passer mais qu'on restait en srveillance encore un peu.

on nous monte en chambre et là... chambre double... merde.. je supporte pas, et avec Aénor à jeun les nuits étaient un cauchemar de hurlements, pas gérable pour la petite malade du lit d'à côté... je leur ai demandé de me trouver autre chose... une infirmière adorable nous a installée dans un "box", pas de toilettes, pas de douche, pas de télé, mais seules... là par contre sachant que j'allaitais, j'ai eu droit à tous les repas (dégueus mais bon, c'était déjà ça).

le soir visite du chirurgien. Moi je plaide pour une reprise de l'alimentation, au moins lait maternel. Aénor devait rester à jeun 24 h après la réduction de l'invagination et là on était environ à 28 h et elle n'en pouvait plus de ne pas têter, un supplice de plus pour elle, et au niveau de la faim, de la soif et du réconfort surtout après ce qu'elle avait subi elle avait vraiment besoin de se resourcer.Ce connard me dit après que j'aie eu insisté : " mais madame, allez-y faites la têter, mais si elle se tord de douleur cette nuit je ne me lèverai pas pour elle". Texto. C'est pas beau ça de la part d'un toubib ????
je suis restée sur le cul et ma mère aussi...
finalement je l'ai faite retêter. et elle a adoré, ça lui a fait un bien fou, ça l'a apaisée...

Le lendemain visite d'une pédiatre (une vieille peau imbuvable, moralisatrice etc) à cause du retard de croissance.
J'ai dû décrire l'alimentation d'Aénor en long et en large, exliquer qu'elle mangeait de tout mais très peu. Ma fille tétouillait pendant qu'on discutait et elle m'a dit "voyez ! regardez !, elle ne tête pas vraiment, elle ne boit rien là". Je lui ai dit, "mais je sais très bien et c'est pour ça qu'elle a des repas complets à sa disposition, tous, même le petit dejeuner alors qu'elle vient de passer 3 h à têter/tétouiller, elle a des céréales, du lait ou tout ce qu'elle veut... et une orange pressée tous les matins... là elle tétouille et elel se fait du bien. Après ce qu'elle vient de vivre c'est déjà pas mal...

Cette vieille bourrique a dû se persuader que je n'alimentais pas ma fille puisqu'elle têtait...
eet en plus elle s'était convaincue qu'on était végétariens.... quand je lui ai dit qu'Aénor baffrait de la viande crue par poignées et aodrait les tripes et le boudin elle s'est trouvée conne...

fin bref... re analyse de sang à la recherche du syndrome de chais plus quoi qui empêche d'assimiler la nourriture... on verra bien les résultats...
on a rendez-vous dans 3 semaines.
elle m'a demandé de marquer ce qu'elle mange pendant quelques jours (Xsang ! sors de mon corps !!! non je ne ferai pas de photo !!!)...

donc Aénor a repris une alimentation solide (je vous passe les détails de ce qu'on lui a servi à l'hosto, trop épouvantable la soupe à l'eau et vermicelle gluant ...), on a passé encore une journée mais surtout on l'a délivrée de la perf ! là j'ai vu revivre ma fille, qui a sauté dans ses bottes et s'est mise à courir partout en rigolant.... ça fait du bien, j'en ai pleuré de la voir redevenue comme ça...

Lutte pour avoir les papiers pour sortir (j'ai attendu 7 heures) et on est rentrées hier soir.


une vraie épreuve, à tous points de vue.
J'ai pu mesurer à quel point on pouvait être jugés, catalogués, dénigrés, méprisés à partir du moment où on ne focntionne pas comme "tout le monde". Il y a une petite généraliste remplaçante qui va prendre cher dans sa réputation... zhom a déjà commencé à y travailler au niveau local apparemment !
tout cela me renforce dans mes convictions.

J'ai pu constater malgré les affiches placardées partout dans les services pédiatriques qu'on évitait de multiplier les examens non nécessaires ou douloureux (Aénor a été mesurée 4 fois !!!!!!!! ça fait pas mal, mais elle ne supporte plus d'être touchée, manipulée etc... et le plus drôle dans l'affaire, c'est qu'aucune mesure n'était pareille et qu'elle a pris 4 cm en 24 h... délire....
Une infirmière est venue prendre sa température en pleine nuit avec un pistolet sur la tempe qui fait de la lumière vive et un bruit très aigu, elle l'a réveillée en panique et a osé me demander si elle se reposait bien... ( j'ai été méchante et j'ai répondu "oui, quand on arrête de l'emmerder quand elle dort") et en plus le truc est totalement faux : un matin Aénor avait 38,9 de tempiote... affolée j'étais... on a vérifié avec un autre thermomètre, en fait elle avait 36,3... y a pas de quoi devenir dingue là ??? on fait confiance à qui ? on fait confiance à quoi ?????
des exemples comme ça j'en ai à la pelle après ces 4 jours...
J'ai retrouvé mon Arthus tout content de revoir sa soeur et sa maman... on n'avait jamais été séparés si longtemps. Il m'a atrocement manqué...
Arthus et Aénor sont tombés dans les bras l'un de l'autre hier quand on est revenues.... là aussi j'ai pleuré...

là je vais travailler à l'aider à digérer tout ça mais je ne sais pas trop comment m'y prendre. j'ai exayé de lui expliquer au maximum au fur et à mesure, quand on y était. là on en reparle.
Elle a vraiment souffert physiquement, elle m'a dit aussi plusieurs fois qu'elle avait peur. Je ne l'ai quitée que le temps du lavement, environ 30 minutes interminables... il faut que je trouve le moyen de lui expliquer pourquoi elle a eu mal (notamment pour la pose du cathéter, elle a souffert le martyre).
si vous avez des pistes, ça m'intéresse.
etl à où je vois que je suis vraiment conne, c'est que je n'avais même pas mes fleurs de Bach sur moi tellement on et partis dans la précipitation... à la limite c'est le truc le plus important que j'aurais dû avoir sur moi.
J'ai été minable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilek
modo
avatar

Nombre de messages : 7337
Age : 36
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 18:11

Oh non, tu n'as pas été minable... Tu as eu à faire face au pire cauchemard d'une mère et tu n'as pas pèté les plombs, tu as réussi à assurer, à rester à ses côtés, à la protéger le plus possible et à vous protéger, vous.
Tu es une maman formidable, siobhan, n'en doute pas !

j'espère de tout mon coeur que ce ne sera bientôt plus qu'un sale souvenir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.our-great-adventure.net/
aimelyne

avatar

Nombre de messages : 2002
Age : 34
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 20:11

Sad OH Siobhan... c'est horrible ce que vous avez vécu !
pauvre petite Aenor :'(

ça fout la gerbe de tels jugements...elles est grave la toubib grrr tu aurais eut un poster de dora dans ta piaule et tu n'était plus cas sos' ???

J'espère que déjà d'avoir pu poser cette histoire par écrit t'aidera à digérer tout cela, et te permettra d'accompagner ta puce.
Je suis certaine qu'en te relisant, tu t'apercevras que tu as fait de ton mieux pour aider aénor et que tu as été super !

La derniere fois que j'ai vu ta fille, c'était y'a un an, elle marchait pas et elle était ronde comme une bille.... c'est normal (et heureux) qu'elle se soit affiner !?! ils sont grave les toubibs que t'as vu ? Lyse aussi n'a casi pas grossis durant la 2nd année ... et c'est le cas de beaucoup de bébé dans notre entourage.
Tant que vous y etes autant faire les ewam' mais bon.....

fleurs bisou bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 22:29

purée, c'est à vômir des "médecins" aussi inhumains!!! burp mais tellement courant en plus, malheureusement Sad

tu as vraiment fait ton maximum vu les circonstances, biquette bravo bisou coeurs soleil I love you pauvre pitchounettes toutes les deux Sad bisou

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
Mathilde

avatar

Nombre de messages : 1605
Age : 36
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 22:40

En effet, c'est l'enfer.
Tu étais là pour l'accompagner, mais je comprend que tu t'en veuilles. Face à tous ces gros cons, on en perd son latin...
C'est dur, dur...
Au départ tu étais inquiète pour ta fille, et çà a été un enchainement débile...fais la lettre pour la grosse niaise qui a dit que tu chauffais pas, cette grosse poufignasse et ces médecins GRRR!!
C'est dur de se libérer de l'habitude d'obéissance qu'on a devant ces gens là.
Tu as accompagné ta fille, tu étais là, tu es là pour lui en parler.
tout le monde se trompe, c'est les autres, pas toi.

Courage, plein d'apaisement à vous 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
razpilou

avatar

Nombre de messages : 3350
Age : 37
Localisation : 07
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 23:36

Bravo la grosse co...se burp burp
Fait la, la lettre et lâche toi Wink

Je suis vraiment désolée pour vous euh et pour ta petite puce
bisou bisou

Pour ce qui est de toi, tu as fait du mieux que tu pouvais devant l'urgence du moment et l'inquiètude, tu n'as pas à t'en vouloir tu as même fait ton maximum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrona

avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 46
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 23:53

C'est vraiment à rendre malade !
Par contre, autant je trouve l'attitude de la pétasse médecin impardonable (j'espère que vous parviendrez à vous faire entendre), autant j'aurais tendance à être plus indulgente avec les personnels hospitaliers : ils passent leur temps à réclamer des renforts, des personnels plus spécialisés (placer un catheter sur un bébé n'est pas en placer un sur un adulte ! Jamais ils n'auraient du s'acharner... mais si les services publics fonctionnaient convenablement, tu aurais eu affaire à une infirmière spécialisée qui ne se serait pas acharnée n'importe comment).
Quant aux protocoles... ils sont parfois débiles. Le coup de faire jeuner un bébé, c'est peut-être nécessaire médicalement (mais tellement hard pour le bébé !) mais le coup des mesures et prises de température variables, c'est d'une connerie sans nom...

A la fin de ton récit, j'ai eu une bouffée d'émotion de savoir qu'elle courait partout en rigolant. Tu as été parfaite Siobahn, tu es restée auprès d'elle et l'a accompagnée pendant toute cette épreuve. De tout coeur je vous souhaite de doux moments de paradis après cet enfer.

Et au fait, c'est quoi une invagination intestinale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margoton

avatar

Nombre de messages : 6669
Age : 40
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 19/11/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Sam 25 Oct 2008 - 23:54

oh quelle horreur Sad
j'imagine l'enfer que ça a été Sad

c'est tellement facile d'étiqueter les gens... J'espère que tu pourras rendre la monnaie de sa pièce à cette c*** de toubib Evil or Very Mad

Je ne sais pas comment tu pourrais aider ta fille à évacuer... déjà tu as été là pour elle, c'est l'essentiel... Le reste, tu trouveras petit à petit, fais toi confiance

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah

avatar

Nombre de messages : 5248
Localisation : Condroz - Belgique
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 0:24

les filles ont tout dit... bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letempsdetre.skynetblogs.be
1air2rien

avatar

Nombre de messages : 3165
Age : 35
Localisation : Valence
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 12:18

Sad Sad Sad



Moi je trouve que tu as été super! Je vous envoi plein d'amour et de courage pour vous remettre de cette dur épreuve! coeurs coeurs coeurs

Et n'hésite pas a faire valoir tes droits afin que ce que tu as vécu ne reproduise pas pour une autre. Le Suédois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1air2rien.canalblog.com/
flav

avatar

Nombre de messages : 4471
Age : 32
Localisation : Manche (50)
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 15:42

C'est vraiment un cauchemar! Sad Sad Sad

Pauvre petite puce bisou bisou bisou Plein de bisous pour vous deux, bon courage pour vous remettre de cet affreux épisode!
Tu as fait ce que tu as pu dans la panique, ne te reproche rien! fleurs
bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pegpeg

avatar

Nombre de messages : 2256
Age : 39
Localisation : oxford
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 16:53

plein de bisou bisou bisou bisou bisou a toutes les 2

Comme les filles je trouve que tu as été super courageuse, elle a beaucoup de chance d'avoir une maman comme toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumbebe.co.uk
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 17:44

Merci, vous êtes gentilles.
On se remet doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 19:38

quel courage tu as eu! tu es une maman formidable et je pense que ton amour a déjà beaucoup aidé ta puce a affronter tout ça!

coeurs coeurs coeurs
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine

avatar

Nombre de messages : 3719
Age : 37
Localisation : San Diego, CA, USA
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 19:54

Effectivement, c'etait l'enfer. J'ai presque pleure en lisant ton recit.

Tu as fait tout ce que tu as pu. Tu n'as quitte ta fille que lorsque cela a ete absolument necessaire et tu l'as couverte d'amour et de calins. Apres, se battre avec le personnel soignant, c'est deja pas evident quand on est informe et calme etc, alors quand on a pas les infos et qu'on voit son enfant souffrir et qu'ils sont notre seul espoir, c'est une autre histoire.

Tu as fait tout ce que tu as pu, je suis sure qu'Aenor le sait et le sent et j'espere que vous vous remettrez tous tres vite de ce douloureux episode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10631
Age : 37
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 19:59

Punaise, ça me tue, moi, ce genre de diablotin diablotin diablotin diablotin diablotin de médecins et leurs accolytes "mandatés pour le bien commun" Le Suédois ! Le Suédois ! Le Suédois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siobhan

avatar

Nombre de messages : 1816
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 22:03

Merci pour vos messages...
on a maintenant un problème avec un retard de croissance avéré...
à suivre...
j'espère qu'une chose, c'est qu'aux analyses elle n'ait aucune carence et que tout soit normal...
d'abord ça fera la nique à la vieille peau de pédiatre, et aussi ça voudra dire que ma fille n'est pas malade, juste crevette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
razpilou

avatar

Nombre de messages : 3350
Age : 37
Localisation : 07
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 22:16

Ouais ouais ouais ... attend de voir les analyses Wink

Ici j'ai 2 spécimens de crevettes (8kg à 17 mois et 13 kg à 3 ans passé) alors les beaux discours comme les tiens j'en ai entendu ... et la caravanne passa ========>>>

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 22:21

font ch*** avec leurs statistiques Rolling Eyes ils ont compris ce que c'est qu'une MOYENNE ?! bande de nains!!! marteau (oui, je sais, c'est pas sympas pour les nains tire la langue ) en tout cas eux ils sont bien dans la moyenne statistique de la connerie ambiante! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 11958
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Dim 26 Oct 2008 - 23:55

ben, c'est clair que tu as été super! bravo je ne vois pas ce que tu aurais pu faire de mieux, tu as parfaitement géré la situation au maximum de ce que tu pouvais faire étant donné les circonstance... Oui, évidemment, dans l'idéal, tu aurais dû convaincre tout le personnel hospitalier de revoir leur façon d'accueillir et de soigner les malades mais bon.... Rolling Eyes Rolling Eyes C'était sans doute "un chouaïa" trop te demander.... Rolling Eyes Rolling Eyes Plus sérieusement, c'est déjà tellement dur de bien agir quand on a en face de soi une seule personne sans formation médicale mais convaincue que l'hypermédicalisation est la réponse à tout, alors quand on a en face de soi des dizaines de médecins et d'infirmières, c'est mission impossible! confus

J'espère que ça va aller mieux maintenant. bisou

siobhan a écrit:
on a maintenant un problème avec un retard de croissance avéré...

Ca veut dire quoi exactement "avéré"? Ma fille est très maigrelette et chaque médecin qui la regarde me dit d'un air entendu "elle n'est pas grosse, hein". Si je regarde les courbes, elle est tout de même au dessus de la courbe des 5% (c'est à dire qu'il y a quand même 5% d'enfants qui sont plus maigres qu'elle), donc franchement, je ne vois vraiment pas en quoi son cas serait pathologique! Rolling Eyes (Elle fait 12 kilos à 3 ans et demi avec une taille tout a fait moyenne pour son age). D'ailleurs, jusqu'à présent, tous les médecins ont laissé filé leur remarque sans rien faire, mais j'ai eu droit ensuite au bataillon de questions, histoire de tester un peu si je ne suis pas trop une originale... Rolling Eyes

Bref, fait attention, car vu ce que la nenette a écrit dans ton dossier et vu ta vision du monde assez éloignée de la leur, ils sont capable d'avoir bien plus de soupçons infondés que si tu étais l'épouse d'un notable et que tu arrivais en manteau de fourure.... Rolling Eyes Donc ne te laisse pas non plus emmerder sous pretexte qu'ils ont envie de se rassurer. bisou

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano

avatar

Nombre de messages : 10631
Age : 37
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Lun 27 Oct 2008 - 11:02

Tu sais, Mamy, même mon grand avec ses 19kg à presque 4 ans, quand on fait le rapport poids/taille, il fait partie des "maigres"... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
àtiredailes

avatar

Nombre de messages : 7599
Age : 42
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Lun 27 Oct 2008 - 14:39

Siobhan, j'ai lu ce post hier, mais je voulais réfléchir avant d'écrire quelque chose...car j'avais plein d'idées en tête.

Il y a déjà des choses que je juge inaceptables, et ce qui me fait le plus réagir, même si pour toi c'est certainement un détail, c'est l'ambulancier qui te parle de ton refus de vacciner et te fait remarquer qu'après tu demandes tout de même qu'on soigne ton enfant Shocked grrr
Si ta fille était vaccinée, bien sur, elle n'aurait rien eu de tout cela...
Et il est qui, ce mec, dans le dispositif, pour se permettre une seule remarque ? son boulot, c'est de déplacer les gens d'un point A à un point B, de préférence avec le sourire, ses états d'âmes, on s'en tape grrr

Ensuite, à la lecture de tout cela, cela sent à plein nez l'enquête sociale (on en a pour moins que cela, hein, j'y suis passée il y 10 mois Rolling Eyes ).
Donc, blinde toi, reste convaincue que tes enfants sont bien nourris, que tu leur donnes ce dont ils ont besoin.
Ma grande est au dessus des courbes de taille, mais à presque 4 ans, elle fait 13 kg...numéro bis est aussi très longue, pour 9,5 kg à 17 mois...et cela ne signifie rien, seulement que ce sont des tempéraments qui mangent sans grossir, et qui s'en plaindra dans une future société d'obèses...

On peut comprendre la réaction du médecin urgentiste, qui ne te connait pas, arrive sur un appel et trouve un enfant malade. Il fait frais chez toi, il y a du bordel car les dernières heures ont été vécues dans la panique...elle ne peut pas savoir que tu couvres correctement des gamins, que d'habitude, c'est rangé chez toi comme dans la majorité des familles, et que vos enfants sont cocoonés.
Imagine si elle ne signalait rien et que vous soyez les Ténardier ?
Il vaut mieux signaler pour rien que passer à côté de quelque chose.
Tu peux prendre rdv avec l'assistante sociale de l'hôpital pour dire que tu comprends ce qu'elle a écrit au vu de ce qu'elle a vu, mais expliquer les raisons du décor.
Cela cloturera la polémique.

Et n'oublions pas qu'un allopathe reste un allopathe, avec ses convictions débiles.
J'ai entendu aussi que la température de nos filles était basse ca nous chauffions à 19 °C fou
Faut il mettre sa maison à 37° pour que nos enfants aient cette température là ?

Recentre toi Siobhan, tu as assuré comme une chef avec les moyens que tu avais dans une situation pas évidente, tu es une mère attentive à tes momes et tu les soignes bien.
Le reste, c'est du détail...
Cocoone ta puce, et croisons les doigts pour que l'invagination soit définitivement derrière vous, là est l'important !!

bisou à toute la petite famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olganisa



Nombre de messages : 375
Age : 44
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   Lun 27 Oct 2008 - 17:02

outre l'horreur de cet incident, que toute mère/père aurait vécu de la même façon, je n'imagine même pas le stress qu'ils vous ont mis à toi et aussi à ta fille à vous traiter comme ça.
Tu n'as pas été minable simplement car tu es restée concentrée sur ta fille, malgré les attaques.
Je suis une grande gueule et si tu es comme moi j'imagine qu'il a du falloi ravaler ta grogne pour ne pas les niaquer en retour de leurs bons conseils et jugements.
C'est déjà difficile de devoir toujours justifier ces choix quand ils sont différents la masse, mais dans une situation pareille c'est carrément cruel pour des gens si bien attentionnés.
Ton post et cette expérience m'ont vraiment fendu le coeur.
Je suis sûre que ce n'est absolument pas grave ce retard de croissance pour ta fille, mais "avéré" est un épithète tellement pompeux et imposant qu'ils doivent s'en gargariser. Comme dit Catherine c'est une moyenne, mon fils n'a pas 6 ans et mesure 1m30, je fais quoi je lui coupe les jambes au niveau des genoux ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aénor et moi en enfer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aénor et moi en enfer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le bisounours de l'enfer :p
» 21 février 1916 : L'enfer de Verdun
» L’Enfer est pavé de bonnes intentions [PV : Mr Sinister]
» L'enfer comment elle pisse !
» RMC Découverte : "Champs de Bataille : 1944, Dans l'Enfer des haies".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Santé des enfants, on va dire avant six ans...-
Sauter vers: