pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Autorité la méthode douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Matrona



Nombre de messages : 4212
Age : 46
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Jeu 12 Avr 2007 - 15:31

Je comrpends ce que tu veux dire titimc, le problème, c'est que tes propos sont généralistes et catégoriques. Ton exemple n'y change rien. On pourrait aussi dire que dans le temps de ma graznd-mère, on disait que "le lait maternel appartient de droit à l'enfant"... et considérer le biberonnage comme un progrès absolu inconditionnellement, parce que la science avance. Bof bof !
Encore avant les affiches que tu exposes, les enfants ne quittaient pas leur maman, et l'éducation n'était pas déléguée, l'affection maternelle étant privilégiée (dans les tableaux anciens, poin t d'école, les enfants sont toujours dans les pattes de tout le monde, vivant pleinement "avec" et non parqués séparément des adultes). A t-on progressé en généralisant ce qu'on voit sur tes affiches pour régressé ensuite ? Alors progrès par rapport à qui, à quoi et quand ?
Dans d'autres pays, les enfants étaient élevés par "le gynécée" (la communauté des femmes)... et aujourd'hui manient la kalashnikov dès ans. Est-ce que l'éducation "progresse" nécessairement ?
Dernier exemple (je les prends au pif, je peux en trouver autant abondant dans le sens de ce que tu avances bien sûr, c'est juste pour te montrer pourquoi je ne peux pas DU TOUT adhérer à ta présentation des choses même si je partages certaines visions de l'éducation données dans l'article ci-dessus, valides dans notre société - et en rien universels bien sûr !) ; dernier exemple donc : La loi De Robien ajoute un programme de langue vivante et d'informatique dès le CP, sans heures ajoutées... programme qui donc nécessairement rogne sur le français, dont on clame partout que le niveau baisse dramatiquement dans les écoles françaises. Est-ce un progrès ?

Personnellement, je ne le crois pas. Je pense que les critères sont nombreux, et que la réponse change en fonction du point de vue sur lequel on se place.

Sona, Claudia, j'aimerais vraiment vous répondre dans le détail, mais ce sera plus rapide de lire un bouquin... et plus clair ! A défaut, il existe un article intéressant sur le sujet disponible en ligne qui débroussaille le sujet et donne déjà pas mal de pistes anthropologiques :
Jean-Luc Lamotte, La maternelle (cliquer sur le lien). Le ton est un peu incisif, mais je le trouve assez clair. (Tiens d'ailleurs Bagh, un de ces quatre faudra que je récupère mon original quand tu l'auras lu)
Ce type d'article ne préconise rien concernant l'éducation de nos enfants, il déconstruit et interroge nos pratiques sociales, qui n'ont rien d'universel C'est cela qui m'intéresse. Nous n'avons pas frocément raison, mais comme dit Pimoos, nous fonctionnons à l'instinct, en tatonnant... et c'est en réfléchissant (c'esy-à-dire en doutant) qu'on avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo


Nombre de messages : 11905
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Lun 16 Avr 2007 - 0:33

Matrona a écrit:
Je te recommande la lecture de Quentel (deux bouquins qui peuvent se commander dans n'importe quelle librairie chez DeBoeck : "l'enfant" et "le parent". Tu ne seras pas déçue

Matrona, c'est quoi le "niveau" du bouquin? C'est lisible ou c'est vraiment pour des spécialistes?

En ce qui concerne l'article initial, moi, je suis assez d'accord avec ce qui y est dit. Framboisine, pourtant, je suis d'accord avec toi au sujet de l'autorité (voir l'autre fil), mais pour le coup, je ne crois pas que ce soit "cacher son autorité" que de "mettre les formes" à nos ordres. Pour ma part, j'essaye de dire tout le temps "s'il te plait" quand j'ordonne quelque chose à perrine (sauf danger immédiat, bien entendu), mais bien entendu ce "s'il te plait" n'est que formel, car il faudra bien qu'elle fasse ce que je lui demande. euh

Il me semble que, dans notre société, cettte histoire de forme fait une grande différence, car "mettre les formes" c'est respecter l'autre (enfin, j'ai l'impression que c'est comme ça que c'est vécu dans notre société): en effet, si quelqu'un te dit "fais ça", tu vas tout de suite penser "il me traite comme un chien, je ne suis pas à sa botte", alors qu'en te disant "est-ce que tu peux faire ça s'il te plait" ça passe mieux, même si en réalité tu n'as pas plus le choix qu'avec l'autre formule. euh J'ai été élevée dans une banlieue dite "difficile", et je sais que le "s'il te plait" était un sujet extrémement sensible là-bas, mais il me semble que c'est pareil ailleurs.

Sinon, pour ce qui est du "faux choix" et autres techniques, pourquoi pas, moi, je ne suis pas contre, mais il ne faut pas en faire la panacée, je pense. A certains moment,si les enfants ont besoin de cela, et si ça peut nous aider à prévenir des crises, c'est très bien, mais pour moi, ce n'est pas un "truc essentiel" que tout parent doit savoir Rolling Eyes . Je ne vois pas de mal à utiliser ces astuces de temps en temps, mais je ne vois pas non plus de mal à ne jamais les utiliser. A mon sens, ce ne sont que des techniques pour nous rendre la vie plus facile.

Entre adultes, nous utilisons aussi de telles techniques: certains font montre d'une extrème dextérité à convaincre les autres de faire ce qu'ils veulent, d'autres non, peu importe. On peut plaindre ceux qui prennent toujours les autres à rebrousse-poil, de sorte qu'ils ne sont jamais obéis, on peut blâmer ceux qui abusent de leur pouvoir de séduction pour faire faire n'importe quoi aux autres, mais dans l'immense majorité, les gens sont simplement plus ou moins doués à ce petit jeu, ça n'a pas d'importance, chacun a ses propres limitations et ses points forts sur lesquels il peut s'appuyer. Wink

_________________
Smile

caro


Dernière édition par le Lun 16 Avr 2007 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinano



Nombre de messages : 10621
Age : 37
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Lun 16 Avr 2007 - 10:41

Le problème, c'est que les méthodes qui marchent pour certains enfants ne sont pas applicables à d'autres...
Chez nous (et ça n'est que notre expérience), par exemple, on laisse rarement le choix, parce que ça se solde généralement par des crises (et les colères de Raphaël sont redoutables). Donc on impose les "Viens au bain", "Tiens tes manches pour mettre le gilet", "On va à la sieste"; on laisse le choix sur "Tu veux un yaourt ou une compote?", Compote de poire ou châtaigne?" "Tu emmènes Gustave ou Lapinou en promenade?"
Bref pour les choses "essentielles" (le mot est mal choisi), on impose; pour le contingent, on laisse choisir.

Après, comme Mamy, je trouve que l'autorité dépend pas mal de la force de persuasion, de la diplomatie, du climat de confiance... On prenait l'exemple de l'éducation nationale; on a tous connu des profs qui n'obtenaient le silence qu'à coup d'heures de retenue et pétaient les plombs en classe face au manque de respect, d'autres au contraire ont "le truc en plus" qui leur confère une autorité souveraine, presque sans besoin de faire des remises au point. Ca tient beaucoup à la personnalité.
Chez les parents aussi, j'imagine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine



Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Lun 16 Avr 2007 - 12:01

clair! ici, si on nedit pas "s"il te plait" à Jo, elle nous envoie péter ou nous ignore royalement rit jaune Rolling Eyes parcontre avec Madeleine, tu peux dire s'il te plait, la plupart du temps elle fini par écouter à la troisième injonction après avoir monté le ton, c'est épuisant marteau

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
kro
modo


Nombre de messages : 11905
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Lun 16 Avr 2007 - 22:58

Hinano a écrit:
Chez nous (et ça n'est que notre expérience), par exemple, on laisse rarement le choix, parce que ça se solde généralement par des crises (et les colères de Raphaël sont redoutables). Donc on impose

Ca me fait penser à un truc: ma mère m'a toujours dit qu'étant petite, les choix me faisaient flipper. euh Même si elle me demandait un truc tout con comme "poire ou pomme?", je ne savais pas choisir, et encore maintenant, je peux me prendre des suées à faire des choix, j'ai absolument besoin de temps et de réflexion pour faire un choix, même un choix tout bête (genre "pomme ou poire?"). Je me souviens encore des fois ou ma mère me demandait de choisir, et moi, je commençais à flipper, je me demandais ce qu'il fallait choisir, j'angoissais, et ma mère qui insistait pour que je choisisse, et moi qui flippais encore plus... confus

Bref, je ne crois pas non plus que donner le choix soit forcément sécurisant ou confortable, du moins pour tous les enfants: c'est peut-être d'ailleurs ce qu'exprime Raphael en crisant lorsque vous lui donnez le choix, peut-être qu'il est comme moi, que ça lui fait peur. Je pense que (au moins pour certains enfants, si ce n'est pour tous à plus ou moins grande échelle) un choix est aussi générateur d'angoisse et d'insécurité: "mais qu'est-ce qu'on veut de moi? et si je choisis ça et que je me gourre? qu'est-ce que maman voudrait que je choisisse?" Rolling Eyes

Bref, c'est sans doute lié à la personalité de chacun et à notre histoire perso (moi je vois ce qui a pu m'ammener à flipper au moindre choix), mais je ne pense pas que donner le choix soit forcément bien vécu par un enfant, d'autant plus que, contrairement à un adulte, il est très loin de maitriser tous les tenants et aboutissants de ses choix (enfin, quand je dis "contrairement à un adulte", c'est façon de parler, car un adulte ne maitrise pas non plus toutes les conséquences de ses choix Rolling Eyes mais il est peut-être mieux armé pour y faire face euh )

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilek
modo


Nombre de messages : 7337
Age : 36
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mar 17 Avr 2007 - 0:49

Hinano a écrit:
on a tous connu des profs qui n'obtenaient le silence qu'à coup d'heures de retenue et pétaient les plombs en classe face au manque de respect, d'autres au contraire ont "le truc en plus" qui leur confère une autorité souveraine, presque sans besoin de faire des remises au point. Ca tient beaucoup à la personnalité.

Sad Sad Sad Sad

(ok, ça n'a rien à voir avec le sujet... chut )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.our-great-adventure.net/
titimc



Nombre de messages : 562
Age : 52
Localisation : Nord
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mar 17 Avr 2007 - 1:37

Plusieurs choses ;

Imaginez-vous au boulot, un chef vient vous voir, vous donne un ordre sec sans un s'il te plait, sans merci. comme un chien. Choquant non ? Il existe des chefs comme ça, ils sont généralement detestés par leurs subordonnés.
Il en va de même pour les enfants dire stp au bout d'un ordre c'est être poli et par la-même lui apprendre, par l'exemple. Ne vous attendez-pas à ce que votre enfant demande quelque chose en disant s'il te plait si vous ne le lui dites jamais. Vous serez obliger de lui répéter encore et encore d'être poli, alors que si vous l'integrez dès le départ dans votre langage à son égard, ca devient l'évidence. Le stp est de rigueur pour tout le monde, adulte ou enfant par la plus élementaire politesse !

J'ai lu l'article sité par matrona je m'inscris en faux sur beaucoup de chose, il existe d'autres références. Je livre quelques idées qui me sont venues dans l'instant de la lecture :

Citation :
D’autre part le jouet, qui a une telle importance économique aujourd’hui, n’a pas toujours existé. Ainsi la poupée, par exemple, était une figurine de mode destinée à faire de la réclame auprès des adultes, et lorsque la robe était confectionnée, on abandonnait le mannequin miniature aux gamines : « Allez ! Amuse-toi avec ça, ça te passeras les nerfs ! ».
Je suis en désaccord complet là-dessus, instinctivement l'enfant crée une reproduction du monde de l'adulte pour mieux l'intégrer; un exemple très concret : ma mamie coeurs (1892-1980) née dans la campagne en limousin, d'une maman célibataire, très pauvre, me racontait que, toute petite, elle prenait les épis de maïs dans les champs pour s'en faire des poupées. Elle m'avait montré comment elle faisait pour leur faire des cheveux et une robe et c'est surement une pratique instinctive immémoriale depuis que la petite fille est petite fille. Que notre société consumériste reprenne ce besoin primaire pour faire du fric dessus, c'est un autre sujet.

Sur le moyen-âge l'auteur mélange les genres : les enfants d'alors s'habillaient avec des affaires d'adultes probablement dans les couches pauvres de la population, on peut d'ailleurs faire un parallèle entre l'afrique actuelle et l'europe de ce temps : le bambin allait le plus souvent cul nul tant qu'il n'était pas propre et ce encore plus dans le sud que le nord pour des raisons météorologique. Ce n'étais pas le cas des "classes" seigneuriales (une classe bourgeoise ne se mettant en place qu'à partir de la mal nommée renaissance) que l'enfant soit habillé "à la mode" de l'adulte ok mais les vêtements sont faits pour lui et à sa taille. Je suis d'accord avec l'auteur pour dire que tous les membres de la famille vivaient ensemble, dormaient ensemble. Mais, c'est la survie et le manque de place qui faisait loi, notamment en hiver ou même l'invité de passage dormait avec le maître de maison et le plus souvent à poil !!!! (lire par ex. la nuit au moyen-âge - jean verdon)

Citation :
A Rome, c’était la distinction très clairement marquée de l’enfance et du juvénat. Comme je vous le disais en commençant, l’enfance était généralement confiée à la femme : le gosse restait dans le gynécée jusqu’à son initiation. ... mais il renonçait à exercer ce plein droit tout de suite pour pouvoir se former dans la société des hommes (bien plus rigoureuse que l’institution au sein du gynécée).
Ah voilà une période que tu maîtrise matrona Wink
L'auteur oublie de préciser (innocemment ?) que seul le garçon pouvait sortir du gynécée et acceder aux savoirs. La fille ou la femme n'étant un sujet n'ayant que très peu de droit et sous la loi du père ou du mari. Dans le meme esprit un nourisson s'il ne recevait pas l'agrément du pater familias pouvait être tuer. Allez, encore un effort et Jean-Luc Lamotte nous pondra un article prouvant l'infériorité historique, physiologique de la femme par rapport à l'homme et l'ineptie de lui donner des droits, y'en a qui en rêve (pas taper je plaisante Laughing )

Idéologiquement l'auteur refuse de lier biologie et termes d'identification. Je ne le suis pas (d'autres non plus heureusement) pour moi l'enfance existe bel et bien, caractérisée par différents stades et périodes d'évolution partant du nourrisson, bébé, bambin, petit enfant, enfant, pré-ado, ado (après théoriquement les hormones poussent l'ado à connaître le loup Very Happy et quitter père et mère).

Je pense que si nous connaissons un progrès social, technique fulgurant depuis 100 ans c'est aussi parce que la société c'est penchée sur l'enfance et ses besoins spécifiques. De la façon dont nous traitons nos enfants, leur cerveau, leur créativité. Il reste encore énormément de progrès à faire mais c'est l'évidence que nous allons vers du mieux.

Pour ce qui est des images que j'ai mise, elles illustrent le progrès de l'accueil de nos enfants, avant une crèche c'était comme ça, ne l'oublions pas. Lorsque tu laisse ton enfant à une halte garderie ou à une crèche, matrona, tu peux mesurer le chemin parcouru, accepterais-tu que ton enfant soit parqué comme celà ? L'enfant n'est plus un tube digestif, c'est un être humain en chemin et qui doit avoir autant de respect et de droits qu'un vieillard.


Dernière édition par le Mer 18 Avr 2007 - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagauloiseblog.canalblog.com
morgane9513



Nombre de messages : 55
Age : 46
Localisation : dordogne
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mar 17 Avr 2007 - 20:49

Ilek a écrit:
Hinano a écrit:
on a tous connu des profs qui n'obtenaient le silence qu'à coup d'heures de retenue et pétaient les plombs en classe face au manque de respect, d'autres au contraire ont "le truc en plus" qui leur confère une autorité souveraine, presque sans besoin de faire des remises au point. Ca tient beaucoup à la personnalité.

Sad Sad Sad Sad

(ok, ça n'a rien à voir avec le sujet... chut )

Dsl mais c'est pourtant une réalité.. c'est bien pour ça que je n'arrive plus à,exercer mon métier de prof... je suis HS, donc je pars par la petite porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo


Nombre de messages : 11905
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mar 17 Avr 2007 - 23:14

coucou morgane! coucou (moi aussi, je suis HS, pour le coup, mais c'est pas grave! )

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sona



Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mar 17 Avr 2007 - 23:40

mamykro a écrit:

Ca me fait penser à un truc: ma mère m'a toujours dit qu'étant petite, les choix me faisaient flipper. euh Même si elle me demandait un truc tout con comme "poire ou pomme?", je ne savais pas choisir, et encore maintenant, je peux me prendre des suées à faire des choix, j'ai absolument besoin de temps et de réflexion pour faire un choix, même un choix tout bête (genre "pomme ou poire?"). Je me souviens encore des fois ou ma mère me demandait de choisir, et moi, je commençais à flipper, je me demandais ce qu'il fallait choisir, j'angoissais, et ma mère qui insistait pour que je choisisse, et moi qui flippais encore plus... confus

Bref, je ne crois pas non plus que donner le choix soit forcément sécurisant ou confortable, du moins pour tous les enfants: c'est peut-être d'ailleurs ce qu'exprime Raphael en crisant lorsque vous lui donnez le choix, peut-être qu'il est comme moi, que ça lui fait peur. Je pense que (au moins pour certains enfants, si ce n'est pour tous à plus ou moins grande échelle) un choix est aussi générateur d'angoisse et d'insécurité: "mais qu'est-ce qu'on veut de moi? et si je choisis ça et que je me gourre? qu'est-ce que maman voudrait que je choisisse?" Rolling Eyes

Bref, c'est sans doute lié à la personalité de chacun et à notre histoire perso (moi je vois ce qui a pu m'ammener à flipper au moindre choix), mais je ne pense pas que donner le choix soit forcément bien vécu par un enfant, d'autant plus que, contrairement à un adulte, il est très loin de maitriser tous les tenants et aboutissants de ses choix (enfin, quand je dis "contrairement à un adulte", c'est façon de parler, car un adulte ne maitrise pas non plus toutes les conséquences de ses choix Rolling Eyes mais il est peut-être mieux armé pour y faire face euh )

je pense que c'est bcp plus compliqué que tout ca, deja on ne va pas constamment demander à l'enfant de choisir entre "bleu ou noir, ou pomme ou poire", evidemment c'est stressant au bout du compte, je crois qu'il y a une difference aussi entre faire un choix seul et constamment demander de choisir entre 2 choses !
Quand on demande à un enfant (et à n'importe qui d'ailleurs de faire un choix entre 2 choses), ca impose forcement qu'il fasse le deuil de la chose qu'il n'a pas choisi (meme si il s'agissait simplement de la compote à la pomme ), en gros demander constamment à un enfant de faire le deuil de quelque chose c'est quand meme bien angoissant au fond !!

Je prends l'exemple de l'achat d'une maison (puisque je suis en plein ds ce sujet) : la perspective d'aller chercher la maison qui je voudrais acheter me plait beaucoup, par contre la perspective de choisir entre 2 maisons va m'angoisser (sauf si le choix va etre extremement clair)...
Le manque d'information egalement sur les choix que l'on a à faire peut etre aussi tres angoissant (par exemple si on ne connait meme pas le prix des maisons, ou si on ne connait meme pas le gout des 2 parfums de glace et qu'on doit en choisir un seul, etc.)

Je pense que tout est question de nuance, et que quand on dit que certaines "methodes" (je n'aime pas trop ce mot) ne marchent pas sur untel, c'est qu'il y a plusieurs facons d'appliquer cette meme methode, tout comme ceux qui mettent des fessées (par choix) expriment le fait que s'ils n'en mettent pas leur enfant "ne comprend rien", tandis que d'autres malgres les fessées données leur enfant ne vont rien entendre...
ce n'est pas pour autant qu'on peut dire que certains enfants ont besoin de fessées et d'autres non selon leur personnalité !
C'est aussi tout un ensemble, un quotidien, ce n'est parce qu'un parent va tout à coup se montrer respectueux envers son enfant que son enfant va se comporter comme un enfant qui est respecté : bien sur dans ce cas la plupart des parents vont dire que ca ne marche donc pas et que ca depend de la personnalité de l'enfant et qu'il doit appliquer une methode qui fonctionne mieux (par exemple etre autoritaire).
Je crois qu'il s'agit plus d'apprendre à se faire respecter- et donc à respecter- (j'ai pas dit que c'etait evident, surtout quand on a eu l'habitude de ne pas l'etre...), plutot que d'avoir une autorité souveraine naturelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kro
modo


Nombre de messages : 11905
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 0:22

sona a écrit:
je pense que c'est bcp plus compliqué que tout ca, deja on ne va pas constamment demander à l'enfant de choisir entre "bleu ou noir, ou pomme ou poire", evidemment c'est stressant au bout du compte, je crois qu'il y a une difference aussi entre faire un choix seul et constamment demander de choisir entre 2 choses !
Quand on demande à un enfant (et à n'importe qui d'ailleurs de faire un choix entre 2 choses), ca impose forcement qu'il fasse le deuil de la chose qu'il n'a pas choisi (meme si il s'agissait simplement de la compote à la pomme ), en gros demander constamment à un enfant de faire le deuil de quelque chose c'est quand meme bien angoissant au fond !!

Je t'assure que ma mère ne me demandait pas sans cesse de choisir, et qu'elle se donnait les moyens pour me donner un minimum de renseignements pour que je puisse choisir. Pourtant, le moindre choix m'angoissait (et m'agoisse toujours d'ailleurs). euh Moi, je crois que c'est aussi une question de personalité. Peut-être que je suis un "cas pathologique" de l'angoisse du choix, mais je pense que le choix est angoissant, comme tu le dis, et particulièrement pour les enfants, du moins pour certains enfants. euh

Je pense aussi que c'est très sécurisant pour un enfant que ses parents lui ordonnent des trucs: ça suppose que ses parents savent ce qu'ils font, et aussi qu'ils prennent soin de lui, qu'il compte pour eux. Ca évite aussi que l'enfant doive se lancer dans l'inconnu, papa et maman savent ce qu'il faut faire et le lui dise. Le besoin de sécurité est aussi un besoin pour l'enfant. Bien entendu, il ne faut pas verser dans l'extrème et tout règler de A à Z à la place de son enfant. Rolling Eyes

Bref, tout ça pour dire que je pense qu'un enfant a certes besoin de choix et de liberté, mais il a aussi besoin qu'on lui donne des ordres, qu'on lui dise quoi faire et qu'on ne lui donne pas le choix. Après, il faut trouver son équilibre, bien sûr, les extrèmes de chaque côté étant à éviter Wink

sona a écrit:
Je pense que tout est question de nuance, et que quand on dit que certaines "methodes" (je n'aime pas trop ce mot) ne marchent pas sur untel, c'est qu'il y a plusieurs facons d'appliquer cette meme methode

Oui, tout est question de nuance, mais je pense tout de même que, selon la personalité de chacun, il y a des choses qui marchent plus ou moins bien avec certains enfant: bien entendu, pour aucun enfant il n'y a "le remède miracle" qui marche à tous les coups, ni au contraire "la méthode qui ne convient jamais". Chaque méthode peut-être plus ou moins "adaptée" à la personalité d'un enfant pour fonctionner, mais cela fonctionnera tout de même plus ou moins bien en fonction de la personalité de l'enfant.

Ca ne veut pas dire qu'il faut bânir telle ou telle méthode pour un enfant (par exemple, c'est pas parce que choisir m'angoissait qu'il aurait fallu que mes parents ne me donnent jamais aucun choix Wink ), mais ça veut dire qu'il faut savoir que, même en les adaptant, il y aura des méthodes qui rencontreront moins de succès chez certains enfants (par exemple pour mon cas, mes parents savaient qu'il ne pouviat pas me demander de faire un choix dans l'urgence: si ils étaient pressés, il ne me demandaient pas de choisir ou alors ils s'organisaient pour s'y prendre à l'avance)

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titimc



Nombre de messages : 562
Age : 52
Localisation : Nord
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 14:54

Pourtant la vie n'est faite que de choix, amoureux, professionnels, d'opinion, des choix de vie quoi ! Si nous n'apprenons pas à faire des choix à nos enfants comment en faire des adultes qui savent choissirent ce qui leur correspond ? Elle vient peut-être de la ton angoisse, mamykro, c'est qu'on te laissait face au choix sans t'aider, sans te guider. Car pour moi le mot central de l'éducation plutôt qu'ordonner c'est de guider, un parent c'est avant tout un guide, celui qui montre le chemin.

Bon là vous parler de nourriture, il faut voir les goûts et les couleurs, déjà à la base on aime certains gôuts d'aliment et ce tout petit petit (des goûts qui se déterminent dans le ventre de la maman) et puis on peut guider en discutant par exemple choisir entre plusieurs fruits si l'enfant ne sait pas on peut lui faire sentir, parler des couleurs, parler des fruits de saison (j'ai un chouette poster qui montre les fruits selon les saisons dans la cuisine et hannah si interesse beaucoup, tiens je dois l'avoir en pdf faut que je vous cherche ça).

Le choix c'est savoir reconnaître quand une envie est plus forte qu'une autre. Si on n'apprend pas à reconnaître nos envies la vie est plus difficile à vivre.

Le choix c'est faire un deuil, mais la vie n'est faite que de ça aussi, des mini-deuils, entre deux maisons, entre deux jobs, entre plusieurs type d'étude jusqu'à hélas faire un jour le deuil de la vie, de la relation, de nos proches Sad

Et peut-être que notre société serait moins "angoissée" (rappelons nous que la france a le triste record mondial de prise d'anti-depresseur) si tout petit on aprennait à reconnaître nos envies et à faire des choix. C'est le rôle du parent de faire s'épanouir la personnalité de l'enfant en lui faisant reconnaître ce qu'il aime au fond de lui. C'est difficile, mais quelle mission !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagauloiseblog.canalblog.com
pimoos



Nombre de messages : 2796
Age : 37
Localisation : Au pays de la saucisse et du fromage
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 16:07

cette histoire me parle beaucoup car j'ai reconnu chez june une certaine angoisse à avoir trop de choix aussi mamy!
je le disais je ne sais plus ou d'ailleurs: à une époque, on laissait beaucoup de choix à june et elle nous a fait une crise assez terrible qui s'est résolue dés qu'on a décidé de lui laisser certains choix mais plus restreints.
J'imagine qu'il doit y avoir une part de personnalité car nous ne sommes pas tous égaux face aux réactions, je rappelle au passage que deux enfants élevés de la même façon n'auront pas toujours les mêmes réactions, les même comportements etc. c'est bien que nous avons tous une personnalité propre qui se developpe et ce dés tout petit.

je pense aussi que c'est une affaire d'âge!
peut-être tes parents ont ils commencé à te laisser le choix sur certaines choses trop tôt ce qui représentait une angoisse pour toi car tu n'étais pas certaine de faire le bon choix puisque tu n'avais pas assez d'expérience.

je crois que pour ce qui est de june ce choix qu'elle avait l'angoissait car elle ne se sentait plus assez "encadrée" par nous, elle avait besoin de sentir qu'on était là pour lui montrer la voie, le chemin pour être rassurée et apprendre tout simplement!
aujourd'hui, elle est plus grande donc on lui laisse pas mal de choix mais les demandes viennent essentiellement d'elle.




tout à fait autre chose, je voudrai revenir sur le pb des limites, des cadres qu'on fixe ou pas à nos enfants et de quelle manière.
moi enfant j'avais des parents trés strictes sur certains points et extrêmement laxistes sur d'autres et je vivais les deux trés mal. J'étais entourée d'amies qui avaient des parents trés intellos, qui s'occupaient énormément d'eux, que surveillaient leurs devoirs et qui s'impliquaient dans leur vie et leur scolarité et j'ai trés mal vécu le fait de ne pas avoir des parents comme ça. moi aussi j'aurai aimé qu'on me fixe des limites, qu'on surveille mon travail, qu'on fasse attention à mes devoirs bref qu'on m'entoure, qu'on soit là pour moi car je prenais cette absence pour une négligence alors qu'en fait mes parents avaient confiance en moi et en ce que je faisais!
j'ai toujours eu un pb de confiance en moi donc j'espère que tout venait de là et que mes enfants aprés avoir été matérnés n'auront pas ce souci!
tout ça pour dire qu'on pourra faire de longs discours, chaque enfant est différent, chaque parent aussi!
on fera tous des erreurs, nos enfants auront certainement des choses à nous reprocher l'essentiel est à mon sens d'agir avec une certaine envie de se remettre en question et d'accepter d'apprendre de son enfant.

Cath par ex aime laisser ses filles jouer seules et se débrouiller, elle le sent comme ça et ça roule... ma fille à moi réclame que je joue souvent avec elle et je le fais même si parfois je préférerai faire autre chose car je considère que si elle me le réclame c'est qu'elle en a besoin!
on pourra me dire qu'elle en sera moins autonome et qu'elle n'apprendra pas à jouer seule, je m'en fous!
je connais ma fille, je sais qu'elle sait quand elle a besoin d'être seule (elle va parfois jouer dans sa chambre seule ou à la salle de bain) et que quand elle a besoin de partager elle sait ou me trouver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lafamillecigogne.canalblog.com/
titimc



Nombre de messages : 562
Age : 52
Localisation : Nord
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 16:41

Tout dernièrement j'ai mangé et passé l'après midi avec une maman que je connaissais de loin.
Elle me disait que ses enfants (2 et 4 ans) étaient très autonomes notamment sa fille, elle disait c'est une vraie petite maman pour son frère et pour cause !! Je me suis aperçue en cours d'après midi que c'était souvent la petite qui gérait le petit frère, il fichait le camp même loin et la maman ne bougeait pas d'un pouce, c'est la petite qui allait le chercher encore et encore meme au bord de la route Shocked !! La petite jouait avec des ordures trouvés dans les buissons (cannette de boison par ex.) La maman ne bougeait pas, à peine un mou "oh non y faut pas" ben le jour ou la petite trouve une seringue dans un buisson y se passe quoi ? Bref je me suis dis cet après-midi là que sa petite fille endossait un rôle qui n'était pas le sien et que sous le mot autonomie on pouvait aussi lire démission parentale parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagauloiseblog.canalblog.com
pimoos



Nombre de messages : 2796
Age : 37
Localisation : Au pays de la saucisse et du fromage
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 16:47

titimc a écrit:
Tout dernièrement j'ai mangé et passé l'après midi avec une maman que je connaissais de loin.
Elle me disait que ses enfants (2 et 4 ans) étaient très autonomes notamment sa fille, elle disait c'est une vraie petite maman pour son frère et pour cause !! Je me suis aperçue en cours d'après midi que c'était souvent la petite qui gérait le petit frère, il fichait le camp même loin et la maman ne bougeait pas d'un pouce, c'est la petite qui allait le chercher encore et encore meme au bord de la route Shocked !! La petite jouait avec des ordures trouvés dans les buissons (cannette de boison par ex.) La maman ne bougeait pas, à peine un mou "oh non y faut pas" ben le jour ou la petite trouve une seringue dans un buisson y se passe quoi ? Bref je me suis dis cet après-midi là que sa petite fille endossait un rôle qui n'était pas le sien et que sous le mot autonomie on pouvait aussi lire démission parentale parfois.

euh attention qu'on n'interprete pas mal mes paroles, cath n'est pas démissionaire hein, elle s'en occupe de ses enfants, c'etait juste pour ilustrer le fait que chaque enfant à des besoins différents et qu'il faut s'adapter! ses filles ont l'habitude de jouer seules et elles apprécient ça alors que ma fille à moi est trés en demande!

non parce que je l'aime bien moi cath et je sais qu'elle peut se mettre en colère trés fort hein la mégère sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lafamillecigogne.canalblog.com/
Hinano



Nombre de messages : 10621
Age : 37
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 17:26

J'interviens aussi Wink
Parce que moi aussi je laisse jouer Raphaël en autonomie. Sauf que j'interviens dans ses jeux dès que ça peut être dangereux (monter sur un truc trop haut, passer derrière une balançoire, ramasser une coquille d'huître bien coupante ou une aile de mouette crevée sur le sable burp ).
Il y a une frontière entre laisser jouer son enfant seul et démissionner de sa fonction de parent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghislaine



Nombre de messages : 3719
Age : 37
Localisation : San Diego, CA, USA
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 17:57

Hola, les filles ! Wink

Je crois que Titimc voulait juste nous faire part d'une anecdote et nous parler d'une mère qui prend l'autonomie pour excuse afin de ne pas s'occuper de ses enfants. Evil or Very Mad Il ne m'est pas venu à l'idée une seule seconde en lisant son poste qu'elle pouvait viser aucune d'entre nous. No

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine



Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 19:39

( rit jaune je suis làààààààà!!!!!!! la mégère sauvage )

j'ai lu en diagonale donc je ne réponds à rien de précis Embarassed juste pour dire que je ne joue pas avec mes mômes parceque je ne sais pas le faire, j'aime pas Embarassed euh parcontre j'aimerais bien être capable de leur lacher la grappe au lieu de les flicquer tout le temps Embarassed euh

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
pimoos



Nombre de messages : 2796
Age : 37
Localisation : Au pays de la saucisse et du fromage
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 22:46

monkeybird a écrit:
Hola, les filles ! Wink

Je crois que Titimc voulait juste nous faire part d'une anecdote et nous parler d'une mère qui prend l'autonomie pour excuse afin de ne pas s'occuper de ses enfants. Evil or Very Mad Il ne m'est pas venu à l'idée une seule seconde en lisant son poste qu'elle pouvait viser aucune d'entre nous. No

bisou

non non je sais bien qu'elle ne visait personne mais en me relisant je trouvais que ça pouvait être ambigü et j'ai préféré refaire un message qu'éditer voilà!

parce que la cath malgré ses hormines en folie, elle est partout et voit tous mes petits messages ou son nom est cité rit jaune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lafamillecigogne.canalblog.com/
Hinano



Nombre de messages : 10621
Age : 37
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Mer 18 Avr 2007 - 23:09

Bah moi je suis pas enceinte, mais je dois avoir les hormones en folie aussi, parce que j'ai réagi plus qu'au quart de tour! rit jaune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titimc



Nombre de messages : 562
Age : 52
Localisation : Nord
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Jeu 19 Avr 2007 - 0:41

Euh désolée d'avoir semé la confusion c'est le mot autonomie qui m'a fait pensé à cette histoire, je la connais ni d'eve ni d'adam moi cath No donc rien à voir avec elle ni d'ailleurs avec personne du forum. Donc relaxxxxxxx, tout le monde peut descendre de ses petits poneys mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagauloiseblog.canalblog.com
kro
modo


Nombre de messages : 11905
Age : 41
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Sam 21 Avr 2007 - 18:37

titimc a écrit:
Pourtant la vie n'est faite que de choix, amoureux, professionnels, d'opinion, des choix de vie quoi ! Si nous n'apprenons pas à faire des choix à nos enfants comment en faire des adultes qui savent choissirent ce qui leur correspond ? Elle vient peut-être de la ton angoisse, mamykro, c'est qu'on te laissait face au choix sans t'aider, sans te guider.

si si, on me guidait, c'était bel et bien le choix lui-même qui m'angoissait. euh Bon, bref, de toutes façon, je ne suis pas pour le fait que l'enfant n'ait aucun choix, mais je dis juste qu'il a aussi besoin qu'on ne le laisse pas tout choisir, contrairement à nous, adultes, qui pouvons gérer notre vie à notre grès, je crois qu'un enfant qu'on mettrait dans la position d'un adulte de tout faire comme il le veut serait très angoissé, très perdu, et se sentirait sûrement mal. C'était pour rebondir sur le fait que certaines disaient qu'elles agissaient avec leurs enfants de la façon dont elles aimeraient qu'on agisse avec eux, et ce que j'essayais d'expliquer, c'est que c'est pas forcément pertinent, car nous, adultes, n'avons pa les mêmes besoin qu'un enfant, donc se dire "qu'est-ce que moi, adulte, j'aimerais?" n'est pas forcément une bonne question.

Par exemple, moi, adulte, je suis capable de me dire "se brosser les dents, c'est ch... mais il faut passer par là" mais un enfant en est-il capable? Bien entendu, ça dépend de l'age de l'enfant, mais je pense qu'il est nécessaire pour l'enfant de se brosser les dents bien avant qu'il soit capable de passer outre le fait que c'est ch... . Donc pour moi, oui, il faut le lui imposer, alors que je n'imposerais pas à mon mari de se laver les dents si il ne voulait pas, car mon mari est à un age où il est capable de prendre ses responsabilités (enfin j'espère )

titimc a écrit:
Je me suis aperçue en cours d'après midi que c'était souvent la petite qui gérait le petit frère, il fichait le camp même loin et la maman ne bougeait pas d'un pouce, c'est la petite qui allait le chercher encore et encore meme au bord de la route Shocked !! La petite jouait avec des ordures trouvés dans les buissons (cannette de boison par ex.) La maman ne bougeait pas, à peine un mou "oh non y faut pas" ben le jour ou la petite trouve une seringue dans un buisson y se passe quoi ? Bref je me suis dis cet après-midi là que sa petite fille endossait un rôle qui n'était pas le sien et que sous le mot autonomie on pouvait aussi lire démission parentale parfois.

En ce qui concerne la petite fille qui s'occupe de son petit frère, je suis mitigée: très tôt, beauocup de petite filles ont une sorte "d'instinct" qui les pousse à s'occuper des plus jeunes: dès que ma fille (2 ans) va quelque part où il y a une petite fille entre 5 et 7 ans, à tous els coups, la grande va vouloir s'occuper de ma fille. D'ailleurs, dans les société dite "primitives", c'est souvent les petites filles qui s'occupent des enfants plus petits, et elles le font de leur plein grès et, si j'ose dire, elles aiment ça et en redemandent. Rolling Eyes Donc pour moi, il y a une part de "normalité" à laisser une petite fille s'occuper de son jeune frère.

Après, il y a aussi des cas plus ou moins bof confus Mes cousins, par exemple, on laissé leur fille ainée presque gérer la maison, et les enfants ont "poussé tout seul", heureusement que la grande était là pour élever les plus petits, mais qui l'a élevée, elle? (un jour, ma soeur lui a appris à changer de petite culotte tous les jours, ça faisait 4 jours qu'elle portait la même, elle avait 10 ans Rolling Eyes ). Bref, bien entendu, certains parents vont vraiment démissionner, mais pour moi, laisser la plus grande gérer son frangin pendant une après-midi, c'est pas forcément de la démission, mais faut voir comment c'est fait aussi. euh Si la petite elle-même fouille les ordures, il y a sûrement un soucis. confus

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon



Nombre de messages : 2400
Age : 37
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Ven 4 Mai 2007 - 12:45

pour ce qui est des choix. si on demande à un enfant de choisir entre une grenadine ou une menthe à l'eau il croit (inconsciemment) qu'il n'aura plus jamais celui qu'il ne choisit pas, ça lui met une pression terrible !

perso je demande parfois à mon fils (4 ans) s'il préfère manger des pates ou du riz, mais sur le ton de la conversation, si il sait pas c'est pas grave...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninon



Nombre de messages : 2400
Age : 37
Localisation : var
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Ven 4 Mai 2007 - 13:19

La liberté absolue c'est le pouvoir de dire non certains le font jusqu'à en mourrir.
dixit titimc

j'ai du mal à comprendre, pour le droit à la liberté tu laisserais ton enfant sauter par la fenêtre ?!!! ou meme simplement rester sans se doucher pendant une semaine ?
ne me dis pas qu'à 4 ans un enfant décide de lui même de se doucher ou de ne pas se pencher par la fenêtre...
d'ailleurs quand ils sont tout petits on leur donne le bain sans leur demander leur avis, leur dire ce qu'il faut faire c'est aussi leur permettre de faire les choses... même la liberté ça s'apprend, justement pour ne pas en avoir peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titimc



Nombre de messages : 562
Age : 52
Localisation : Nord
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Ven 4 Mai 2007 - 21:10

Relis bien la phrase dans le contexte. Cette phrase n'avait rien à voir avec les enfants, il s'agissait de dire que nous avons nous, adultes, la liberté de changer nos façons de vivre. Et que des gens pour défendre leurs idées ou leur liberté vont jusqu'a donner leur vie (résistants par ex.).
Oui nous avons des obligations, et là il s'agissait de dire aux enfants que même si nous adultes nous sommes sujets à des obligations (horaires, impôts etc...) Mais nous ne sommes pas des prisonniers, si on est pas heureux dans une situation rien n'empêche de changer de style de vie par ex. Leur montrer qu'il faut avoir le courage de ses rêves et de ses envies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagauloiseblog.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autorité la méthode douce   Aujourd'hui à 15:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Autorité la méthode douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autorité la méthode douce
» huile d'amande douce pour bébé qui pèle ?
» L'autorité à 21 mois?
» Recette de boulettes de porc à l'aigre douce
» courber les cils...nouvelle méthode???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Activités et éducation : moyens-grands et grands-
Sauter vers: