pour une parentalité douce et respectueuse
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parents conscients...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 12:52

C'est pas décrit par Gordon, mais par Aletha Solter . J'ai pas encore lu Isabelle Filliozat, mais il parait qu'elle développe un peu les mêmes principes mais avec plus de douceur (c'est vrai que le ton de Solter est très professoral, ça m'énervait un peu ça Rolling Eyes )

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
boudasimboudette

avatar

Nombre de messages : 3156
Age : 40
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:01

Catherine a écrit:
des conseils j'en ai pas, je peux juste te dire mon sentiment perso: sa colère je la trouve légitime: il a pris l'habitude du réconfort-néné, alors c'est pas facile de réaprendre à afronter ses sentiments "négatifs", de les vivre à font euh . Donc c'est à toi de voir si tu te sens prète et surtout si tu désires aller jusqu'au bout d'une première scéance de pleurs de colère euh je pense que c'est mieux de continuer le réconfort-néné que de l'accompagner à contre-coeur dans les pleurs en tout cas Wink bisou

oui, je suis d'accord avec toi. Tu crois que je peux y aller, franco? genre: "tu es en colère parce que je te refuse le sein; pleure, tu as beaucoup de colère et de tristesse à exprimer", smack, bisou sur le front???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:08

grosso-modo, oui, dans le genre...ça risque d'être hard la première fois, c'est très impressionant et on est assailli par le doute régulièrement, donc il faut vraiment être Aware pour détecter un éventuel changement des pleurs...il vaut mieux interrompre à tort que de le laisser pleurer de faim, tu t'en doute, mais je suppose que tu tenteras le coup à un moment où tu seras à peu près sûre qu'il n'aura pas faim avant un bon moment (mais pas juste derrière une tètée s'il vômit facilement et si c'est un truc qui t'engoisse biensûr ) bisou

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:09

... et petite nuance: "tu peux pleurer si tu veux" car c'est lui qui décide Wink

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
boudasimboudette

avatar

Nombre de messages : 3156
Age : 40
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:13

pour l'instant, il n'a pas pleuré une seule fois avec le front frais Shocked silent il est toujours chaud!

c'est pas bon, alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:25

bah j'en sais rien moi euh ptèt que c'est pas un critère qui fonctionne avec tout le monde...? tu vérifies où exactement?

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
boudasimboudette

avatar

Nombre de messages : 3156
Age : 40
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:35

le 2e orteil du pied gauche


bein, le front! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 13:47

sotte! tire la langue ce que je veux dire c'est que la zone fraiche n'est pas très étendue hein! pis je ne me rappelle pas, il faut bien le dire, comment était le front de Mado pendant sa première grosse crise... chut Chéri me confirme à l'instant que c'est un truc auquel on a preté attention plus tard...quel est ton impression sur la qualité de ses pleurs en dehors de ce "critère"? Moi je dirais que c'est ton instinct de mère qui sera le plus fiable (...à condition de ne pas te laisser envahir par l'angoisse et de cutiver au max ta zénitude pendant la scéance...)

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
boudasimboudette

avatar

Nombre de messages : 3156
Age : 40
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 14:00

la qualité de ses pleurs? il refuse que je le touche avec mes mains, mais veut être sur mes genoux (en général, on est sur un matelas par terre, donc il peut monter ou descendre, choisir sa position, contact ou pas)
Il pleure sans larme, des cris très stridents de temps en temps pleure en renversant légèrement la tête en arrière. J'ai l'impression qu'il se défoule, mais il a le front très chaud alors je doute.

heureusement, je n'angoisse pas Wink je reste zen, sauf les fois où je suis fatiguée, mais là, c'est le papa qui prend le relais, et j'ai l'impression que les pleurs changent un peu... confus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Sam 21 Jan 2006 - 14:22

Penses-tu qu'il soit possible qu'il cherche une opposition pour pouvoir se fâcher? dans ce cas tu pourrais tenter de le tenir dans tes bras "malgré" son "refus"(qui n'est peut-être pas un vrai refus quoi finalement...) Comme je l'ai dit plus haut, avant Madeleine recherchait l'étreinte, si on la lachait elle s'arrètait de pleurer et revenait sur les genoux en râlant...

Il est comment après? encore chonchon ou plutôt détendu? C'est lui qui décide quand c'est fini?

Il faut vraiment chercher ce qui vous convient à tous les deux, et même chose entre ton petiot et son papa, ils doivent addapter à leur relation...ça n'a rien de simple, ce n'est pas une recette qu'on applique et pof, on a un résultat homogène euh

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
gwen

avatar

Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Dim 22 Jan 2006 - 16:10

Je suis avec un grand interêt cette discusssion et je me pose toujours des questions euh...?
j'ai toujours communiqué ce que ressentais à Romane et l'idée de lui "cacher" ce que ses pleurs ou sa colère provoquent en moi me gêne un peu euh
c'est pourtant vrai que les enfants peuvent se mettre à réagir en fonction de ce qu'on leur renvoit, mais je me dis que ça fait partie de la vie et des relations et en plus je pense que même derrière une zen attitude des choses passent sur ce que nous ressentons et l'enfant éponge cela aussi donc je préfère mettre des mots dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Dim 22 Jan 2006 - 16:18

Catherine a écrit:
... donc y a ptèt aussi à travailler là dessus avant...

chut

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
manos



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Dim 29 Jan 2006 - 2:34

bon une heure que j'ecrivais une reponse aux questions sur le sujet et j'ai tout perdu!!! bam en gros c'est sur que c'est difficile et impresionnant les premieres fois, vu que ton petit bout a des pleurs a "rattraper" donc ca peu prendre un peu de temps.
le prendre dans les bras affecteusement, tendrement mais fermement peu l'aider a venir aux larmes.
les explications que tu lui donnes sont importantes: que vous avez fait un choix different de ce que vous lui proposiez jusqu'a maintenant
que vous lui faites confiance parce qu'il sait ce qui est bon pour lui meme.
vous pouvez l'encourager quand il pleeur.
restez serein meme si c'est dur c'est vrai! pour lui aussi c'est dur il faut reapprendre a pleurer et vivres ses emotions.
la tete est vraissemblablement l'automatisme de controle de ton fils pour reprendre le jargon de l'auteur.
le meilleur moyen de savoir si ton fils a faim est de lui donner les sein lorsqu'il demande et si il le reclame moins de 4 heures apres c'est surement qu'il a besoin de pleurer.
les autres besoin essentiels sont remplis s'il recoit suffisament de contact physique (portage, caresses...) et d'attention lors des jeux repas ... ce que tout parent fait generalement!
les signes qui permettent de detecter le besoin de pleurer peuvent aussi etre agressivite vis a vis des parents des autres enfants, enfant qui est grognon et pleur sans cesse sans "vraie" raison, hyperactivite lors du couche, au moment de la sieste, agitation..
les pleurs n'est pas la seule maniere de se liberer de son stress. il existe aussi les rires les tremblements, les baillements...
le meilleur conseil lire "mon bebe comprend tout" d'aletha solter facile a lire et a consulter parce que une foule de reponses et temoignages a des questions que l'on se pose forcement lorsque l'on decide de suivre cette methode.
entre autres ce livre aborde les differents besoins de l'enfant sommeil alimentation jeu conflit attachement une foule de reperes tres interessants une autre maniere de considerer l'enfant comme une personne sujet de sa propre vie!
bon courage, je suis convaincue du bien onde de cet accompagnement de nos enfants dans leurs emotions ils sont transformes apres avoir pu les exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwen

avatar

Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Dim 29 Jan 2006 - 11:02

je pense que je vais rajouter ce bouquin à la liste de ceux que je dois lire, mais peut-être plus prioritaire (autant ne pas attendre qu'elle ait 15 ans Laughing )
sinon, je comprends bien catherine qu'il faut travailler sur soi (comme pour beaucoup d'autres choses...) mais perso, je ne suis pas convaincu sur le fait de ne pas mettre en mots ce que l'enfant nous fait éprouver quand il pleure, crise ou même rit
d'ailleurs, je trouve qu'on peut aussi lui dire que l'on comprends et accepte quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manos



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Dim 29 Jan 2006 - 22:39

dans son bouquin l'auteur propose des exercices a faire dans un contexte particulier (de confiance, respect...) pour comprendre et depasser ses angoisses lies aux pleurs de nos enfants et autres emotions, elle parle aussi de ce que l'on transmet aux enfants verbalement ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robine

avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mar 31 Jan 2006 - 4:26

J'ai lu Aletha Solter au mois de septembre, alors que Naé avait 9 mois, j'étais en vacances à Bordeaux, chez ma grand-mère. J'ai suivi ce qu'elle préconisait, à savoir laisser pleurer mon fils dans mes bras, jusqu'à ce que ce soit terminé.
Ce fut une expérience très éprouvante, pour lui et pour nous, je l'ai fait 2 fois. Et je ne sais toujours pas si j'ai bien fait ou non. J'ai l'impression, avec la fin de sa vie in utéro puis la naissance qu'il a eue ( décès de ma maman au 8e mois de grossesse, puis déclenchement fini en césarienne, puis échec de l'allaitement), qu'il avait besoin de pleurer, mais aujourd'hui, je ne crois pas qu'il ait besoin de se "décharger" de cette manière, tout le temps.
En fait, je suis très mitigée dans mon avis sur le bouquin de Solter.
Sur le moment, j'étais à fond, mais par la suite j'ai lu "Au coeur des émotions de l'enfant" d'Isabelle Filliozat et en lisant les premières pages, j'ai déjà tiqué sur ce que j'avais lu de Solter.
En effet Solter disait que le fait de mettre systématiquement au sein, ou le pouce, ou le doudou etc... était une manière de contenir ses pleurs, et que même avec la meilleure intention du monde, les mères qui mettaient leur bébé au sein souvent et dans les moments ou les bébés râlaient un peu n'avaient pas forcément la meilleure attitude. Bon, soit. Je remets facilement en cause tout ce que j'apprends au fur et à mesure.

Et dans les premières pages de I.F., elle demande pardon à sa fille d'avoir écouté un pédiatre et de l'avoir laissée pleurer seule dans sa chambre au lieu de lui proposer le sein. Il y a un juste milieu c'est clair, c'est à dire laisser pleurer oui, mais pas seul, mais I.F. demande pardon à sa fille de ne pas lui avoir donné ce qu'elle réclamait : son sein, sa chaleur, son lait, sa proximité, un apaisement.
J'ai donc commencé à me poser des questions, et à me "ré-écouter".
En effet, quand je laissais Naé pleurer comme ça, je ne touvais pas ça "naturel", ni spontané du tout. Bon, c'était ptète là le début d'un travail sur soi? Peut-être...
Mais quand même, il me semble que notre travail de parent conscient, c'est aussi, et entre autres, de reprendre contact avec notre intuition, de lui accorder la valeur qu'elle a, à savoir qu'une intuition de mère (ou de père), est souvent, peut-être pas toujours il est vrai, ce qui va nous conduire à trouver la réponse adéquate à notre enfant qui fait une demande.
Quand j'ai laissé pleurer Naé, ça avait valeur d'expérience, j'allais à tatillon, je ne savais pas du tout où j'allais et je me faisais violence, vraiment oui, je me faisais violence pour ne pas le consoler comme je l'ai toujours fait. J'allais à contre-sens de mon intuition maternelle.

Je l'ai donc fait 2 fois, puis ne l'ai plus jamais refait, ça ne me convenait pas, et j'avais l'impression de faire souffrir Naé plutôt que de le libérer.
Et oui, j'ai tout remis en questions : et s'il pleurait simplement parce que je ne lui donnais pas la réponse qu'il a depuis petit et qui le rassure? S'il pleurait parce que je le laissais pleurer sans répondre à un besoin que je niais? S'il avait tout simplement besoin de calin? Si les bébés pleuraient autant simplement parce qu'ils n'ont pas ce qu'ils demandent? Un calin, un sein, un biberon, un bercement, une parole douce, etc...
Et si ce n'était pas une habitude, mais un besoin?

Je ne pense pas que nous avons "mal" habitué nos enfants en leur fermant la bouche par un sein ou une tétine, et s'ils avaient tout simplement envie de téter ou de fourrer leur tête dans nos seins? Naé aujourd'hui, et même la bouche libérée, a quand même une espèce de doudou, et ce sont mes cheveux qu'il tire, coiffe, etc... et il le fait depuis qu'il peut utiliser ses mains, je sais plus, à 3 ou 4 mois, il l'a trouvé tout seul, spontanément, et de ce fait, je suis persuadée que ce n'est pas du tout un moyen pour lui de contenir ses pleurs. Et si nos bébés avaient besoin d'un rituel d'apaisement, simplement?
On n'a aucun moyen de savoir si les pleurs qu'ils expriment dans ces moments sont effectivement des pleurs de libération, ou de frustration...
Je trouve violent ce que j'ai fait endurer à mon fils par cette "écoute des pleurs". C'est ce que je ressens dans mes tripes, mais peut-être que j'ai tort. Mais en attendant tant que je n'ai pas de preuve, je me fie à mon instinct, qui me dit que ça ne lui convient pas.

Ensuite, il y a un truc qui m'a froissée pendant tout le livre de Solter, même avant de lire Filliozat, c'est le fait qu'elle emmène toutes les émotions négatives de l'enfant vers une et une seule libération de l'émotion : le pleur. Je trouve ça extrêmement réducteur et pas franchement réaliste, sauf peut-être si on ne parle que des bébés, parce que l'âge est assez important il me semble quand on parle de libération de l'émotion.
Mais par exemple, une colère : il suffit de contenir l'enfant et au bout d'un moment *enfin* ça se terminera en crise de pleurs et il sera tout calme après. Ben oui, soit, mais et si par le fait de contenir, quand il n'a plus le choix d'extérioriser physiquement sa colère, sa dernière échappatoire était le pleur? Oui, dans certains cas, contenir l'enfant dans sa colère peut être bénéfique et salvateur, mais dans certains cas seulement, selon mon avis, et pas tous, pas tous les cas de colères...
Et si la colère était à elle-même une émotion qui doit se libérer autrement que forcément par un pleur?

Aujourd'hui, quand Naé (il a 13 mois) se fait mal, ou qu'il est en colère je le prends avec moi et je mets des mots sur ce qu'il montre ressentir "oh tu t'es fait mal!" "Oh ben oui, je comprends que tu sois en colère, tiens, tape là-dessus!", c'est comme ça que j'accompagne ses émotions, mais je n'ai pas besoin de le faire pleurer tout le temps, enfin je n'ai pas l'impression qu'il y ait besoin régulièrement d'une séance d'écoute des pleurs. Il extériorise tout au moment voulu, et puisqu'il est encore petit, c'est bien effecivement par un pleur très agité lorsque c'est une colère, et 5 mn après, ou plus ou moins, ça dépend, c'est bon, il passe à autre chose, c'est fini une fois qu'il a tout sorti, je lui laisse le temps qu'il lui faut en l'accompagnant. Je ne crois pas qu'il garde ou accumule des émotions à extérioriser en une seule fois...puisqu'il extériorise tout au moment M.

Alors après, il est vrai que je trouve cette approche très intéressante et importante, et il me semble que dans certaines situations, effectivement, cet accompagnement des pleurs peut vraiment être salvateur. Mais je ne suis pas vraiment d'accord avec l'idée d'en faire une et une seule réponse.
On est parents, ils sont nos enfants, ils ont une foultitude d'émotions, nous on avance avec eux en tatonnant, et on trouve toujours des réponses au fur et à mesure, elles évoluent avec eux, alors pourquoi s'enfermer dans une seule réponse?
Ca me rappelle un peu le monopole de la péridurale pour l'accouchement. Oui, la péridurale est une excellente réponse à CERTAINS accouchements, mais pas à tous, il y a aussi d'autres réponses à la douleur de l'accouchement, d'autres accompagnements. La péridurale est UN moyen de lutter contre la douleur, pas LA solution. Et pour moi, l'écoute des pleurs des bébés telle que décrite par Solter est du même ressort, oui c'est une excellente solution selon une situation propre, mais pas LA solution, pour tous les enfants, toutes les familles, toutes les situations.

Je trouve également que la cause que défend Aletha Solter est très noble : l'écoute des émotions de l'enfant, et que tout les parents qui vont dans ce sens aussi, font preuve d'un grand amour et d'une grande capacité à se remettre en questions, qualité que je trouve indispensable pour aider nos petis à grandir.
Mais pour mon cas, je me documente toujours, je suis tombée sur ce bouquin, j'ai été enthousiaste, j'ai testé, mais voilà, quelques mois plus tard, j'ai abandonné, "mes tripes" me disaient que ce n'était pas la bonne solution. Chassez le naturel...

Je tiens à dire que ceci est mon avis et qu'il n'engage que moi, et que je ne juge absolument pas celles qui ont adopté cette manière de faire, au contraire, leur expérience m'apprend beaucoup également, et elle me permet d'avancer en ayant plus de réponses aux questions que je me pose par rapport à cette "écoute des pleurs" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mar 31 Jan 2006 - 12:38

J'accompagne les pleurs et...je suis entièrement d'accord avec toi! bravo c'est tout à fait la nuance qu'il faut apporter au livre de Solter (qui a un ton beaucoup trop directif). L'accompagnement des pleurs est une alchimie très compliquée et très fragile entre l'enfant et le parent, qui ne s'applique pas comme une recette. ça ne se passe du tout de la même manière avec mes deux chounes (je suis moins à l'aise avec les pleurs de Jo) et le papa ressent les choses encore autrement (lui, c'est le contraire, il n'est pas toujours à l'aise avec les pleurs de Mado), donc, on s'est adapté à ça et c'est au feeling, selon le ressenti du moment, que ça se passe, parceque biensûr, il est hors de question d'accompagner des pleurs quand on ne le sent pas! Si on ne le sent pas, c'est qu'il y a une raison évidement, et ça ne lui apporterait rien de communiquer à l'enfant des sentiments négatifs sur ses pleurs au lieu de l'écouter.

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
kro
modo
avatar

Nombre de messages : 12021
Age : 42
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mar 31 Jan 2006 - 15:22

je suis complètement Ok avec robine, et je cherchais depuis un jour ou deux dans ma petite tête comment mettre tout ça en forme par écrit... Bon, ben ça y est, j'ai plus besoin de me casser le cerveau, robin a travaillé à ma place! bravo Wink

_________________
Smile

caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sona

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mar 31 Jan 2006 - 20:45

coucou Robine (je ne sais pas trop si tu te souviens de moi sur un autre forum accouchement -Aneso-) coucou , bref je n'ai pas lu tout le post mais que la fin Shocked puisque tu parlais de Solter, et je suis un peu d'accord avec toi, jusque là j'avais tjs ecouté les pleurs de Milla (15 mois maintenant) à ma maniere, je n'essayais pas de detourner son attention ou de lui faire des "guiliguili" Suspect , ou de la calmer avec des "chut-chut tout va bien" Suspect , j'ai toujours tentée de reconnaitre ses emotions et surtout de ne JAMAIS les nier !
mais je n'ai jamais été jusqu'à eviter de la bercer et d'autres petits trucs qu'Aletha Solter propose d'eviter pr que rien n'entrave cette liberation des pleurs, SAUF comme toi 1 fois et tres recemment ("pour voir" Embarassed ) et bien c'est vrai que ca me donnait l'impression s'etre une tortionnaire et d'etre sadique tellement Milla semblait ne pas comprendre Embarassed , je ne pourrais plus le refaire ainsi (mais je crois que j'ai ptet loupé un truc en mm tps confus )

bref ecouter les pleurs oui oui et RE-OUI ! mais pas les provoquer !..... je me demande si il y a pas des trucs mal expliqués ds son livre euh...?
mais il ne me semble pas qu'elle parle de "faire pleurer son enfant", SI ??

tous les enfants ont des besoins differents, tel le besoin de sucion (qui je ne pense pas dure une eternité non plus Suspect ), mais d'apres toi si un petit enfant demande le sein il faut lui donner autant que par ex un petit enfant du mm age qui demanderait un gateau (je prend cette ex pr ma fille qui depuis qq jours me demande svt des biscuits ds la journée) et inversement ?

(je me demande si je suis tres clair ds ce que je raconte chut )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Also & Co
modo
avatar

Nombre de messages : 11560
Age : 43
Localisation : Lugdunum!
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mer 1 Fév 2006 - 0:01

Depuis quelques temps, Léonie (2 ans) quand elle pleure, pas si elle s'est fait mal mais style à tout bout de champ, quand elle n'en peut plus, quand elle se sent pas bien, vient me voir et me dit "câlin", ce à quoi j'essaye de répondre si c'est pas impossible (style je suis entrain de conduire ou de baigner sa soeur).

Et vous voulez savoir et ben, je suis super contente parce que quand moi, je suis dans ce même état et que j'aurai envie et besoin d'un câlin, je suis incapable d'exprimer mon besoin si simplement et qu'est-ce que je fais? Je sors tous mes piquants et je cherche la bagarre!!!!!! marteau

Il me reste une chose à faire c'est la laisser exprimer ses besoins librement pour qu'adulte elle ne se retrouve pas aussi peu aidée que moi!

_________________
Also, maman de 4 poulettes sorties de l'oeuf en 2004, 2005, 2008 et 2010 et d'un poulet en 2014!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manos



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mer 1 Fév 2006 - 1:40

j'ai toujours utilise cette methode et je ne cache pas que regulierement j'ai des doutes...c'est effectivement tres impressionnant et puis tellement different et a contre courant de ce que l'on a toujours entendu dire et appris!

thomas qui a 7 mois pleur chaque jour, plusieurs fois par jour, mais ca ne dure pas plus de 2 minutes. si parce que je n'ai pas le temps la patience ou la possibilite de l'ecouter, il pleurniche toute la journee... apres quelques minutes d'attention et de pleurs enfin accordees thomas est a nouveau calme, souriant, paisible.
idem pour fanny 27 mois qui pleure moins frequement cela depend des evenements, bien que je ne connaisse que tres rarement les raisons de leurs pleurs ( douleurs physiques, frustrations...) juste aujourd'hui, ce matin, fanny etait tres excitee enervee agressive avec thomas et dans l'opposition...un de ces jours ou je ne doute pas qu'elle a surement un max de stress et un grand besoin d'exprimer ses emotions.
en debut d'apres midi fanny refusait de changer sa couche, apres avoir user de toutes les ressources possibles pour negocier ( la laissant decider de l'endroit, si elle voulait etre debout , couchee, y aller avec un jeu, etc ) je lui ai dit qu'il le fallait par necessite et que j'allais changer sa couche elle s'est alors mise a pleurer pendant un 1/4 d'heure. tout en mettant des mots sur sa colere je l'ai ecoute lorsqu'elle a commencee a se calmer je l'ai laisser.
fanny apres ces seances n'ai pas avec moi dans le rejet, ou en colere contre moi comme si j'avais exerce une contraintre sur elle ou une forme d'autorite.
elle a passee le reste de la journee calme, tranquille, joyeuse, agreable... une de ces consequences aux pleurs qui me conforte dans ce choix et les bienfaits de l'expression des emotions.

personnellement je n'ai pas commencer les lectures des livres de solter par "les pleurs et coleres des enfants" mais par "mon bebe comprend tout" que je trouve different. son postulat n'est pas que les pleurs sont "la seule solution" elle aborde ici tous les besoins des enfants en matiere de sommeil, alimentation, pleurs, jeux, attachement, et enfin traite des conflits ( regles, limites...). elle parle du cododo, de l'alllaitement, de l'accouchement, du portage, du besoin de fusion mere enfant, de l'education non violente...
elle a une approche qui personnellement correspond davantage a tous les instincts qui se developpaient en moi alors que je portais fanny dans mon sein.
par contre, je me sentais en contradiction avec toutes les lectures sur la grossesse, l'education...

je ne cherchais pas une explication sur les pleurs ( je ne les connaisssias pas encore je n'avais pas d'enfant!).
mais en lisant je me suis posee les memes questions et je me suis dit c'est vrai que quand je pleur je me sens mieux apres ( n'avez vous jamais dit a un ami en larmes :"pleurs ca te fera du bien".
je mes suis dit aussi que meme si je m'isole lorsque je pleur et m'eloigne de la personne avec qui je suis en conflit ou la source de stress, je n'attends qu'une chose c'est d'etre accompagnee, rassuree, ecoutee par une personne que j'aime.
je me suis dit encore que quand je me remet en question, quand je me sens mal ou parle de choses profondes et que je comprend mes comportements en les mettant en lien avec des choses douloureuses, alors l'emotion monte me serre la gorges et je laisse echapper malgres tous mes efforts pour les retenir quelques larmes!
et je me suis dit le deuil... ne se fait pas sans larmes!
alors j'en ai conclue que sans doute les larmes (sauf quand j'epluche des oignons) avaient surement un role important dans notre corps et la gestions de nos emotions!
par ailleurs, solter ne porpose pas que les pleurs comme seul moyen pour se liberer du stress, angoisse etc elle parle aussi des rires, des tremblements, de la transpiration..; qu'elle ne developpe pas de la meme maniere c'est vrai. ce qu'elle explique par le fait que ces moyens sont plus acceptes par la societe.
depuis quelques temps nous essayons d'avoir des temps d'eclats de rire avec fanny a travers le jeu. et en plus thomas voyant sa soeur s'agittee hurlee de rire, explose lui aussi de rire a en attraper le hoquet!
c'est tres drole!
voila notre experience, comme toi robin je pense que chacun fait comme il peut, comme il sent, et je n'ai rien a dire non plus sur les choix de chacun que je respecte, mais je tenais a faire ce temoignage.

ah et puis encore une chose j'ai rencontre aletha solter en octobre 2004 dans la drome elle vient de temps en temps en france pour des conference et ateliers ou elle developpe ses idees et ecoute les parents. j'ai participer avec mon mari a un atelier qu'elle fait dit elle pour nous aider a nous detacher des livres et ne pas appliquer la methode a la lettre. mais plutot s'approprier les choses et faire en fonction de son enfant et de ses propres limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sona

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mer 1 Fév 2006 - 3:29

comment vs appliquez cette "methode" exactement ?

personnellement j'ai tjs laissé Milla exterioriser ses emotions sans essayer de les calmer, et ce de facon instinctive (avant d'avoir lu tous mes bouqins) en ecoutant simplement mon coeur...
qd j'etais ado (je ne me souviens pas qd j'etais plus petite) mes parents voyants que j'avais pleuré faisaient comme si de rien etait... les emotions, les choses profondes, intimes.. trop dur à gerer.. à partager...à ecouter...à reconnaitre...

je sais combien c'est important que les emotions soient reconnues, ecoutées et acceptées...
personnellement je trouve aussi qu'apres une bonne liberation de pleurs, ca fait un bien fou de rire aussi ! apres s'etre vidé, ca recharge les batteries !
enfin ptet pas ds tous les cas, j'en sais rien...des fois c'est vrai que j'ai juste envie de dormir apres avoir pleuré, tellement je suis vidé (peut etre aussi parce que j'ai pleuré seule.......et que je n'ai pu vraiment me liberer....)

bref avec ma ptite nenette j'ai l'impression de bien "m'en sortir" la journée, mais moins le soir.....je dois avoir loupé un coche...j'ai svt l'impression d'etre cruel de vouloir la coucher alors qu'elle ne le veux pas meme si elle est fatiguée...... euh...?

alors je sais pas si j'ai tout compris de Solter (je crois pas euh...? ) mais le soir serait-il tout particulierement LE "pretexte" (ou moment "idéal") pour exterioriser ce qui n'a pu l'etre ds la journée ? Suspect

je n'ai aucun doute sur ce que j'"applique" la journée mais au moment de l'endormir c'est different, tous mes doutes s'installent....

comment vous faites exactement pour les dodos qd ils sont fatigués mais qu'ils refusent ? (c'est vrai que ca me parait parfois "cruel" de la garder de force ds les bras alors qu'elle les refusent...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robine

avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mer 1 Fév 2006 - 4:55

Mais oui je me rappelle de toi aneso!! Chuis contente de te voir par là!!bravo
Bon y'a plein de trucs à répondre, il est tard, je vais ptète pas penser à répondre à tout, mais je vais tenter au moins une simili réponse mdr

Manos, ton témoignage m'intéresse Wink
J'ai l'impression que tu as "capté" le truc, que peut-être moi je n'ai pas capté, ou que j'ai interprété différemment. Mais j'ai aussi l'impression du coup, que nous ne sommes pas si en désaccord que ça puisque je crois vraiment que cela dépend des histoires, des familles, des enfants, des moments, etc...moi je ne le sens vraiment pas avec Naé. Et je vois que pour toi au contraire, ça a l'air de couler de source, en tout cas pour tes enfants.
Je suis totalement d'accord avec toi pour rendre aux larmes tout leur pouvoir salvateur.
Pour ma part d'ailleurs, je "n'aime" (si on peut aimer pleurer...) pleurer que pratiquement seule, ou avec quelqu'un avec qui je suis en lien profond, mais même là, c'est rare, j'ai une espèce de retenue inconsciente qui m'empêche de me lâcher. Et quand je suis seule, que je repense à toutes les causes ça part tout seul...c'est peut-être effectivement dû à mon éducation "traditionnelle"...
J'accompagne Naé dans toutes ses émotions et il m'est absolument impossible de laisser passer un seul pleur seul. Mais je n'ai toujours pas l'impression qu'il ait besoin d'évacuer un pleur en une seule fois, même quand il est ronchon, en général quand il l'est c'est un besoin immédiat pas satisfait (soif, fatigue, faim, etc...), mais c'est là peut-être que je me plante complètement, je ne sais pas, et puis peut-être que ça changera avec le temps, je ne sais pas non plus. Pour le moment je ne me sens vraiment pas à l'aise pour retenter une séance d'écoute des pleurs.

Pour répondre à ta dernière question aneso (ou sona Wink), je ne peux que te dire comment ça se passe avec Naé, qui a connu de gros troubles du sommeil pendant des mois.
Quand il est fatigué et qu'il ne veut pas dormir (ce qui arrive très souvent ces derniers temps, et c'est très usant bam ), il fait des vocalises, bouge, etc...selon le temps qu'il met, je sais à peu près s'il va accepter le sommeil rapidement ou non. Si je sens qu'il est trop trop excité, on se relève et il se dépense physiquement. Et c'est peut-être dans ce moment que l'écoute de pleurs de Solter pourrait entrer en jeu, je ne sais pas, au lieu de le laisser se dépenser le temps qu'il tombe de sommeil, le contenir, quitte à ce qu'il se débatte avec force et colère jusqu'à ce qu'il pleure. Je ne sais vraiment pas si c'est la solution ou non, je la trouve très violente pour ma part, mais peut-être serait-ce effectivement une bonne solution, je ne sais pas. euh
C'est pour ça que les expériences des autres familles m'intéressent aussi, parce qu'il y a sans doute à creuser plutôt dans ce sens...faudrait aussi que j'en rediscute un peu avec manu pour voir ce qu'il en pense...

Voilà, j'ai pas l'impression de faire avancer le schmilblick d'un pouce, mais euh, c'est ma réponse du soir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Nombre de messages : 14668
Age : 43
Localisation : province Luxembourg - Belgique
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Mer 1 Fév 2006 - 12:39

Ah! ben Robine, c'était justement notre problème en ces derniers jours! Joséphine a un gros coup de fatigue et dort de 20H à 21H...dans mes bras, parceque quoi que je fasse (dormir avec elle, la coucher dans son relax près de nous dans le salon, la coucher seule dans son lit ou le nôtre...) elle ne dort pas plus, passé 21H elle est en pleine forme! Au début (il y a deux-trois semaines) je me suis demandée si elle avait besoin de se décharger, mais en l'observant, j'ai constaté que c'était une agitation, certe, mais pas en étant ronchon, au contraire! (si je la prenais dans les bras dans notre petit coin habituel pour pleurer, ben elle regardait partout en faisant la spirou ) Donc, j'ai pris le parti de faire des jeux qui la fait éclater de rire, puis je monte dans la sdb et je l'instale dans sa boignoire vide le temps de me laver, me brosser les dents, etc... ça lui laisse le temps de se calmer un peu de nos jeux, elle joue calmement avec des objets (toujours nouveaux Rolling Eyes le soir, si je lui donne un objet qu'elle connaît trop, elle l'envoit valdinguer! Rolling Eyes ça commence à devenir difficile de trouver qqchose! ) et puis tout le monde au dodo...et là, je pense que j'ai une piste(on verra à l'épreuve du temps si on a bien compris chut ): son père commence à lui manquer je crois. Parceque il y a qqes jours ça marchait encore de la mettre au sein pour qu'elle s'endorme, mais elle commençait déjà à se décrocher toutes les cinq secondes pour se tourner vers son père puis elle a commencé à râler quand j'éteignais la lampe extra-terrestre et ensuite, il y a trois jours elle a crisé jusqu'à 2H du mat à chaque fois que je tentais de la déposer dans son lit (en side-bed pourtant Rolling Eyes ) Crevée, j'ai renoncé (si je la prenais dans les bras pour voir si elle voulait pleurer, elle faisait joyeusement des bulles en regardant son père coeurs ) je l'ai couchée entre nous deux et j'ai laissé la lampe allumée, elle a continué ses bulles et moi je suis tombée dans le coma j'ai réouvert un oeil cinq minutes plus tard, elle dormait à point fermé! pom-pom girl Donc, j'ai fait pareil les deux nuits suivantes: couchée au milieu, elle fait ses bulles et nous on dort et si j'ouvre un oeil et qu'elle dort ben j'éteins Tout ça pour dire que, biensûr, il faut chercher ce que l'enfant veut et il ne veut pas toujours pleurer! En grandissant, ils n'ont plus seulement les simples besoins d'être changés, nourris, tenus, etc... leurs compétences grandissant, il est parfois difficile de découvrir quel est leur nouveau besoin. Il est probable qu'avant qu'on comprenne ça, qu'elle ait pleuré pour exprimer sa frustration de ne pas être comprise, ou simplement parcequ'elle cherchait son père s'il n'était pas dans la pièce euh bon ben, c'est sûr, on n'est pas des parents parfaits, mais elle ne se sera en tout cas jamais sentie seule avec sa tristesse ou sa frustration: on l'a écoutée dans ses pleurs jusqu'à comprendre ce qu'elle voulait...Reste plus qu'à espérer que regarder son père qui dort lui suffira, sinon dans qques jours, je sens qu'il va falloir faire preuve d'imagination!

_________________
moi la mégère sauvage (37A)L'aînée blonde (8,5A)La puînée prout nananèèèreuh (5,5A)Le cadet diablotin (4A) et deux petits ange ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passeparmamaison.blogspot.com/
manos



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Parents conscients...   Jeu 9 Fév 2006 - 0:58

tu as raison sona c'est a la fin de la journee que les sanglots eclatent en generale: accumulation des stress et fatigue la bonne recette ( comme pour nous en fait) et Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
c'est souvent pour une raison qui nous parrait sans fondement que les enfants pleurent.

solter appelle cela le syndrome du bisciut casse.

les enfants sont soumis a des stress qui pour nous sont insignifiants. la pluie, le froid, arriver dans un lieu inconnu,etre presse, quitter ses parents, sa mere qui part repondre au telephone alors qu'elle jouait avec lui avant.........

pour ce qui est des dodos, a moin de n'etre pas sure de leurs besoins (faim) je ne les endore jamais au sein et je n'utilise jamais non plus de rituel (chansons, histoires, bercements...)

je les prend contre moi en leur demande s'ils ont besoin de pleurer en les assurant que je suis la que je les ecoute, s'ils commencent a pleurer alors je les ecoute et les encourage s'ils sont distraits par un bruit ou autre a continuer. et ce jusqu'a que je sente que le pleurs s'appaisent, puis ou ils s'endorment parce que sont libres de leurs tensions ou je reste contre eux jusqu'a ce qu'ils s'endorment.

en grandissant fanny surtout s'est mise a bouger de plus en plus a se debattre et c'est vrai que tres ousvent mon mari comme moi meme etions assailli par les doutes etais ce la bonne solution mais a chaque fois je repense a ce pourquoi j'ai choisi cette route et les effets constate sur mes enfants apres des seances de pleurs et puis c'est vrai aussi qu'ils dorment mieux apres s'etre laches.
fanny a 27 mois aujourd'hui se debat enormement en disant qu'elle va mieux, qu'elle ne veut plus pleurer, mais elle le dit en pleurant ce qui me fait dire qu'elle en a besoin! mais c'est vrai que c'est dur de pleurer ca demande de l'energie et des efforts. solter le disait aussi... elle dit que les enfants plus grands temoignent que c'est dur, mais aussi qu'ils se sentent mieux apres avoir pleure.
alors pour fanny on essaye de l'encourager dans la journee et de l'accompagner dans ses pleurs a chaque fois que l'occasion se presente seule ( quand elle tombe, qu'elle est frustree, qu'on pose une limite... ou le soir quand on sent qu'elle est vraiment submerge par les emotions et quelle part en "vrille" plus agressive, moins cooperrante, tres excitee, incapable de s'endormir apres une demie heure...
solter dit que les enfants qui ont l'habitude de pleurer et qui en ont besoin peuvent provoquer une situation qui les conduira a pleurer jouer avec les limites, par exemple, ou se battre avec le frere...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parents conscients...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parents conscients...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parents conscients...
» Comment trouver le+ de mes arrieres grands parents
» Magazine Parents
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Braderie puériculture de Simplement Parents le 6 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Naturel :: En famille :: Activités et éducation : moyens-grands et grands-
Sauter vers: